Coupe d'Angleterre: Liverpool domine City et jouera la finale

Publié le à Londres (AFP)

Impérial en première période, Liverpool a résisté à la tentative de come-back de Manchester City, samedi en demi-finale de la Coupe d'Angleterre, et s'est qualifié (3-2) pour la finale, le 14 mai.

Les deux confrontations entre les deux équipes en championnat s'étaient soldées par des nuls 2-2, où les équipes visiteuses avaient réussi par deux fois à revenir au score et on s'attendait à nouveau à un duel tendu.

Si les toutes dernières minutes ont bien fait monter le pouls de Wembley, la majeure partie du match a été à l'avantage des rouges, aussi bien sur la pelouse que dans les tribunes.

Les 45 premières minutes de City ont même été assez incompréhensibles, tant les Sky Blues ont balbutié leur football et semblé parfois presque perdus sur le terrain.

Liverpool, lui, avait pris le match par le bon bout, pressant très haut son adversaire et se montrant incroyablement réaliste.

- Steffen offre le deuxième but -

Dès la 9e minute, Ibrahima Konaté, qui avait déjà ouvert le score de la tête et sur corner à l'aller comme au retour contre Benfica, en quart de finale de la Ligue des Champions, a récidivé pour placer les Reds au contrôle du match (1-0).

Certains choix de Pep Guardiola, même s'ils ne s'éloignaient pas de sa philosophie générale, ont eu de lourdes conséquences.

Fernandinho, titularisé au milieu du terrain alors qu'il joue très rarement cette saison et qu'il a annoncé récemment son intention de quitter City cet été, a été totalement hors du coup dans l'entre-jeu.

Et Zack Steffen, préféré à Ederson, en vertu d'une rotation immuable dans les cages, a une grosse responsabilité sur le deuxième but.

Sur une passe en retrait, avec le soleil dans les yeux, il a semblé ne pas bien voir à quelle vitesse Sadio Mané arrivait sur lui et le Sénégalais a parfaitement taclé pour contrer sa tentative de passe et pousser le ballon au fond (2-0, 17e).

Mané s'est même offert un doublé à la conclusion d'une action collective magnifique, profitant d'un décalage parfait par Thiago Silva pour reprendre de volée au premier poteau et tromper encore Steffen au placement discutable (3-0, 45e).

- Alisson fait le travail -

En dépit de cette prestation calamiteuse, Guardiola n'a rien changé à la pause et ses joueurs ont semblé lui donner raison, Jack Grealish réduisant le score après un bon service de Gabriel Jesus, qui avait enfin trouvé une faille dans l'arrière-garde rouge (3-1, 47e).

Le second acte a été bien plus équilibré, mais on ne peut pas dire que Liverpool ait souvent été en danger dans ce match.

L'entrée de Riyad Mahrez à sept minutes de la fin du temps réglementaire a semblé redonner du tonus à l'attaque des Citizens, mais elle a été bien tardive.

Sur une de ses infiltrations, sa frappe en angle fermée a été repoussée par Alisson, mais elle est revenue dans les pieds de Bernardo Silva qui a réduit le score pour trois dernières minutes soudain plus passionnantes que les 91 qui avaient précédées.

Alisson a encore fait le boulot sur une frappe de Raheem Sterling à la 90+3e minute, mais c'est finalement avec une belle maîtrise que les Reds reviendront à Wembley mi-mai pour essayer de conquérir un deuxième trophée cette saison après la Coupe de la Ligue.

Ils affronteront Chelsea ou Crystal Palace qui en découdront dimanche.

© 2022 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.

A lire également

Notre Sélection d'annonces avec LOGIC-IMMO.BE

Fil info