Euro: l'Espagne qualifiée au bout de la folie, France-Suisse pour un quart

Publié le à Copenhague (AFP)

Folie douce à Copenhague! L'Espagne, plombée par un but gag puis rejointe alors qu'elle menait 3-1, a arraché une qualification ébouriffante contre la Croatie lundi en huitièmes de l'Euro (5-3 a.p.), donnant rendez-vous en quarts à la France ou la Suisse, opposées en soirée (21h00).

Au terme du match le plus échevelé du tournoi jusqu'à présent, le héros du soir a été l'attaquant Alvaro Morata, sifflé par le public sévillan pour ses ratés en phase de poules mais soudain transfiguré pour expédier une demi-volée en lucarne qui a mis la "Roja" sur orbite (100e).

Sa frappe limpide, puis le but du break de Mikel Oyarzabal (103e), ont assuré la qualification espagnole au stade Parken de Copenhague, de même que les nombreuses parades du gardien Unai Simon. Le portier s'était pourtant rendu coupable d'une grossière erreur d'inattention sur l'ouverture du score, avec un contrôle du pied manqué sur une passe en retrait qui fera longtemps le délice des bêtisiers (20e).

L'Espagne a ensuite égalisé par Pablo Sarabia (38e) et croyait avoir pris l'ascendant avec César Azpilicueta (57e) et Ferran Torres (77e) mais la Croatie s'est battue jusqu'au bout, arrachant la prolongation grâce à Mislav Orsic (85e) puis Mario Pasalic (90e+2) dans une ambiance de feu.

Voilà donc les vice-champions du monde croates éliminés dès les huitièmes de finale, au grand dam de leur maître à jouer Luka Modric (35 ans). Encore un Ballon d'Or éliminé, après Cristiano Ronaldo et le Portugal dimanche contre la Belgique (1-0) !

- "Nouvelle compétition" -

Et voilà les Espagnols de retour dans le top 8 d'une compétition majeure pour la première fois depuis leur incroyable triplé Euro-Mondial-Euro entre 2008 et 2012.

C'est peut-être le signe d'une montée en puissance pour la "Roja" de Luis Enrique, poussive en début de tournoi mais désormais décomplexée avant d'affronter vendredi à Saint-Pétersbourg les champions du monde français ou bien la "Nati" suisse, opposés lundi soir à Bucarest (21h00).

Des sommets face aux grandes nations du continent, l'équipe de France en a déjà disputés deux lors de la phase de groupes, contre l'Allemagne (1-0) et le Portugal (2-2). Sortis premiers du "groupe de la mort", les Bleus ont rempli leur objectif initial et doivent désormais hausser leur niveau avec la phase à élimination directe.

"On bascule maintenant sur une nouvelle compétition. Dans l'approche c'est complètement différent", a souligné le capitaine français Hugo Lloris dimanche.

Pour les Bleus, il s'agit de chasser les soucis physiques, les doutes et la menace de la Suisse, une sélection qui espère briser son plafond de verre, après trois éliminations consécutives en huitièmes dans les compétitions majeures.

Le sélectionneur Didier Deschamps a innové pour l'occasion avec une défense à trois, tout en reconduisant en attaque son triangle composé d'Antoine Griezmann, Karim Benzema et Kylian Mbappé.

Le Parisien, le seul des trois à ne pas avoir encore marqué à l'Euro, espère débloquer son compteur à Bucarest, où sa cote de popularité semble élevée parmi les supporters roumains.

Ces derniers sont servis: la capacité de la National Arena a été doublée pour la rencontre avec 23.900 spectateurs, dont environ 1.700 Français et 600 Suisses, selon les chiffres de l'UEFA.

- Flambée du Covid-19 en Russie -

Pour ces quelques chanceux, cela risque d'être l'une des dernières occasions d'acclamer les Bleus ou la "Nati", puisque le quart programmé à Saint-Pétersbourg implique une quarantaine au retour et que l'entrée à Londres, lieu des demies et de la finale, est loin d'être garantie pour les fans étrangers.

Ainsi la France a-t-elle ajouté la Russie sur la "liste rouge" en raison de la flambée des cas de coronavirus, avec des records quotidiens de décès dans les deux plus grandes villes du pays, Moscou et Saint-Pétersbourg.

Près de 300 supporters de retour en Finlande après avoir assisté à l'Euro en Russie ont d'ailleurs été testés positifs au Covid-19, selon les autorités locales.

Mais malgré la dégradation sanitaire, "le quart de finale aura lieu comme prévu" à Saint-Pétersbourg, a indiqué à l'AFP le service de presse du Comité d'organisation de l'Euro de foot dans la ville, une annonce confirmée par un porte-parole de l'UEFA.

L'équipe de France prévoit a priori de s'envoler pour la Russie mercredi en cas de qualification, a-t-on appris auprès de l'encadrement des champions du monde. Reste le plus difficile: franchir l'obstacle suisse, lundi soir à Bucarest, pour espérer défier l'Espagne.

ama-jta-eba-apo-mr/jed/bpa

© 2021 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.

A lire également

Notre sélection d'annonces

Fil info