Federica Mogherini, la "génération Erasmus" prend du galon

Publié le à Rome (AFP)

Federica Mogherini, nommée samedi chef de la diplomatie européenne, est une représentante de cette "génération Erasmus" qui a pris du galon sur la scène européenne, selon les mots du chef du gouvernement italien Matteo Renzi.

Elle doit illustrer cette nouvelle Europe que M. Renzi, dont le pays assure la présidence semestrielle de l'UE, souhaite plus ouverte envers les citoyens, plus proche des jeunes et plus solidaire, reposant davantage sur une communauté de valeurs que sur une monnaie unique.

Mme Mogherini, 41 ans depuis le 16 juin, était déjà l'un des plus jeunes ministres italiens du gouvernement Renzi, nommé en février dernier, et une parfaite inconnue du grand public.

A l'étonnement de tous - et notamment du président de la République Giorgio Napolitano, dubitatif sur ses compétences - elle avait alors évincé à la Farnesina, l'équivalent italien du Quai d'Orsay, la charismatique et expérimentée Emma Bonino, 65 ans.

Dès la victoire écrasante (40,8%) du Parti Démocrate (PD) aux élections européennes - qui en fait le premier parti de gauche au parlement européen -, le chef du gouvernement italien a poussé sa candidature à la place de l'anglaise Catherine Ashton.

Ayant encore relativement peu d'expérience, mais dotée d'une grande confiance en elle, Mme Mogherini a multiplié les voyages à l'étranger ces derniers mois, notamment en Ukraine et en Russie, mais également au Moyen-Orient où elle est arrivée mardi.

Sa rencontre avec le président russe, Vladimir Poutine, lui avait valu les critiques de plusieurs pays d'Europe de l'est, qui la jugeaient alors trop pro-russe.

- Islam et politique -

Née à Rome, Federica Mogherini a fait toutes ses études dans la capitale italienne, où elle a décroché un diplôme en Sciences politiques à l'université La Sapienza.

Sa thèse, portant sur l'islam et la politique, a été réalisée au cours d'un séjour, à Aix-en-Provence (sud de la France), à l'Institut de recherches et d'études sur le monde musulman et arabe (IREMAM), dans le cadre du programme européen d'échange universitaire Erasmus.

Engagée dans les luttes de gauche, elle participe dès le début des années à des campagnes nationales et européenne contre le racisme et la xénophobie, notamment celle lancée au milieu des années 2000 par le Conseil de l'Europe, "All different, all equal" (tous différents, tous égaux).

A cette époque, elle gagne ses premiers galons en politique en étant nommée vice-présidente du European Youth Forum, une plate-forme pour les organisations de jeunesse en Europe, et de l'Ecosy, l'Organisation des jeunes socialistes européens.

Elle commence à s'occuper de politique étrangère au sein des Démocrates de gauche (DS), le parti qui donnera naissance en 2007 au PD, aujourd'hui au pouvoir. Elle y gère plus particulièrement les rapports avec les démocrates américains et le Parti socialiste européen (PSE).

Élue députée en 2008, elle intègre les commissions des Affaires étrangères et de la Défense de la Chambre des députés.

En août 2013, elle prend la tête de la délégation italienne à l'assemblée parlementaire de l'Otan et, en décembre de la même année, devient responsable Europe et affaires internationales au sein de la direction du PD.

Mme Mogherini, qui déclare parler "correctement l'anglais et le français et un peu l'espagnol", est également membre de l'Institut italien des affaires internationales (IAI) et du Conseil pour les relations entre l'Italie et les États-Unis.

Sur son blog (http://www.blogmog.it/), elle précise être "mariée avec Matteo" Rebesani, et "maman de deux filles magnifiques, Caterina, née en 2005, et Marta, née en 2010".

Son mari, rencontré lors de ses années de militantisme politique, a été en charge des relations internationales auprès de l'ancien maire (PD) de Rome, Walter Veltroni.

"J'aime voyager, n'importe où, toujours et de n'importe quelle manière, lire, surtout les romans noirs et passer du temps avec ma famille et les personnes que j'aime", écrit-elle également.

© 2021 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.

A lire également

Notre sélection d'annonces

Fil info