Coronavirus : le point sur la pandémie dans le monde

Publié le à Paris (AFP)

Nouvelles mesures, nouveaux bilans et faits marquants : un point sur les dernières évolutions de la pandémie de Covid-19 dans le monde.

- "Quasiment certain" qu'Omicron n'est pas plus grave que Delta (Anthony Fauci) -

Il est "quasiment certain" que le variant Omicron ne cause pas de cas plus graves de Covid-19 que Delta, a déclaré mardi à l'AFP l'éminent scientifique Anthony Fauci, conseiller de la Maison Blanche sur la crise sanitaire, ajoutant qu'il faudrait attendre encore "deux semaines au moins" pour savoir s'il se révèle même moins dangereux.

- L'OMS contre les traitements à partir de sang d'ex-malades... -

Les traitements contre le Covid à partir de plasma sanguin d'anciens malades, l'une des pistes suivies depuis le début de la pandémie, n'ont pas fait leurs preuves et doivent être évités contre les formes légères ou graves, ont estimé des experts de l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

- ... et appelle à mieux protéger les enfants -

Face au rebond de la pandémie en Europe, l'OMS a appelé à mieux protéger les enfants, actuellement la classe d'âge la plus touchée, tout en gardant la vaccination obligatoire de la population comme une option de "dernier ressort absolu".

Pour éviter de nouvelles fermetures de classe et le retour de l'enseignement à distance, la branche européenne de l'organisation conseille de renforcer les tests dans les écoles et d'envisager la vaccination des enfants scolarisés.

- Vaccination des enfants de cinq à onze ans : recommandée au Portugal... -

L'autorité sanitaire portugaise a recommandé que les enfants de cinq à onze ans soient vaccinés contre le Covid-19, le Portugal, qui affiche un des taux de vaccination les plus élevés du monde, connaissant une hausse des contaminations.

- ... et feu vert en Espagne -

Les autorités sanitaires espagnoles ont elles aussi autorisé la vaccination des enfants de cinq à onze ans, qui interviendra à partir du 15 décembre, face à une recrudescence des cas en Espagne.

- Dose de rappel : l'UE prône une combinaison de vaccins -

L'administration d'une dose de rappel d'un vaccin contre le Covid-19 différent de celui reçu lors des premières injections suscite dans certains cas une réponse immunitaire plus forte, selon les autorités sanitaires européennes.

Les meilleurs résultats ont été obtenus en utilisant d'abord un vaccin à vecteur viral tel que celui d'AstraZeneca ou de Johnson & Johnson, suivi par une injection d'un vaccin à ARN messager (ARNm) comme Pfizer et Moderna, ont-elles indiqué.

- Tennis : Djokovic en Australie -

Le numéro un mondial Novak Djokovic a été sélectionné dans l'équipe serbe pour l'ATP Cup qui ouvrira la saison de tennis à Sydney début janvier, ont annoncé les organisateurs, après de nombreuses interrogations sur sa venue en Australie.

Le vainqueur de 20 tournois du Grand Chelem avait laissé planer le doute sur sa participation à l'Open d'Australie (17-30 janvier), refusant de dire s'il était vacciné.

L'ATP Cup n'a pas imposé d'obligation vaccinale, mais tout voyageur entrant en Australie doit soit justifier d'un schéma vaccinal complet, soit passer 14 jours en quarantaine.

- Candidat-vaccin: résultats positifs pour GSK-Medicago -

Le laboratoire britannique GSK et la société biopharmaceutique canadienne Medicago ont annoncé des résultats positifs obtenus lors d'un essai de phase 3 pour un candidat-vaccin contre le Covid-19, réalisé toutefois avant l'apparition du variant Omicron.

Les résultats font notamment état d'une efficacité de 71% tous variants confondus et la protection "contre tous les degrés de gravité" de la maladie s'élève à 75,3% contre le variant Delta, qui est aujourd'hui "dominant dans le monde", précisent les deux groupes dans un communiqué commun.

- Plus de 5,2 millions de morts -

La pandémie a fait au moins 5.261.473 morts dans le monde depuis fin 2019, selon un bilan établi par l'AFP à partir de sources officielles mardi à 11H00 GMT.

Les Etats-Unis sont le pays le plus endeuillé avec 789.745 morts, devant le Brésil (615.744), l'Inde (473.757), le Mexique (295.313) et la Russie (283.644).

L'OMS estime, en prenant en compte la surmortalité directement et indirectement liée au Covid-19, que le bilan de la pandémie dans le monde pourrait être deux à trois fois plus élevé.

burx-fm-frd/mw/mm

© 2022 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.

A lire également

Notre sélection d'annonces

Fil info