Inde: trois morts dans une attaque contre un groupe spirituel

Publié le à Amritsar (Inde) (AFP)

Trois personnes ont été tuées dimanche et près de 20 blessées dans une attaque à la grenade dans le Pendjab indien contre Nirankari, qui se présente comme "une organisation spirituelle", a annoncé la police.

Environ 250 membres de Nirankari, considéré comme hérétique par une partie des sikhs très présents dans cet Etat indien, s'étaient rassemblés à Amritsar quand l'attaque a eu lieu.

"Trois personnes ont été tuées et 15 à 20 sont blessées", a affirmé à la presse un responsable de la police Surinder Pal Singh Parmar.

"Tout le monde s'est mis à courir, il y avait beaucoup de fumée", a relaté un témoin à la chaîne News18, faisant état de deux assaillants vêtus de blanc et de châles.

Le ministre en chef du Pendjab, Amarinder Singh, a annoncé le versement de 500.000 roupies (environ 6.000 euros) de dédommagement pour chaque victime.

"Je demande à la population du Pendjab de maintenir la paix après l'explosion à la bombe d'Amritsar. Nous ne laisserons par les forces de la terreur détruire une paix durement conquise", affirme-t-il sur Twitter.

Cette attaque intervient alors que débute vendredi dans le Pendjab l'un des festivals les plus sacrés du sikhisme, le Guru Nanak Prakash Diwas, commémorant la naissance du premier gourou sikh.

Contrairement à la plupart des sikhs, les adeptes du mouvement Nirankari reconnaissent l'autorité d'un gourou vivant.

© 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.