Cuba: de nouvelles mesures face au regain de cas de coronavirus

Publié le à La Havane (AFP)

Une application plus stricte des sanctions et une campagne pour inciter la population à être plus vigilante: Cuba a décidé d'appliquer de nouvelles mesures pour lutter contre la hausse des cas de coronavirus, avec des chiffres records ces derniers jours.

"La direction du pays a annoncé un renforcement des mesures destinées au contrôle de la situation épidémiologique actuelle, avec des actions de promotion et d'éducation à la santé et des décisions concrètes à adopter par les organismes et le système national de Santé", selon le quotidien Tribuna de La Habana.

Les patrouilles de police seront plus nombreuses pour garantir l'isolement des quartiers en quarantaine et l'application d'amendes à ceux qui ne portent pas le masque ou ne respectent pas les mesures d'isolement.

Le pays de 11,2 millions d'habitants était parvenu à un contrôle de la pandémie sur son territoire, avec quelques dizaines de cas par jour, mais depuis le début de l'année les chiffres repartent à la hausse, avec des records quotidiens de plus de 1.000 cas au cours de la semaine dernière.

"Depuis la dernière semaine de janvier, l'épidémie a évolué avec plus de 5.000 cas confirmés par semaine, ce qui a augmenté la transmission dans des régions (de Cuba) où la maladie avait été contrôlée", a indiqué le ministre de la Santé José Angel Miranda.

L'ouverture des frontières et l'arrivée de nombreux touristes et Cubano-Américains pour les fêtes de fin d'année sont les principales causes du rebond de cas, mais désormais ceux-ci se sont éparpillés sur tout le territoire.

Et alors que le pays souffre de graves pénuries alimentaires, obligeant les Cubains à faire de longues heures de queue chaque jour face aux supermarchés pour chercher à manger, un confinement strict de toute la population est impossible à appliquer.

Dans les quartiers placés sous quarantaine, les autorités mettent généralement en place un système local de distribution de nourriture.

La majorité des cas sont à La Havane, où vivent 2,1 millions d'habitants et pour laquelle de nouvelles mesures, plus strictes encore concernant le déplacement de personnes, seront annoncées jeudi, selon les autorités. La capitale est déjà sous couvre-feu à partir de 21H00 depuis janvier.

"Il faut augmenter le contrôle dans les quartiers (de La Havane), nous sommes en guerre contre le coronavirus donc nous devons prendre des décisions de guerre", a affirmé le président du Conseil de défense de la ville, Luis Antonio Torres Iribar.

Dans les rues de la capitale, les habitants se montraient mercredi résignés face au renforcement annoncé des mesures.

"Le confinement, ce n'est pas du tout agréable, mais bon, malheureusement il faut que ce soit comme ça", a commenté Carlos Dominguez, gardien d'immeuble de 57 ans obligé de rester chez lui.

"Il n'y pas d'autre solution tant que le problème n'est pas résolu, on doit être confiné", renchérissait René Cano, artiste plastique de 67 ans.

Dans la province de Matanzas (Ouest), où se trouve la station balnéaire de Varadero, les autorités locales ont annoncé dès mercredi la suspension du transport public et le confinement de la population n'assurant pas d'activité essentielle.

Cuba a rapporté mercredi 961 nouveaux cas, pour un total de 82.601 cas dont 442 décès, des chiffres qui restent toutefois très bas par rapport au reste du continent américain.

© 2021 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.

A lire également

Notre sélection d'annonces

Fil info