Euro: les Bleus se jaugent face aux Gallois, avec l'attraction Benzema

Publié le à Nice (AFP)

Sur la route de l'Euro, l'équipe de France effectue mercredi (21h05) un détour par Nice où l'attend le pays de Galles, une rencontre de préparation transformée en véritable événement par le retour de Karim Benzema, cinq ans et sept mois après sa dernière sélection.

Après une telle absence, "on ne va pas lui demander au bout d'une semaine de faire la même chose en équipe de France" qu'au Real Madrid, a nuancé le capitaine Hugo Lloris. "Mais il a cette aura naturelle sur le terrain qui va aider l'équipe", a déclaré le Niçois d'origine, mardi devant la presse.

Habitués ces derniers mois au Stade de France, les Bleus s'expatrient sur la Côte d'Azur à deux semaines de la compétition européenne et le calendrier fait bien les choses: c'est à l'Allianz Riviera, hôte de la rencontre, que Benzema a disputé ses dernières minutes sous le maillot tricolore, en octobre 2015.

Depuis cette large victoire en amical contre l'Arménie (4-0), où il avait inscrit ses 26e et 27e buts internationaux, l'avant-centre du Real Madrid a grandi loin de la sélection, mis à l'écart par Didier Deschamps après l'irruption de l'affaire du chantage à la "sextape" dont a été victime son ancien coéquipier Mathieu Valbuena.

Mais le sélectionneur a pris tout le monde à contrepied en se réconciliant avec son ancien buteur, rappelé avant l'Euro (11 juin-11 juillet). Et la première semaine de préparation des Bleus, à Clairefontaine (Yvelines), a principalement tourné autour de la réintégration de l'ex-banni.

"Je comprends que c'est un sujet qui occupe les discussions mais pour lui, pour moi et pour le groupe, c'est un non-événement", a temporisé Deschamps mardi, se félicitant néanmoins d'avoir à disposition un attaquant avec "plein de vie et d'envie".

- Avec Griezmann et Mbappé ? -

Face à son ancien partenaire merengue Gareth Bale, star d'une équipe galloise également en préparation pour le Championnat d'Europe, l'heure est donc venue de retrouver le vestiaire des Bleus et le maillot tricolore, floqué d'un N.19 inédit pour lui en sélection.

C'est l'heure aussi de découvrir, pour Benzema, un joyau comme Kylian Mbappé, surmotivé à l'idée de jouer à ses côtés au vu de ses récentes sorties sur les réseaux sociaux. Et de redécouvrir, enfin, un meneur de jeu comme Antoine Griezmann, avec qui il avait affiché une belle complicité durant ce fameux France-Arménie du 8 octobre 2015.

Pour sa première conférence de presse depuis son retour, "KB9" a réfuté dimanche tout risque de "se marcher dessus" avec le joueur du Barça, autre attaquant doué pour décrocher et orienter le jeu. "C'est pas compliqué de jouer avec Antoine Griezmann, au contraire, ce sont des joueurs que j'apprécie sur le terrain parce qu'ils savent tout faire", a-t-il asséné.

Pour Deschamps, il s'agira surtout d'un match dédié aux ajustements et aux automatismes, six jours avant de recevoir la Bulgarie à Saint-Denis, et deux semaines avant le début de l'Euro contre l'Allemagne, le 15 juin à Munich.

"Je n'ai que deux matches amicaux (mais) j'ai six changements, il y aura du temps de jeu réparti. Mais évidemment dans mon esprit la priorité c'est de préparer l'équipe par rapport au 15 juin", a prévenu le sélectionneur.

- Chez Lloris le centenaire -

Face aux Gallois, Deschamps ne disposera que 22 joueurs sur les 26 appelés pour l'Euro: Olivier Giroud, Kurt Zouma et N'Golo Kanté, vainqueurs de la Ligue des champions samedi avec Chelsea, seront préservés tout comme Thomas Lemar, arrivé blessé à une cuisse et encore en phase de reprise.

Cela pourrait offrir une place de titulaire à Corentin Tolisso, gravement blessé à la fin de l'hiver mais remis juste à temps, et à Adrien Rabiot, un habitué du onze de départ depuis que Blaise Matuidi n'est plus sélectionné.

En temps normal, tous les regards se seraient tournés vers le Niçois d'origine Hugo Lloris, annoncé capitaine mercredi pour la 100e fois de sa carrière internationale. Mais mercredi, l'attraction s'appellera encore Benzema.

© 2021 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.

A lire également

Notre sélection d'annonces

Fil info