Coupe d'Europe de rugby: le Racing 92 et l'UBB, réaction attendue

Publié le à Paris (AFP)

Battus le week-end dernier en Top 14, le Racing 92 et Bordeaux-Bègles entendront rebondir dimanche pour refaire le coup du "Brexit" aux Ecossais d'Edimbourg et aux Anglais de Bristol, et rejoindre les quarts de finale de la Coupe d'Europe de rugby.

. Racing 92, comme d'habitude

Un quatrième quart de finale européen en quatre ans ? C'est l'objectif affirmé par les Ciel et Blanc. Mais pas question de se projeter plus loin que le match de dimanche: "On se méfie énormément de cette équipe, composée d'internationaux écossais. On s'attend à un match très compliqué", a prévenu le capitaine Henry Chavancy.

"On a l'ambition d'aller le plus loin possible, de remporter cette compétition et ça passe par ce match un peu piège: on espère pouvoir avancer", a ajouté le centre.

Car les Ecossais ont des armes: ils sont sept à avoir débuté la semaine dernière face aux Bleus (27-23) dans le Tournoi des six nations 2021, dont le puissant ailier Duhan van der Merwe.

Principal absent côté parisien, Finn Russell, suspendu, sera suppléé par le jeune Antoine Gibert à l'ouverture. Mais cela n'a pas empêché l'international écossais de donner des astuces à ses équipiers en club sur ses partenaires en sélection.

"Finn a énormément travaillé avec Antoine mais aussi avec Kurtley Beale et François Trinh-Duc, il a apporté ses conseils sur notre jeu mais aussi sur le jeu de l'équipe adverse", a assuré l'entraîneur francilien Laurent Travers.

. UBB, comme un air de revanche

Comme on se retrouve! Battu par ces mêmes Bears en demi-finales de Challenge européen la saison dernière, l'UBB affronte Bristol pour la quatrième fois de son histoire sur la scène européenne, la première en Champions Cup.

Cette rencontre aura une saveur forcément particulière pour la famille Lam, représentée par Pat, l'oncle entraîneur de Bristol, et Ben, le neveu ailier de Bordeaux-Bègles. Mais aussi pour Semi Radradra, qui a passé deux ans en Gironde avant de rejoindre l'Angleterre.

Les hommes de Christophe Urios reçoivent le leader du championnat anglais en bête blessée: après la déconvenue face à La Rochelle (26-11), l'UBB veut se rattraper et atteindre le premier quart de finale de Champions Cup de son histoire. Avec Matthieu Jalibert, Yoram Moefana, Cameron Woki et Cyril Cazeaux mais sans Santiago Cordero, victime d'une luxation de l'épaule gauche en janvier.

"C'est le bon match pour rebondir. Nous n'avons pas été performants samedi. Là, nous retrouvons un match à élimination directe. Il ne faut pas se trouer. Nous sommes des compétiteurs et ça s'est ressenti en début de semaine. Nous étions tous abasourdis. Mais nous nous sommes mis en mode 'reconquête'", a d'ailleurs expliqué Woki.

Le dernier huitième de finale oppose les Scarlets à Sale. Les Gallois ont remporté trois de leurs quatre confrontations face aux Anglais. Les Sharks ne se sont d'ailleurs plus imposés hors du sol anglais en Coupe d'Europe depuis octobre 2008, perdant 17 de leurs 18 derniers déplacements au total dans la compétition.

© 2021 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.

A lire également

Notre sélection d'annonces

Fil info