F1: doublé Ferrari avec Leclerc devant Sainz au premier GP de la saison à Bahreïn

Publié le à Sakhir (Bahreïn) (AFP)

Le Monégasque Charles Leclerc a remporté devant son équipier espagnol Carlos Sainz Jr le premier Grand Prix de la saison de Formule 1 à Bahreïn et offert à Ferrari son premier succès depuis 2019 dimanche, sur le circuit de Sakhir.

Le Britannique Lewis Hamilton (Mercedes) complète le podium grâce aux abandons des Red Bull du Néerlandais Max Verstappen, champion en titre, et du Mexicain Sergio Pérez à cause de pannes dans les trois derniers tours !

Pour la Scuderia, qui misait sur le changement de règlement technique en 2022 pour faire oublier deux années sans victoire (depuis Singapour 2019), le contrat est rempli et la saison s'annonce prometteuse.

Pour rappel, Ferrari n'a plus été sacrée depuis 2007 chez les pilotes avec le Finlandais Kimi Räikkönen et depuis 2008 chez les constructeurs.

Sur le plan personnel, pour Leclerc, auteur également de la pole position et du meilleur tour en course, ce succès a un goût de rédemption: en 2019, il roulait vers sa première victoire en F1 à Bahreïn avant d'être trahi par son moteur.

La nouvelle recrue britannique de Mercedes George Russell termine au pied du podium.

Après une saison loin de la catégorie reine du sport auto, le Danois Kevin Magnussen, rappelé en dernière minute la semaine dernière pour remplacer le Russe Nikita Mazepin, évincé suite à l'invasion de l'Ukraine, offre à Haas, bonne dernière l'an dernier, une très belle 5e place.

Le Finlandais Valtteri Bottas, passé de Mercedes à Alfa Romeo, est 6e, le Français Esteban Ocon (Alpine), 7e, le Japonais Yuki Tsunoda (AlphaTauri), 8e, l'Espagnol Fernando Alonso (Alpine), 9e et le débutant chinois Zhou Guanyu (Alfa Romeo), 10e et dans les points pour son premier GP.

- Saison révolutionnaire -

Pierre Gasly (AlphaTauri), lui, a été contraint à l'abandon, sa monoplace prenant feu.

Chez Aston Martin, l'Allemand Nico Hülkenberg remplaçait au pied levé son compatriote Sebastian Vettel, positif au Covid-19. Il a terminé 17e.

L'Australien Daniel Ricciardo faisait lui son retour chez McLaren, après avoir manqué les essais hivernaux la semaine passée pour la même raison.

La saison 2022 est présentée comme révolutionnaire, avec des monoplaces complètement différentes, dont les appuis aérodynamiques sont créés non plus par des ailerons très travaillés et de nombreux appendices sur le châssis mais par l'effet de sol, faisant ventouse sous la voiture.

Ce changement règlementaire est censé resserrer les écarts entre les écuries et permettre aux monoplaces de se suivre et donc de se dépasser moins difficilement en course.

Le championnat se poursuit dès la semaine prochaine avec le deuxième Grand Prix d'Arabie saoudite à Jeddah, trois mois et demi après le premier, remporté par Hamilton devant Verstappen début décembre 2021.

Hors piste, la F1 a réagi à l'invasion russe de l'Ukraine en encourageant les dons à l'Unicef sur ses réseaux sociaux ainsi que sur la grille de départ du GP. Gasly ou encore Hülkenberg arboraient eux des drapeaux ukrainiens sur leurs casques.

La Fédération internationale de l'automobile (FIA) a pour sa part annoncé une donation à la Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge (IFRC) et au Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR), ainsi que la création d'un "groupe d'intervention" chargé de "coordonner (sa) réponse humanitaire".

© 2022 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.

A lire également

Notre Sélection d'annonces avec LOGIC-IMMO.BE

Fil info