L'ouragan qui va frapper le Mexique, ramené à la catégorie 3

Publié le à Cancún (Mexique) (AFP)

L'ouragan Delta qui doit frapper dans quelques heures le Mexique a été rétrogradé en catégorie 3 sur une échelle de 5, mais reste tout aussi "dangereux".

Selon le Centre national américain des ouragans (NHC), basé à Miami, à 06h00 GMT, Delta a enregistré des vents de 195 km/h et se trouvait à 120 kilomètres au sud-est de l'île mexicaine de Cozumel, sur la côte est du pays.

L'ouragan, qui se déplace à 26 km/h, devrait toucher terre tôt mercredi matin, atteignant une partie de Cozumel avant de se diriger vers l'intérieur des terres, entre les stations de Cancun et de Playa del Carmen, les plus grandes destinations touristiques au Mexique.

Quelque 41.000 touristes qui se trouvent dans l'Etat de Quintana Roo (sud) ont été évacués rapidement à l'approche de l'ouragan, selon un message télévisé du gouverneur de cet Etat, Carlos Joaquin.

Roberto Cintron, président de l'Association hôtelière de Cancun, Puerto Morelos et Isla Mujeres, a indiqué à l'AFP que sur ces 41.000 touristes évacués de ces stations, 85% sont mexicains et les autres étrangers, principalement américains.

"Nous étions à 35% de notre capacité. Pour empêcher la propagation du covid-19, les mêmes mesures ont été prises dans les abris que dans les hôtels, comme l'utilisation de gel, de bain de bouche", a ajouté M. Cintron.

À Cancun, plus de 160 abris ont été mis en place.

"Nous n'avons pas profité de l'endroit. Nous étions venus pour nous détendre à cause du coronavirus et passer du temps au grand air", confie à l'AFP Jonathan Rogers qui est descendu à l'Aquamarina Beach Hotel de Cancun, la grande station balnéaire de la région.

Avec les membres de sa famille, Jonathan, 30 ans, est arrivé de Mexico où il vit, après des mois de confinement forcé par la pandémie de Covid-19.

Plus tôt, mardi, Delta s'était renforcé en catégorie 4.

Une légère bruine tombe sur Cancú. Ses rues sont désertées, ses magasins fermés et les fenêtres protégées par du bois ou bardées de ruban adhésif, a constaté une équipe de l'AFP.

Dans ce contexte, le président mexicain Andres Manuel Lopez Obrador a ordonné le déploiement de 5.000 militaires dans cette région.

- Un ouragan en pleine pandémie -

Cette tempête se produit dans un contexte encore compliqué par l'épidémie de Covid-19 qui sévit dans le monde, et en particulier au Mexique.

Les autorités de l'État de Quintana Roo, où se trouve Cancun, ont indiqué qu'à partir de 13H00 (18H00 GMT), les activités non essentielles dans la région ont été suspendues.

Le gouverneur de cet État, Carlos Joaquin Gonzalez, a décrété la fermeture des aéroports de Cancun et de Cozumel à partir de 17h00 locales (22h00 GMT).

Maria Alexandra Gonzalez, 34 ans, touriste du Costa-Rica, a été priée de monter à bord d'un bus avec sa valise de 25 kilos et un chapeau qu'elle n'a jamais porté, car les pluies sont continues depuis son arrivée à Cancun.

"Nous n'avons pas eu beaucoup de soleil et c'est dommage. Nous n'avons pas pu sortir ni voir d'autres endroits", déplore-t-elle pour l'AFP.

- La population se barricade -

Les habitants ont aussi été encouragés à acheter de la nourriture et de l'eau potable, ainsi qu'à rassembler des documents importants à conserver, avant que l'ouragan ne touche terre.

Cette situation est un nouveau coup dur pour Cancun et ses environs, qui avaient déjà connu une baisse spectaculaire de la fréquentation touristique à la suite de la pandémie.

Le taux de fréquentation touristique dans le secteur n'est que de 33,5 pc, selon le syndicat hôtelier local.

Le tourisme représente plus de 8 % du PIB du Mexique, quatrième pays au monde le plus touché par le nouveau coronavirus, avec 82.348 décès et près de 800.000 cas confirmés.

Delta est la 26e tempête portant un nom, dans une saison des ouragans dans l'Atlantique inhabituellement agitée, durant laquelle plusieurs records ont été battus. A cause de l'épuisement de la liste des noms prévus, les météorologues ont commencé à les identifier en s'aidant de l'alphabet grec.

© 2020 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.

A lire également

Notre sélection d'annonces

Fil info