Doug Emhoff, mari de Kamala Harris et premier "Second gentleman"

Publié le à Washington (AFP)

Appelez-le "Second Gentleman": comme son épouse Kamala Harris, première femme élue vice-présidente des Etats-Unis, Doug Emhoff défie les conventions et son entrée à la Maison Blanche est le symbole d'une société américaine qui change.

Sur son compte Twitter, il se présente comme, "papa, mari de Kamala Harris, avocat, aspirant golfeur, défenseur de la justice et de l'égalité".

"Si fier de toi", a-t-il tweeté samedi sous une photo du couple s'enlaçant.

A 56 ans, comme son épouse, il a sillonné le pays et participé activement - sur Zoom ou en personne - à la campagne démocrate, multipliant les déplacements quand Joe Biden était confiné chez lui, à Wilmington, en raison de la pandémie de coronavirus.

Il a notamment passé la soirée précédent l'élection à Philadelphie, dans l'Etat-clé de Pennsylvanie, avec le chanteur John Legend.

Avec la victoire du candidat démocrate dans cet Etat industriel du nord-est des Etats-Unis, il devient donc le premier "Second Gentleman", comme on appellera désormais l'époux de la vice-présidente.

Pendant la campagne, il a assuré qu'il travaillerait à la Maison Blanche sur les questions d'accès à la justice pour les plus défavorisés.

Né le 13 octobre 1964 dans le quartier de Brooklyn dans une famille juive à New York avant de déménager en Californie, Douglas Emhoff a fait des études de droit à l'Université d'Etat de Californie.

- Marches et escaliers -

Cet avocat spécialisé dans le droit du divertissement a pris un congé sans solde fin août, quand Joe Biden a nommé Kamala Harris comme sa colistière. Il travaillait jusque-là pour la firme DLA Piper, basée à Los Angeles.

Il a deux enfants d'un premier mariage, Cole (26 ans) et Ella (21 ans). Il a divorcé en 2008 de sa première femme avec qui il est resté en très bons termes.

En 2013, il rencontre Kamala Harris, alors procureure générale de Californie, lors d'une "blind date" organisée par une amie de celle-ci. Ils se marient l'année suivante.

Le couple et leurs deux enfants forment une "famille moderne", a dit Kamala Harris, en racontant que Cole et Ella, ses beaux-enfants l'appelaient "Momala".

Le couple est très soudé et Doug Emhoff donne l'image d'un mari entièrement dévoué à son épouse. En juin 2019, lors de la convention des démocrates de Californie, il n'avait pas hésité à sauter sur la scène pour protéger Kamala Harris d'un activiste qui lui avait pris le micro des mains.

Ce sportif accompli - tennis, base-ball - a récemment raconté que son épouse l'avait poussé à prendre l'habitude de faire du sport tous les jours. "Kamala et moi, on aime faire des marches en parlant, une dizaine de kilomètres, et quand on voit des escaliers, on les monte en courant", a-t-il dit au magazine Men's Health.

© 2020 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.

A lire également

Notre sélection d'annonces

Fil info