Espagne: épilogue devant le juge pour Ronaldo, accusé de fraude fiscale

Publié le à Madrid (AFP)

Retour à Madrid pour Ronaldo mais à la case tribunal. La star planétaire du ballon rond va formaliser mardi devant la justice un accord avec le fisc espagnol prévoyant une amende de 18,8 millions d'euros pour fraude fiscale.

Dans le cadre de cet accord scellé en juin dernier, le parquet réclame également contre l'attaquant portugais, transféré l'été dernier du Real Madrid à la Juventus Turin, une peine de 23 mois de prison qu'il n'aura pas à purger.

En Espagne, les peines jusqu'à deux ans de prison ne sont généralement pas appliquées aux personnes sans antécédents judiciaires.

Lunettes de soleil sur le nez, habillé de noir, CR7 est arrivé, main dans la main avec sa compagne, au tribunal situé dans le nord de la capitale espagnole vers 09H40 (08H40 GMT), sans pouvoir éviter la centaine de journalistes présents dans l'escalier derrière des barrières, a constaté l'AFP.

Alors qu'il avait demandé pour des raisons de sécurité à pouvoir entrer dans le bâtiment en voiture, ce traitement de faveur lui a été refusé par le président du tribunal.

"Malgré sa grande notoriété", il n'est pas établi que son accès au tribunal par l'escalier habituel puisse "compromettre (sa) sécurité", a jugé ce dernier dans une décision rendue publique lundi. Une demande de comparution par vidéoconférence lui a également été refusée.

L'audience, qui devait commencer à 09h50 (08h50 GMT), ne durera que quelques minutes, le temps que l'accord soit formalisé devant le juge. Ce dernier rendra sa décision formellement mardi ou dans les jours à venir, selon un porte-parole du tribunal.

L'ancien international espagnol Xabi Alonso doit lui aussi passer devant le juge pour une affaire de fraude fiscale mardi dans le même tribunal. Le parquet réclame à son encontre 5 ans de prison et une amende de 4 millions d'euros.

- Sociétés offshore -

Le parquet de Madrid avait lancé ses poursuites en juin 2017 contre Ronaldo qui avait été auditionné un mois plus tard. Il avait alors assuré dans un communiqué n'avoir "jamais rien caché ni avoir eu l'intention de pratiquer l'évasion fiscale".

Le parquet accuse le quintuple ballon d'or d'avoir utilisé un montage de sociétés basées à l'étranger - aux îles Vierges britanniques et en Irlande, où les taux d'imposition sont très bas - pour éviter de payer ses impôts en Espagne sur ses "droits à l'image" entre 2011 et 2014.

Les avocats de "CR7" alléguaient pour leur part une simple différence d'interprétation sur la part de revenus imposables en Espagne.

L'accord entre le fisc espagnol et le Portugais a permis à ce dernier d'échapper à un procès coûteux en termes d'image et au terme duquel il risquait une peine plus lourde.

De nombreuses personnalités du ballon rond ont eu des ennuis avec le fisc espagnol comme l'ancien grand rival de Ronaldo au Barcelone, Lionel Messi. L'Argentin a été condamné en 2016 pour fraude fiscale à deux millions d'euros d'amende et une peine de 21 mois de prison commuée en une amende supplémentaire de 252.000 euros.

- Accusé de viol aux Etats-Unis -

Les ennuis judiciaires ne sont pas pour autant terminés pour Ronaldo après l'ouverture en octobre aux Etats-Unis d'une enquête sur les accusations portées par une ancienne mannequin américaine, affirmant qu'il l'avait violée en 2009 à Las Vegas.

La police de cette ville de l'ouest des Etats-Unis a récemment adressé une requête aux autorités italiennes pour obtenir un échantillon d'ADN du footballeur.

Ronaldo a toujours fermement nié ces accusations et dit une nouvelle fois, dans un entretien au quotidien portugais Record le 31 décembre, avoir "la conscience tranquille".

© 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.

Betfirst - Livepartners

A lire également

Ailleurs sur le web

Votre horoscope du jour par Serge Ducas

Bélier

C’est probablement parce que vous voulez à tout prix éviter les conflits que vous apparaissez très conciliant.

Taureau

Vous réfléchissez beaucoup sans pour autant poser des actes concrets. Vous prenez votre temps.

Gémeaux

Vous ne craignez pas de blesser votre interlocuteur. Vous dites ce que vous pensez sans mettre de gants.

Cancer

Vous convenez assez facilement d’un bon arrangement qui contente tout le monde.

Lion

Vous ressortez déçu d’une réunion ou d’une discussion qui ne se passe pas comme vous le souhaitiez.

Vierge

Vous envisagez un remaniement professionnel. Vous êtes probablement lassé de la fonction que vous occupez.

Balance

Si quelque chose vous déplaît, vous n’hésitez pas à le faire savoir. Vous réagissez au quart de tour.

Scorpion

Vos revenus sont instables. Vous devez dans l’urgence revoir complètement vos priorités en termes de dépenses.

Sagittaire

Ne soyez pas trop optimiste, même si c’est dans votre nature. Regardez la vérité en face.

Capricorne

Vous trouvez l’appui extérieur. Vous pouvez enfin vous reposer sur une personne de confiance.

Verseau

Vous avez beaucoup de difficultés à vous détacher de quelqu’un ou de quelque chose. Vous êtes beaucoup trop nostalgique.

Poissons

Il suffit d’un détail, d’un petit grain de sable dans l’engrenage pour vous faire perdre tous vos moyens.

Notre sélection d'annonces