L'euro remonte face au dollar avant le week-end

Publié le à New York, 14 nov 2014 (AFP)

L'euro est repassé au-dessus de la barre des 1,25 dollar vendredi dans un marché digérant des statistiques meilleures que prévu aux Etats-Unis et en zone euro et consolidant ses positions avant le week-end.

Vers 22H00 GMT (23H00 à Paris), l'euro valait 1,2523 dollar, contre 1,2476 dollar jeudi à la même heure.

L'euro progressait face à la monnaie nippone, à 145,66 yens contre 144,42 yens jeudi, après être monté jusqu'à 145,84 yens, son niveau le plus élevé depuis octobre 2008.

Le dollar aussi montait face à la devise japonaise, à 116,26 yens contre 115,75 yens la veille. Le billet vert a atteint vers 13H35 GMT 116,82 yens, un sommet depuis mi-octobre 2007.

"La meilleure explication pour le recul du dollar est probablement qu'on est vendredi, que les cambistes ont énormément parié sur une hausse du dollar et qu'ils veulent un peu réduire leurs positions avant le week-end pour limiter les risques", a souligné Greg Anderson, responsable de la stratégie du marché des changes à BMO.

Les investisseurs sont d'autant plus enclins à la prudence "que se tient justement ce week-end un sommet du G20" à Brisbane en Australie, où les dirigeants doivent examiner les moyens de redonner du tonus à la croissance mondiale atone, a-t-il ajouté.

Le billet vert s'est aussi replié dans le sillage de la baisse des taux du rendement des bons du Trésor américain, a noté le spécialiste.

Mais "d'un point de vue fondamental, les indicateurs américains du jour plaidaient plutôt pour une remontée du dollar", a relevé Greg Anderson.

Avant de se rétracter, la monnaie américaine s'est d'ailleurs hissée à son plus haut niveau en quatre ans face à un panier composé des principales devises mondiales, dans le sillage des chiffres sur les ventes de détail en octobre aux Etats-Unis.

Ces dernières ont en effet augmenté de 0,3% par rapport à septembre, comme s'y attendaient les analystes. Elles rattrapent ainsi la perte du mois précédent où les ventes de détail avaient marqué le pas à -0,3%, pour la première fois en sept mois.

En outre, le moral des ménages américains a progressé plus que prévu en novembre atteignant un sommet en huit ans, selon la première estimation de l'indicateur de l'Université du Michigan.

Du côté de l'euro, les cambistes ont fait peu de cas de l'annonce d'une amélioration inattendue du Produit intérieur brut dans la zone euro au troisième trimestre (+0,2%).

La croissance est notamment ressortie un peu au-dessus des attentes en France (+0,3%).

L'Allemagne, première économie de la zone euro, a pour sa part échappé de justesse à une récession, avec une progression de 0,1% de son PIB au troisième trimestre.

Pour Angus Campbell, analyste chez FxPro, ces chiffres "sont de timides signes du fait que le pire est peut-être passé pour la zone euro".

De son côté, le yen perdait du terrain face au dollar et à l'euro dans l'attente lundi des chiffres du PIB au Japon pour le troisième trimestre et dans un contexte politique incertain du fait de rumeurs sur un retard de l'entrée en vigueur d'une hausse de la taxe sur la consommation et l'annonce des élections anticipées.

Vers 22H00 GMT, la livre britannique baissait face à la monnaie unique européenne, à 79,94 pence pour un euro, comme face au dollar, à 1,5665 dollar, après être tombée vers 14H50 GMT à 1,5593 dollar pour une livre, son plus bas niveau depuis début septembre 2013.

La devise suisse montait un peu face à l'euro, à 1,2010 franc suisse pour un euro, à son plus haut depuis début septembre 2012. La devise suisse progressait aussi face au dollar, à 0,9588 franc suisse pour un dollar.

La devise chinoise a terminé à 6,1300 yuans pour un dollar, contre 6,1261 yuans la veille.

L'once d'or a fini à 1.169 dollars au fixing du soir, contre 1.161,75 dollars jeudi.

       Cours de vendredi   Cours de jeudi

----------------------------------

       22H00 GMT          22H00 GMT
   EUR/USD    1,2523            1,2476
   EUR/JPY    145,66            144,42
   EUR/CHF    1,2010            1,2019
   EUR/GBP    0,7994            0,7943
   USD/JPY    116,26            115,75
   USD/CHF    0,9588            0,9633
   GBP/USD    1,5665            1,5708
© 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.

Betfirst - Livepartners

A lire également

Ailleurs sur le web

Votre horoscope du jour par Serge Ducas

Bélier

Prévoyez des complications entre les uns et les autres. Saurez-vous être patient et conciliant ?

Taureau

Vous prenez à cœur vos activités professionnelles. Vous vous débarrassez de certaines contraintes.

Gémeaux

Les astres vous conseillent de ne surtout pas vous mêler d’un conflit qui ne vous regarde pas.

Cancer

Vous arrivez au bout de vos difficultés. Vous pouvez avancer beaucoup plus vite dans vos activités.

Lion

C’est votre esprit de contradiction qui sème la zizanie dans l’ensemble de vos relations. Vous vous mettez tout le monde à dos.

Vierge

Une amitié, une rencontre ou des retrouvailles vous replongent plusieurs années en arrière.

Balance

Tenez-vous à carreau. Ne faites pas de vague. Vous n’aurez de toute façon pas le dernier mot et cela ne vous plaira pas.

Scorpion

Vous vous sentez isolé, mis de côté. Vous détestez cette impression de ne pouvoir compter sur personne.

Sagittaire

Vous êtes attiré amoureusement par quelqu’un. Vous craignez de faire fuir la personne en lui faisant part de vos sentiments.

Capricorne

Que ce soit dans votre cadre professionnel ou affectif, prévoyez un grand retournement de situation.

Verseau

Mais où est passé votre créativité ou votre besoin d’indépendance ? Vos proches ne vous reconnaissent plus.

Poissons

Ne comptez pas trop sur le facteur chance aujourd’hui. Seul le travail paie. Ne l’oubliez pas.