Coronavirus: le point sur la pandémie dans le monde

Publié le à Paris (AFP)

Nouvelles mesures, nouveaux bilans et faits marquants: un point sur les dernières évolutions de la pandémie de Covid-19 dans le monde.

- "Aucune raison de douter" des vaccins actuels contre Omicron (OMS) -

"Il n'y a aucune raison de douter" du fait que les vaccins actuels protègent les malades contaminés par Omicron contre les formes sévères du Covid-19, a estimé mardi, Michael Ryan, le responsable des urgences de l'OMS, dans un entretien avec l'AFP.

"Nous avons des vaccins très efficaces qui ont démontré leur pouvoir contre tous les variants jusqu'à présent, en termes de sévérité de la maladie et d'hospitalisation, et il n'y aucune raison de penser que cela ne serait pas le cas" avec Omicron, a expliqué le docteur Ryan, dans un rare entretien en tête-à-tête.

"Le comportement général que nous observons jusqu'à présent, ne montre aucune augmentation de la sévérité", a aussi déclaré le médecin, à l'instar de ce qu'avait dit un peu plus tôt l'éminent scientifique américain Anthony Fauci.

Il est "quasiment certain" que le variant Omicron ne cause pas de cas plus graves de Covid-19 que Delta, a-t-il déclaré mardi à l'AFP, ajoutant qu'il faudrait attendre encore "deux semaines au moins" pour savoir s'il se révèle même moins dangereux.

- La Norvège durcit les mesures -

La Norvège va renforcer à partir de jeudi minuit les mesures sanitaires pour lutter contre une flambée des cas de Covid-19, avec notamment un nombre limité de personnes pour les évènements à domicile, y compris les fêtes de Noël, et le port du masque obligatoire si une distance sociale d'un mètre ne peut être assurée.

- Guadeloupe: couvre-feu prolongé, un barrage démonté -

L'un des plus gros barrages routiers de l'île française de Guadeloupe, fruit de la contestation sociale née mi-novembre, a été démonté par les forces de l'ordre, a indiqué la préfecture de région mardi, avant d'annoncer la prorogation jusqu'à vendredi du couvre-feu.

Le couvre-feu reste en place dans 14 communes contre 21 auparavant, avec un horaire retardé à 20h00 voire 22h00 selon les cas, contre 18h00 auparavant.

- Brésil: pas de passeport sanitaire pour les étrangers -

Le Brésil a exclu mardi d'exiger un certificat de vaccination contre le Covid-19 pour les étrangers arrivant sur son sol, après que le président Jair Bolsonaro a comparé cette mesure recommandée par le régulateur sanitaire à une "laisse" pour les animaux.

- Canada: les représentants amérindiens reportent leur voyage au Vatican -

La délégation de représentants amérindiens canadiens, qui devait être reçue par le pape François en décembre pour évoquer le drame des pensionnats pour autochtones, a annoncé mardi le report de son voyage, à cause de la menace du variant Omicron.

- Dose de rappel: l'UE prône une combinaison de vaccins -

L'administration d'une dose de rappel d'un vaccin contre le Covid-19 différent de celui reçu lors des premières injections suscite dans certains cas une réponse immunitaire plus forte, selon les autorités sanitaires européennes.

Les meilleurs résultats ont été obtenus en utilisant d'abord un vaccin à vecteur viral tel que celui d'AstraZeneca ou de Johnson & Johnson, suivi par une injection d'un vaccin à ARN messager (ARNm) comme Pfizer et Moderna, ont-elles indiqué.

- Cuba: vaccin dès 2 ans pour les enfants convalescents du Covid

Cuba a approuvé l'utilisation d'urgence de son vaccin Soberana Plus pour les enfants de plus de deux ans convalescents du Covid-19, a déclaré mardi l'autorité de régulation des médicaments du pays (Cecmed), alors que la vaccination de rappel a commencé cette semaine à La Havane.

- Plus de 5,2 millions de morts -

La pandémie a fait au moins 5.261.473 morts dans le monde depuis fin 2019, selon un bilan établi par l'AFP à partir de sources officielles mardi à 11H00 GMT.

Les Etats-Unis sont le pays le plus endeuillé avec 791.443 morts, devant le Brésil (616.018), l'Inde (473.757), le Mexique (295.313) et la Russie (283.644).

L'OMS estime, en prenant en compte la surmortalité directement et indirectement liée au Covid-19, que le bilan de la pandémie dans le monde pourrait être deux à trois fois plus élevé.

burx-mlb/ybl

© 2022 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.

A lire également

Notre sélection d'annonces

Fil info