Flèche Wallonne: le vétéran Valverde effleure la victoire arrachée par Teuns

Publié le à Huy (Belgique) (AFP)

A près de 42 ans, Alejandro Valverde a effleuré la victoire dans la Flèche Wallonne, mercredi au sommet du Mur de Huy, où le vétéran espagnol n'a été devancé que par le Belge Dylan Teuns.

Pour sa dernière saison dans le peloton, Valverde s'est surpassé dans sa course-fétiche qu'il a enlevée à cinq reprises (record de l'épreuve), la dernière fois en 2017. Il a fait mieux que le double vainqueur du Tour de France, le Slovène Tadej Pogacar (12e), et aussi que le vainqueur sortant, le champion du monde Julian Alaphilippe, qui a terminé au pied du podium (4e).

Seul, Teuns, représentant une équipe Bahrain en pleine réussite depuis la saison dernière, a réussi à faire mieux que lui. "Je ne me suis jamais senti aussi fort dans les classiques de printemps", a estimé le premier Belge à figurer au palmarès depuis Philippe Gilbert en 2011.

"Je savais à quel moment Valverde allait accélérer, j'étais dans sa roue", a expliqué Teuns, qui a maîtrisé le retour de l'Espagnol sur le replat final pour s'imposer nettement.

"J'ai toujours rêvé de gagner ici", a ajouté le Belge, troisième de l'édition 2017 et vainqueur à deux reprises d'une étape du Tour de France, au sommet de La Planche des Belles Filles en 2019 et dans la station du Grand-Bornand l'année passée.

Teuns, qui est âgé de 30 ans, a ajouté une nouvelle classique à la collection de l'équipe Bahrain. Les dernières perles ? Paris-Roubaix 2021, par l'Italien Sonny Colbrelli (aujourd'hui à l'arrêt en raison d'un problème cardiaque), et Milan-Sanremo 2022, par le Slovène Matej Mohoric, qui récupère de son exceptionnelle dépense dimanche dernier dans Paris-Roubaix.

- Alaphilippe quatrième et soulagé -

Autant que le succès de Teuns, à l'aise dans ce genre d'exercice, la performance du jour a été signée par Valverde, qui est monté pour la neuvième fois sur le podium de Huy depuis 2006. "Il a toujours su être au rendez-vous", a souligné Alaphilippe en avouant être "soulagé" d'en avoir terminé.

Au contraire de l'année passée, quand il avait réussi à s'imposer malgré la pression du maillot arc-en-ciel de champion du monde, le Français n'a pu rivaliser pour la victoire. "Les jambes ont parlé, le plus fort a gagné aujourd'hui", a reconnu Alaphilippe.

Leader de l'équipe Quick-Step, toujours en souffrance dans les classiques cette saison, Alaphilippe a résumé sa situation du moment: "J'ai déjà été plus fort mais je ne suis pas à la rue." Avant de se projeter vers dimanche et son but principal de la première partie de saison, Liège-Bastogne-Liège, la classique qu'il rêve de gagner par-dessus tout.

Transformée en course de côte sur les pentes raides du mur de Huy (1300 m à plus de 9 %), cette 86e édition de la Flèche Wallonne est donc restée conforme à sa tradition. Les derniers échappés (Kragh Andersen, Vansevenant) ont été repris au pied de la montée finale qu'un coéquipier de Valverde (Mas) a escaladée à allure très soutenue. Pour lancer dans les meilleures conditions l'inusable vétéran, à cinq jours de son 42e anniversaire.

© 2022 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.

A lire également

Notre Sélection d'annonces avec LOGIC-IMMO.BE

Fil info