F1 : à domicile, Leclerc en pole position pour devenir prince de Monaco

Publié le à Monte-Carlo (Principauté de Monaco) (AFP)

Impérial sur son rocher: le Monégasque Charles Leclerc partira en pole position du Grand Prix de Monaco dimanche pour tenter de reprendre les rênes du Championnat du monde de F1 à son rival Max Verstappen, 4e à l'issue des qualifications.

"C'est très spécial, je suis incroyablement heureux. Le week-end s'est bien déroulé jusqu'à présent, le dernier tour avant le drapeau rouge était vraiment bon", s'est félicité l'enfant du pays qui partira devant son coéquipier chez Ferrari, l'Espagnol Carlos Sainz, deuxième.

Un drapeau rouge est en effet venu mettre un terme prématuré à la dernière session des qualifications, écourtée après le crash contre les barrières de sécurité du Mexicain Sergio Pérez, percuté dans la foulée par Sainz à l'entrée du fameux tunnel, à quelques instants de la fin.

"C'est assez endommagé et ce qui a aggravé la situation, c'est le coup que nous a donné Carlos, donc nous avons pas mal de dégâts. Mais nous verrons, je pense que ça devrait aller pour demain", a expliqué Pérez.

La troisième place de cette 7e manche de la saison revient toute de même au Mexicain, devant son coéquipier chez Red Bull, le Néerlandais Max Verstappen, actuellement leader du championnat.

"Je ne pense pas que la pole était à notre portée aujourd'hui, Charles était costaud, c'est dommage, car je pense que nos deux pilotes auraient pu s'améliorer un peu", a reconnu le patron de Red Bull Christian Horner.

Sur le tracé monégasque, peu propice aux dépassements dans les rues étroites, les positions sur la grille sont capitales, même si la pluie pourrait s'inviter au départ de la course dimanche.

Après six manches (quatre remportées par Verstappen, deux par Leclerc), le champion du monde en titre devance le Monégasque de six longueurs à peine au classement des pilotes.

Chez les constructeurs, Red Bull devance actuellement de 26 points Ferrari, porté par ses 44 points engrangés lors de la dernière manche, en Espagne, la semaine dernière.

- Enfin la bonne ? –

Avant de vouloir s'imposer chez lui demain, le défi pour Leclerc sera surtout de terminer la course.

Jusqu'à présent, "son" circuit ne lui a jamais vraiment souri puisque chez lui, le Monégasque a toujours dû abandonner depuis 2017 après des problèmes techniques ou des accrochages.

Comme Pérez samedi après-midi, Leclerc, dans les dernières secondes des qualifications en 2021, était parti à la faute et avait sérieusement endommagé sa monoplace.

Juste avant le départ le lendemain, pendant les tours de chauffe, le couperet est tombé: la Ferrari avait son arbre de transmission touché et le Monégasque n'allait pas pouvoir disputer son GP à domicile alors qu'il avait signé la pole.

"J'espère que je pourrais enfin finir ce Grand Prix à la maison", soufflait-il avant ce week-end.

Au départ de la course demain à 15h00, le Britannique Lando Norris (McLaren) s'élancera de la troisième ligne au côté de son compatriote George Russell (Mercedes), 6e des qualifications.

Suivront l'Espagnol Fernando Alonso (Alpine), 7e, le Britannique Lewis Hamilton (Mercedes), 8e, l'Allemand Sebastian Vettel (Aston Martin), 9e et le Français Esteban Ocon (Alpine), 10e.

Plus tôt dans les qualifications, la première partie (Q1) avait été interrompue quelques minutes par un drapeau rouge après que le Japonais Yuki Tsunoda (AlphaTauri) ait heurté une barrière de sécurité.

Au grand dam de son coéquipier, le Français Pierre Gasly, en bonne forme depuis le début du week-end, mais qui a subi de plein fouet l'arrivée de ce drapeau. Il n'a pas pu achever son dernier tour rapide pour rejoindre la deuxième partie des qualifications et partira dimanche de la 17e position.

© 2022 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.

A lire également

Notre Sélection d'annonces avec LOGIC-IMMO.BE

Fil info