L1: le grand huit pour Monaco, qui s'invite à la deuxième place

Publié le à Villeneuve-d'Ascq (AFP)

Le grand huit pour Monaco ! L'ASM a enchaîné une huitième victoire consécutive en championnat sur la pelouse de Lille (2-1) et s'est emparé provisoirement de la deuxième place, vendredi en ouverture de la 36e journée de Ligue 1.

Le club de la Principauté peut remercier son milieu Aurélien Tchouaméni, et son numéro huit dans le dos, qui lui a offert la victoire d'un superbe doublé sur deux frappes en dehors de la surface (42e, 75e). Le joli but d'Angel Gomes, qui avait permis au Losc d'égaliser, aura finalement été vain (69e).

Les Monégasques n'ont pas réalisé une grande prestation sur la pelouse de Lillois valeureux et chahutés par leur public, mais ils ont assuré l'essentiel en engrangeant un succès capital dans la course à la Ligue des champions.

Les joueurs de Philippe Clement ont mis la pression sur leurs adversaires directs, Marseille et Rennes, qui se déplacent respectivement à Lorient dimanche et à Nantes mercredi.

A la surprise générale, Monaco pointe en effet au deuxième rang avec 65 points, le même total que l'OM, qu'il devance à la différence de buts (+23 contre +20). Les Bretons, eux, sont relégués à trois longueurs.

L'ASM est bien placée pour finir sur le podium puisqu'elle sera assurée d'y figurer si elle remporte ses deux derniers matches, contre Brest et à Lens, puisque Rennes et Marseille s'affronteront lors de la 37e journée.

Pour le Losc, qui a perdu quatre de ses cinq dernières rencontres, la descente aux enfers continue. Les Nordistes, qui n'ont pris que cinq points en huit matches depuis la dernière trêve internationale, pointent à une décevante 10e place (51 points).

La rencontre a été disputée dans une ambiance assez délétère avec une grève des encouragements des DVE, le principal groupe de supporters ultras, qui avait affiché une banderole "Vous êtes en vacances, nous aussi".

Par ailleurs, les noms de la plupart des joueurs et de l'entraîneur ont été conspués lors de l'annonce de la composition des équipes, et certains supporters lillois ont ponctué de "Olé" les passes monégasques réussies.

- Tchouaméni intenable -

Dès le début de la rencontre, les Dogues ont pourtant tenté de déstabiliser une équipe azuréenne peu inspirée et ont bénéficié d'une première occasion franche, que Timothy Weah a gâchée en tirant sur le gardien (12e).

Les joueurs du Rocher ont peiné à se montrer dangereux, hormis sur une tête de Tchouaméni (25e). Le milieu a débloqué la rencontre en marquant d'une jolie frappe dans le demi-cercle de la surface (0-1, 42e).

Au retour des vestiaires, le Losc a poussé pour égaliser, à l'image de ce tir de Jonathan Bamba contré (50e), tandis que Monaco a manqué de tranchant et n'a pas su exploiter les boulevards laissés par les Nordistes.

Assez logiquement, Lille a égalisé grâce à Gomes: après un service de Bamba, l'Anglais s'est infiltré dans la surface, a éliminé deux Monégasques, avant de décocher une frappe enroulée qui s'est logée dans la lucarne opposée (1-1, 69e).

Les Dogues ont poussé pour arracher une victoire qui aurait calmé son public, au moins temporairement, mais Tchouaméni, auteur d'une énorme prestation, les a punis en redonnant l'avantage aux siens d'un superbe tir de 30 mètres qui est entré avec l'aide du poteau (1-2, 75e).

© 2022 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.

A lire également

Notre Sélection d'annonces avec LOGIC-IMMO.BE

Fil info