L'opposant Navalny appelle les Russes à manifester "tous les jours" contre la guerre en Ukraine

Publié le à Moscou (AFP)

L'opposant russe emprisonné Alexeï Navalny a appelé mercredi ses concitoyens et ceux du Bélarus à braver les intimidations des autorités et à manifester chaque jour contre l'invasion de l'Ukraine.

"Ne devenons pas une nation de sans-voix apeurés, une nation de peureux qui font semblant de ne pas voir la guerre brutale déclenchée contre l'Ukraine par notre petit tsar complètement fou", a-t-il écrit, faisant référence au président russe Vladimir Poutine, dans un message publié sur les réseaux sociaux.

"Nous, la Russie, souhaitons être une nation de paix. Malheureusement, maintenant, peu de gens vont nous appeler comme ça", a regretté le principal opposant au Kremlin.

Depuis le début de l'invasion le 24 février, plus de 6.800 personnes ont été arrêtées en Russie, selon l'ONG spécialisée OVD-Info, lors de manifestations antiguerre ayant rassemblé plusieurs milliers de personnes.

"Tout a un prix maintenant, et, au printemps 2022, nous devons payer ce prix", a lancé Alexeï Navalny. "Si, pour arrêter la guerre, nous devons remplir les prisons et les fourgons cellulaires, alors nous remplirons les prisons et les fourgons cellulaires."

Il a ainsi appelé tous les Russes à se réunir tous les jours de la semaine à 19H00 locales sur la place principale de leur ville, ainsi que les week-ends à 14H00.

Il a également exhorté à manifester les habitants du Bélarus, pays allié de Moscou d'où une partie des troupes russes sont parties pour attaquer l'Ukraine.

"Je suis d'URSS. Je suis né là-bas", a poursuivi M. Navalny. "Le principal slogan de mon enfance, c'était +le combat pour la Paix+. J'appelle tout le monde à sortir dans la rue et à se battre pour la paix."

"Poutine n'est pas la Russie", a-t-il affirmé.

Emprisonné depuis janvier 2021, à son retour en Russie après un grave empoisonnement qui a failli lui coûter la vie, Alexeï Navalny purge une peine de prison de deux ans et demi pour une affaire de fraude qu'il dénonce comme motivée politiquement.

Il est actuellement jugé, depuis sa prison près de Moscou, dans une autre affaire qui pourrait le maintenir derrière les barreaux pour dix années de plus.

En juin 2021, son mouvement a été déclaré "extrémiste" par la justice russe, entraînant l'incarcération de plusieurs de ses militants et l'exil à l'étranger de nombreux autres.

© 2022 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.

A lire également

Notre Sélection d'annonces avec LOGIC-IMMO.BE

Fil info