Covid-19: la vie mode d'emploi sous les mesures de couvre-feu

Publié le à Paris (AFP)

"Chacun chez soi de 21H00 à 06H00" dans les zones de couvre-feu, sauf attestation dérogatoire, finis les mariages en salle des fêtes, pas plus de six au restaurant quand il est ouvert: voici le mode d'emploi de la nouvelle vie des Français pour les six prochaines semaines.

. Les zones de couvre-feu

Il s'appliquera à partir de vendredi minuit à toute l'Ile-de-France et aux métropoles de Lyon, Lille, Toulouse, Montpellier, Saint-Etienne, Aix-Marseille, Rouen et Grenoble.

Pour près de 20 millions de Français, "chacun devra être chez soi" de 21H00 à 06H00 et tous les lieux, commerces ou services recevant du public seront fermés, a résumé Jean Castex jeudi. Il s'agit par exemple des théâtres, cinémas, restaurants, ou salles de fitness. Seules exceptions à ces fermetures, les établissements de santé et médico-sociaux, les foyers d'accueil des plus précaires, les commissariats, des hôtels ou restaurants faisant de la livraison à domicile.

Il sera autorisé de sortir pour aller à l'hôpital ou à la pharmacie, pour son travail ou pour rendre visite à un proche en situation de dépendance, ou bien encore pour sortir son animal de compagnie. De même, un billet de train ou d'avion arrivant après 21H00 vaudra dérogation.

Par ailleurs, des règles plus strictes continueront de s'appliquer en journée: débits de boissons fermés, salles de sport ouvertes seulement pour les mineurs, jauge de 50% dans les universités.

. Sur tout le territoire

Dans le reste du pays, aux préfets de serrer la vis selon la situation. Mais des règles générales seront applicables à tout le territoire:

- pas de fêtes privées (mariage ou soirée étudiante) dans les salles polyvalentes -- sauf celles prévues ce week-end a précisé Matignon à l'AFP, mais il faudra quand même respecter le couvre-feu

- tous les restaurants, dans tout le pays, devront instaurer un protocole sanitaire renforcé, notamment en limitant leur accueil à 6 clients par table maximum et en conservant leurs coordonnées pour les recontacter

- au cinéma, théâtre ou au cirque, un siège devra être laissé libre entre deux personnes, deux familles ou deux groupes d'amis de six maximum, et les jauges de spectateurs limitées entre 1.000 et 5.000 personnes sur décision préfectorale

- dans les centres commerciaux, musées ou foires, jauge limitée à 4 m2 par personne, dans les limites fixées par le préfet

- la règle de 6 personnes s'applique aux restaurants et aux rassemblements dans l'espace public. Le gouvernement le recommande aussi dans le cadre privé, mais il ne peut pas l'imposer

. Le retour de l'attestation

Comme pendant la période de confinement, il faudra pour sortir après 21H00 être muni d'une attestation, qui sera accessible sur le site internet "https://www.gouvernement.fr/info-coronavirus", téléchargeable sur son téléphone ou à recopier sur papier libre. "L'attestation vaut une heure" si la sortie n'est pas liée au travail, a précisé le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin.

En cas de dérogation professionnelle, il faudra ajouter une déclaration de son employeur.

. Quelles sanctions ?

En cas d'infraction au couvre-feu, une amende de 135 euros sera applicable, la même que pendant le confinement. Au bout de trois fois, le contrevenant risquera six mois de prison et 3.750 euros d'amende.

En plus des effectifs traditionnels et des équipes de police municipales, 12.000 policiers et gendarmes seront chaque nuit spécialement chargés de faire des contrôles, a averti Gérald Darmanin.

. Jusqu'à quand ?

Le gouvernement ne peut décréter l'état d'urgence que pour quatre semaines, mais cette période a vocation à être prolongée au moins jusqu'à fin novembre, soit six semaines, par un vote du Parlement. "Il faut de la patience", a prévenu le ministre de la Santé, Olivier Véran. Il n'a pas exclu que de nouveaux territoires rejoignent la zone de couvre-feu, tout comme certains pourraient voir l'étau se desserrer en cas d'amélioration de la situation.

© 2020 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.

A lire également

Notre sélection d'annonces

Fil info