Covid-19: record de contaminations quotidiennes aux Etats-Unis

Publié le à Washington (AFP)

Avec plus de 265.000 contaminations quotidiennes en moyenne depuis une semaine, les Etats-Unis font face à une inquiétante flambée record d'infections par le Covid-19 alimentée par le variant Omicron, qui dépasse la vague enregistrée en janvier 2021.

La moyenne sur sept jours de 265.427 nouveaux cas quotidiens dans le pays, le plus endeuillé du monde, a dépassé le précédent pic enregistré lors de la troisième vague, en janvier 2021, à près de 252.000 cas, selon les chiffres publiés mercredi par l'université Johns Hopkins.

Omicron est désormais le variant dominant aux Etats-Unis selon les Centres de prévention et de lutte contre les maladies (CDC). Il représentait environ 59% des nouveaux cas sur la semaine qui s'est achevée au 25 décembre.

Cette agence fédérale de santé publique a par ailleurs fortement révisé à la baisse ses estimations pour la semaine précédente (achevée le 18 décembre): elle avait auparavant fait état d'une proportion de 73% d'Omicron, désormais corrigée à 22,5%.

"Nous avons eu davantage de données arrivant sur cette période, et il y a eu une réduction de la proportion d'Omicron", a expliqué à l'AFP une porte-parole des CDC, attribuant ce fort écart en partie à la rapidité avec laquelle se répand Omicron.

"Il est important de noter que nous voyons encore une augmentation continue de la proportion d'Omicron", a-t-elle souligné.

- "Une vague rapide" -

La courbe des nouvelles infections, qui était en baisse entre début septembre et fin octobre après une quatrième vague liée au variant Delta, est repartie à la hausse depuis deux mois et grimpe désormais en flèche avec le variant Omicron, hautement transmissible.

"Cela sera une vague rapide, mais très difficile", a estimé mardi sur Twitter l'épidémiologiste à Harvard Michael Mina, qui a en outre jugé que le chiffre record de contaminations enregistrées n'était que la "pointe de l'iceberg", en raison du nombre de cas non détectés ou non déclarés.

Un problème aggravé par le fait que les tests antigéniques de dépistage du Covid-19, qui ont l'avantage de délivrer un résultat en quelques minutes seulement, sont moins sensibles au variant Omicron qu'aux variants précédents, ont averti mardi les autorités sanitaires américaines.

Cela signifie que ces tests sont davantage susceptibles d'indiquer un résultat négatif malgré une infection -- les fameux faux négatifs -- si une personne est contaminée par Omicron.

Pour le moment, si la courbe des hospitalisations est également en hausse, avec environ 9.000 nouveaux patients atteints du Covid-19 quotidiennement hospitalisés aux Etats-Unis, cela reste encore loin des 16.500 hospitalisations par jour enregistrées début janvier 2021, selon les données des CDC.

Environ 1.200 personnes meurent en moyenne actuellement du Covid-19 dans le pays -- il y a un an, le pic s'établissait à environ 3.400 décès quotidiens.

- Quarantaine réduite -

Selon les chiffres de l'université Johns Hopkins, plus de 820.000 personnes sont décédées du Covid-19 aux Etats-Unis depuis le début de la pandémie, soit le pire bilan enregistré à travers le monde.

Face à cette flambée des contaminations qui cloue les avions au sol, perturbe les restaurants et condamne des spectacles à l'annulation, l'administration Biden a décidé lundi de réduire de moitié la durée recommandée de quarantaine pour les personnes positives au Covid-19, de dix à cinq jours pour les personnes asymptomatiques, et de 14 à cinq pour les cas contacts non-vaccinés.

L'annonce par les autorités sanitaires vient ainsi consacrer l'idée que la pandémie est devenue un élément que les entreprises américaines doivent prendre en compte au jour le jour.

Le monde a atteint de nouveaux records de contamination sur la semaine écoulée, avec plus de 935.000 cas de Covid-19 détectés chaque jour en moyenne du 22 au 28 décembre, selon un comptage de l’AFP réalisé à partir de bilans officiels.

© 2022 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.

A lire également

Notre sélection d'annonces

Fil info