Euro: La Croatie avance grâce à Modric

Publié le à Glasgow (AFP)

La Croatie avait trop de talent pour passer à la trappe: sous la menace d'une sortie prématurée dans le groupe D, l'équipe au damier s'en est remise à son Ballon d'Or 2018 Luka Modric pour renverser l'Ecosse (3-1) mardi à Glasgow et se qualifier pour les 8e de finale de l'Euro.

A la pause, le score était de 1-1 et tout le monde, Croates comme Ecossais, était éliminé. Alors Modric a pris les choses en main. Il a d'abord marqué d'une extraordinaire frappe de l'extérieur du droit en pleine lucarne, et la Croatie était qualifiée (2-1, 62e).

Puis il a déposé un corner parfait sur la tête de Perisic, un autre des héros du Mondial-2018, et la Croatie était 2e de sa poule derrière l'Angleterre (3-1, 77e).

Avec ce succès, les Croates se relancent donc parfaitement et retrouvent un peu de confiance, que leur début d'Euro n'avait pas pu leur offrir, entre un point péniblement arraché contre les Tchèques (1-1) et une défaite sans aucune saveur contre les Anglais (1-0).

Ils joueront leur 8e de finale lundi à Copenhague, contre le deuxième du groupe E (Suède, Slovaquie, Espagne ou Pologne).

Mardi à Glasgow, pour ce match-couperet avant même la phase à élimination directe, Zlatko Dalic avait changé quelques cartes, laissant sur le banc Kramaric ou Rebic, totalement inoffensifs jusque-là, et relançant Vlasic ou Petkovic.

Les Ecossais, eux, devaient faire sans Billy Gilmour, testé positif au Covid, et qui avait sans doute été l'un des meilleurs de son équipe depuis le début du tournoi.

- L'Ecosse avec ses armes -

Mais la Croatie semble tout de même loin de son merveilleux été 2018 et même l'Ecosse, jamais sortie des poules dans une grande compétition internationale, s'est d'abord révélée un adversaire coriace pour Modric et les siens.

Avec le Ballon d'Or 2018, Kovacic et Brozovic, trois joueurs de talent, la Croatie a logiquement contrôlé le milieu de terrain, mais n'a que rarement su peser dans la surface, changer de rythme ou utiliser les côtés avec efficacité.

Elle l'a réussi une fois, avec un centre de Juranovic, une belle remise de la tête de Perisic et l'ouverture du score de Vlasic (17e). En face, les Ecossais jouaient leur chance avec leurs armes, quelques longs ballons vers leurs deux attaquants, des centres dans la boîte.

L'un d'entre-eux leur a offert l'égalisation, avec un ballon mal renvoyé par la défense croate et repris par McGregor, auteur du premier but écossais dans cet Euro (1-1, 42e).

A la pause, les deux équipes étaient donc virtuellement éliminées, avec ce match nul qui ne convenait qu'à la République Tchèque et à des équipes placées dans d'autres groupes.

Mais malgré le soutien de ses supporters, l'Ecosse n'avait pas grand-chose à offrir et seule la Croatie a réellement semblé en mesure de l'emporter. Elle l'a donc fait grâce au talent de Modric, meilleur joueur sur le terrain à bientôt 36 ans.

Les Ecossais n'ont pas de joueur de cette valeur, et depuis longtemps. Leur Euro aura quand même été marqué par la façon dont ils ont neutralisé les Anglais (0-0). Mais ils n'ont pris que ce seul point et ils finissent 4e du groupe D et éliminés.

© 2021 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.

A lire également

Notre sélection d'annonces

Fil info