Covid-19: Lille, Lyon, Grenoble et Saint-Etienne en zone d'alerte maximale samedi (Véran)

Publié le à Paris (AFP)

Lille, Lyon, Grenoble et Saint-Etienne passeront à partir de samedi en zone d'alerte maximale en raison de la dégradation des indicateurs liés à l'épidémie de Covid-19, a annoncé jeudi le ministre de la Santé Olivier Véran.

"La situation s'est dégradée dans plusieurs métropoles ces derniers jours", ce qui va conduire à "basculer" certaines d'entre elles dans un niveau supérieur d'alerte, a expliqué le ministre lors de sa conférence de presse hebdomadaire.

Ainsi, pour Lille, Lyon, Grenoble et Saint-Etienne, où l'incidence a dépassé le seuil d'alerte de 250 nouveaux cas pour 100.000 habitants et plus de 30% des lits de réanimation sont occupés par des malades du Covid, "un passage en zone d'alerte maximale a été décidé par le président", a déclaré Olivier Véran. Cette mesure sera effective "samedi matin".

Pour Toulouse et Montpellier, "nous nous donnons quelques jours", jusqu'à lundi matin, pour prendre éventuellement cette même décision, a-t-il ajouté.

Ce classement en alerte maximale, déjà valable pour Aix-Marseille, Paris et la Guadeloupe, implique des mesures sanitaires renforcées, comme la fermeture des bars.

Le ministre a d'autre part indiqué que Dijon et Clermont-Ferrand seraient placés à partir de samedi matin en alerte renforcée, un cran en-dessous.

"La situation sanitaire continue hélas de se dégrader en France", a-t-il insisté, notant malgré tout une amélioration sensible à Nice et Bordeaux et une inflexion positive à Rennes et Aix-Marseille.

Interrogé sur le risque que Paris puisse basculer en "urgence sanitaire", catégorie la plus élevée qui ne concerne aucune partie du territoire à ce stade, le ministre a envisagé cette hypothèse si, par exemple, l'occupation des lits de réanimation par des malades Covid dépassait 60%, contre un peu moins de 40% actuellement.

Cela pourrait provoquer d'autres mesures, comme "des fermetures de commerce non essentiel j'imagine", a-t-il ajouté. Mais "mon message n'est pas de dire +on va vers ça+", a assuré le ministre, appelant à la vigilance de tous pour lutter contre la propagation du virus.

© 2020 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.

A lire également

Notre sélection d'annonces

Fil info