Covid: l'Inde commence à vacciner les adolescents, Omicron inquiète

Publié le à New Delhi (AFP)

L'Inde a démarré lundi la vaccination des jeunes de 15 à 18 ans contre le Covid-19, au moment où les autorités renforcent les mesures sanitaires dans les grandes villes afin de contenir l'inquiétante propagation d'Omicron et éviter que l'épidémie ne ravage le pays comme au printemps dernier.

Plus de 200.000 personnes sont mortes du Covid-19 dans le pays durant une féroce vague épidémique qui a submergé hôpitaux, crématoriums et cimetières entre avril et juin derniers.

Les personnels de santé ont depuis administré plus de 1,4 milliard de doses de vaccin, mais moins de la moitié des 1,3 milliard d'habitants a déjà reçu deux doses, selon les données du gouvernement.

Lundi matin, dans la capitale New Delhi, des centaines d'adolescents ont patienté avec leurs parents devant une école transformée en centre médical pour leur première vaccination.

"C'est vraiment bien d'avoir son premier vaccin", s'est enthousiasmé Soumadeep, 16 ans, après l'inoculation d'une dose de vaccin Covaxin, fabriqué en Inde, "c'est comme un cadeau de nouvel an pour les enfants".

Les autorités s'inquiètent de l'évolution du variant Omicron dans le pays et de l'augmentation soudaine du nombre quotidien des contaminations. En conséquence, certains des plus grands centres urbains de l'Inde ont commencé à imposer de nouvelles mesures restrictives la semaine dernière.

"C'est préoccupant - les cas sont en augmentation", a déclaré Pushp Jain, dont le fils faisait la queue pour sa première dose à Delhi lundi. "Le variant est bénin. Mais évidemment, pour protéger les enfants, nous devons nous faire vacciner."

New Delhi et la cité de la technologie Bangalore ont décrété un couvre-feu à partir de 22 heures, et les bars et restaurants ont reçu l'ordre de réduire de moitié leur capacité d'accueil. Bombay, la capitale commerciale de l'Inde, a interdit les rassemblements publics de plus de quatre personnes entre 21 heures à 6 heures du matin et limité les cérémonies de mariage à 50 invités maximum.

La terrible vague épidémique de l'an dernier attribuée au variant Delta avait frappé peu après le festival de la Kumbh Mela, l'un des plus grands rassemblements religieux du monde, qui avait drainé environ 25 millions de pèlerins hindous.

Ces festivités, ainsi que de grands rassemblements électoraux organisés dans plusieurs États, avaient été dénoncés par les experts.

L'Inde est le deuxième pays le plus touché au monde en nombre de cas, avec près de 35 millions de contaminations confirmées. Avec 481.000 décès résultant du Covid, le pays se classe au troisième rang des plus endeuillés du monde, derrière les États-Unis et le Brésil. Toutefois, selon certaines études, le bilan réel de l'Inde pourrait être jusqu'à 10 fois plus élevé.

L'Inde entamera la campagne de vaccination de rappel pour les personnes âgées de plus de 60 ans à partir de lundi prochain.

© 2022 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.

A lire également

Notre sélection d'annonces

Fil info