Évacuation du campement de migrants de Grande-Synthe

Publié le à Grande-Synthe (France) (AFP)

Les forces de l'ordre ont débuté mardi matin une nouvelle évacuation du campement de migrants de Grande-Synthe (Nord), où vivaient près d'un millier de personnes, ont constaté des journalistes de l'AFP.

L'opération d'évacuation de ces migrants, qui résidaient dans et autour d'un gymnase mis à disposition par la ville, a commencé peu après 08H00 et se déroulait dans le calme.

Les premiers groupes, majoritairement des jeunes hommes, ont emprunté un cordon de sécurité formé de barrières, avant de monter avec leur bagages dans trois bus, qui devaient les acheminer vers différents centres d'accueil de la région Hauts-de-France. Les familles devaient suivre.

Cette évacuation fait suite à une décision du tribunal administratif de Lille du 4 septembre, saisi en référé par la mairie de Grande-Synthe.

Le maire Martial Beyaert (PS), présent mardi matin, qui a succédé en juillet à Damien Carême (EELV, avait salué une décision "prise en responsabilité et dans l'intérêt des réfugiés". Le sous-préfet de Dunkerque, Eric Etienne, avait préalablement estimé que pour "la dignité humaine et la tranquillité des riverains, cette situation ne saurait perdurer".

Selon le constat d'huissier produit par la mairie devant le tribunal, 170 personnes vivaient début août à l'intérieur du gymnase, et 800 autres dans environ 550 tentes aux abords. .

Ce gymnase avait été ouvert par la ville de Grande-Synthe en décembre 2018 pour héberger des migrants, en majorité des Kurdes irakiens, comme elle l'avait fait l'hiver précédent. Il devait initialement rester ouvert jusqu'à l'arrivée du printemps.

Au début de l'été, la préfecture du Nord avait installé, sur injonction du Conseil d’État, des points d'eau, douches et sanitaires à proximité, en nombre insuffisant selon les associations.

L'hiver précédent, M. Carême (EELV) avait déjà mis ce gymnase à disposition des migrants. Et en mai 2018, les quelque 400 migrants hébergés dans le gymnase et à proximité, avaient aussi été évacués.

© 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.

Betfirst - Livepartners

A lire également

Ailleurs sur le web

Votre horoscope du jour par Serge Ducas

Bélier

Vous serez plus jaloux et possessif vis-à-vis de votre partenaire. Ce dernier n’appréciera qu’à moitié.

Taureau

Après avoir tout entrepris pour ne pas céder à la tentation d’un achat, il est possible que vous craquiez d’ici ce soir.

Gémeaux

Méfiez-vous des personnes un peu trop attentionnées ou subitement plus gentilles.

Cancer

Vous ne pouvez éviter un désaccord avec un collègue de travail. Vous n’êtes pas prêt à faire une concession.

Lion

Vous refusez de faire le jeu de vos adversaires. Vous prenez vos distances si une situation ne vous convient pas.

Vierge

Vous êtes prêt pour un rendez-vous professionnel important ou ravi de vous voir confier de nouvelles responsabilités.

Balance

Vous pouvez compter sur une bonne stabilité financière. Vous voyez plus clair dans votre budget.

Scorpion

Vous êtes en pleine remise en question. Vous estimez devoir changer pas mal de choses dans votre vie.

Sagittaire

Un détail vous préoccupe toute la journée. Votre entourage ne comprend pas votre attitude.

Capricorne

Vous attendez une somme d’argent qui n’arrive pas assez vite à votre goût. Vous essayez d’en comprendre la raison.

Verseau

Rien ne vous atteint aujourd’hui. Vous dégagez même une certaine indifférence. Il vous plaît d’en jouer.

Poissons

Vous vous faites beaucoup d’illusions ou vous vous inventez des histoires. Vous rêvez votre vie.

Notre sélection d'annonces