"Fermez notre ciel", implore Zelensky devant le Congrès américain

Publié le à Washington (AFP)

"Etre le leader du monde, c'est être le leader de la paix": s'exprimant en anglais devant l'ensemble du Congrès américain, le président ukrainien Volodymyr Zelensky a directement interpellé Joe Biden mercredi, l'exhortant à imposer de toute urgence une zone d'exclusion aérienne au-dessus de l'Ukraine.

"Vous êtes le leader d'une nation, de votre grande nation. Je souhaite que vous soyez le leader du monde. Etre le leader du monde, c'est être le leader de la paix", a-t-il martelé d'un ton grave, en tee-shirt kaki depuis l'Ukraine, lors d'une allocution vidéo retransmise devant le Congrès américain et les chaînes d'information du pays.

Joe Biden, qui refuse d'imposer une telle zone d'exclusion aérienne au motif qu'elle constituerait une escalade trop importante face à Moscou, doit s'exprimer à 15H45 GMT. Il doit entre autres annoncer une aide sécuritaire supplémentaire à l'Ukraine de 800 millions de dollars.

- Pearl Harbor, 11-Septembre -

Volodymyr Zelensky s'exprimait pour la première fois devant le Congrès américain, après une initiative similaire devant les parlements britannique et canadien.

Dans un plaidoyer aux accents parfois passionnés, le président ukrainien a imploré les Etats-Unis et leurs alliés occidentaux de faire davantage pour sauver son pays face à l'invasion russe, en leur rappelant les plus sombres heures de leur Histoire.

"Dans votre grande Histoire, vous avez des pages qui vous permettent de comprendre les Ukrainiens", a-t-il lancé aux élus américains. "Souvenez-vous de Pearl Harbor, ce terrible matin du 7 décembre 1941, quand votre ciel était assombri par les avions qui vous attaquaient", "souvenez-vous du 11-Septembre, ce terrible jour de 2001", a-t-il ajouté dans cette allocution.

"Cette terreur, l'Europe ne l'a pas vécue depuis 80 ans", a-t-il martelé.

- "I have a dream" -

Evoquant le sort des "plus de cent enfants" ukrainiens "dont le coeur ne bat plus" à cause de la guerre, le dirigeant de 44 ans a assuré qu'il ne voyait "pas le sens de la vie si elle ne peut pas arrêter la mort".

Volodymyr Zelensky a aussi repris le célébrissime "I have a dream" de Martin Luther King, lançant: "J'ai un rêve, ces mots sont connus de chacun d'entre vous. Aujourd'hui, je peux le dire, j'ai une nécessité, la nécessité de protéger notre ciel. J'ai besoin de votre décision, de votre aide."

"Est-ce trop demander, de créer une zone d'exclusion aérienne au-dessus de l'Ukraine, pour sauver des gens? Est-ce trop demander, une zone d'exclusion aérienne humanitaire?", a-t-il demandé, avant de faire projeter devant les élus américains une vidéo de son pays sous les bombes.

A la fin de l'extrait, cette inscription: "Fermez le ciel au-dessus de l'Ukraine."

Volodymyr Zelensky a reçu une ovation debout de la part de l'ensemble des élus du Congrès, à qui l'on avait distribué des broches bleu et jaune, couleurs du drapeau ukrainien.

L'ambassadrice ukrainienne aux Etats-Unis Oksana Markarova, assise au deuxième rang et entourée de hauts responsables du Congrès, a elle aussi été ovationnée.

"Slava Ukraini", "Gloire à l'Ukraine", lui a lancé la présidente de la Chambre des représentants Nancy Pelosi.

© 2022 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.

A lire également

Notre Sélection d'annonces avec LOGIC-IMMO.BE

Fil info