Homophobie dans le foot: Le Graët persiste et signe

Publié le à Paris (AFP)

Un joli pavé dans la mare: à quelques heures de France-Andorre, en qualifications à l'Euro-2020, le président de la Fédération française (FFF) Noël Le Graët a réitéré ses propos sur l'homophobie en demandant aux arbitres de ne plus arrêter de matches.

La semaine passée, M. Le Graët avait déjà détonné en estimant dans les colonnes de Ouest-France "qu'on arrêtait trop de matches" pour des manifestations homophobes dans les stades.

Cette fois, c'est sur l'antenne de France Info que le président de la "3F", 77 ans, a enfoncé le clou, mardi matin: "L'arrêt des matches ne m'intéresse pas. C'est une erreur. J'arrêterais un match pour des cris racistes, j'arrêterais un match pour une bagarre, des incidents s'il y a un danger dans les tribunes", a poursuivi M. Le Graët, assurant que le racisme dans les stades et l'homophobie en tribunes, "ce n'est pas la même chose" et appelant les clubs à "agir" via leurs services de sécurité.

"J'espère" que cette demande sera prise en compte dès la prochaine journée de championnat, ce week-end, a répondu le président de la FFF, interrogé par France Info. La Direction technique de l'arbitrage (DTA), qui assure la gestion des arbitres de Ligue 1 et de Ligue 2, dépend de la FFF.

Rapidement, cette nouvelle sortie du président de la fédération a suscité de vives réactions, et même de la colère parmi les associations qui luttent contre l'homophobie.

- "Appel à la démission" -

Le collectif Rouge Direct appelle ainsi à la démission de M. Le Graët dont le mandat s'achève en 2020, après les Jeux Olympiques de Tokyo, et qui n'a pas encore faire savoir s'il souhaitait se représenter ou non.

"APPEL À LA DÉMISSION DU PRÉSIDENT DE LA @FFF Noël le Graët qui annonce ce matin sur @franceinfo avoir décidé de ne plus arrêter les matchs de foot pour actes homophobes. Il s'essuie les crampons sur les décisions d’ @EmmanuelMacron et de @RoxaMaracineanu. #pasdecadeaupourNoel", écrit ainsi Rouge Direct.

Dominique Sopo, président de SOS Racisme l'invite lui "à prendre sa retraite".

"Noël Le Graët, président de la #FFF, accepte d'arrêter un match de foot en cas de cris de singe (heureusement!) mais pas pour des propos homophobes. @SOS_Racisme dénonce cette opposition. Le Graët a un problème avec l'homophobie. Qu'il prenne sa retraite!", lance M. Sopo.

Comme la semaine passée, après la première sortie de Noël Le Graët, l'association des PanamBoyz & Girlz United, qui dénonce l'homophobie dans le football et travaille sur le sujet avec la Ligue de football professionnel (LFP), a également exprimé sa consternation.

"Arrêter un match pour des cris racistes, oui ! Pour des chants homophobes, non ! Quand le président de la FFF fait un tri immonde entre discriminés. Propos totalement scandaleux. Quelle honte !", écrit sur twitter l'association.

Réagissant aurprès de l'AFP aux propos de M. Le Graët, le président de l'Olympique lyonnais Jean-Michel Aulas s'est lui montré plus nuancé, plaidant pour une utilisation "avec modération" de l'arrêt des match, en marge de l'assemblée générale de l'Association européenne des clubs (ECA) à Genève.

La semaine dernière, la ministre des Sports Roxana Maracineau avait fait part de son étonnement après les propos de Le Graët qui, sans la nommer, la mettait en cause.

Depuis le début de la saison, plusieurs rencontres ont été brièvement interrompues en L1 et L2 pour faire cesser des chants homophobes lancés des tribunes ou le déploiement de banderoles injurieuses. Une fermeté réclamée et vivement saluée par la ministre des Sports, Roxana Maracineanu, sa collègue chargée de la lutte contre les discriminations, Marlène Schiappa, et par les associations de lutte contre l'homophobie.

Pas de réaction de la ministre, mardi, pour le moment. Mais nul doute que les retrouvailles entre la ministre et le patron du foot français, ce soir, dans les travées du Stade de France pour le match des Bleus, sera scrutée avec attention. Tout comme les tribunes de L1 et L2, le prochain week-end.

© 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.

Betfirst - Livepartners

A lire également

Ailleurs sur le web

Votre horoscope du jour par Serge Ducas

Bélier

Journée décisive au travail. Vous amorcez un virage important pour la suite de votre carrière.

Taureau

Vous prenez un engagement avec votre partenaire. Vous ne pouvez plus vous dérober.

Gémeaux

Au sortir d’un conflit avec un proche, vous faites des efforts pour trouver un terrain d’entente.

Cancer

Vous pouvez donner une nouvelle impulsion à votre carrière. Vous en avez la possibilité.

Lion

Certains s’ennuient au sein du couple. Il est sûrement temps de changer votre façon de vivre.

Vierge

Célibataire, c’est votre journée ! Vous faites une rencontre qui risque de changer votre vie.

Balance

Vous repartez sur des bases professionnelles plus solides. Vous vous imposez en leader incontestable.

Scorpion

Vous réussissez à canaliser votre nervosité ou votre impatience. Vos proches sont contents.

Sagittaire

Quelques nuages viennent ternir votre relation. Vous en êtes le principal responsable au vu de votre comportement.

Capricorne

Un vent de passion souffle dans votre couple. Vous rallumez la flamme. Vous dévoilez plus facilement vos sentiments.

Verseau

Vous passez à la vitesse supérieure pour prendre de bonnes décisions afin d’accomplir ce que vous avez à faire.

Poissons

Une promotion professionnelle est en vue. Toutefois, il va vous falloir encore un peu de patience avant de la voir se concrétiser.

Immobilier pour vous