La banque BCP réduit sa perte nette en 2013 grâce à son plan de redressement

Publié le à LISBONNE, 03 fév 2014 (AFP)

La première banque privée du Portugal, Millennium BCP, a réduit sa perte nette à 740,5 millions d'euros en 2013, après un résultat négatif record de 1,219 milliard d'euros en 2012, grâce à un ambitieux plan de restructuration, a-t-elle annoncé lundi.

"Cette perte est importante, mais nettement inférieure à celle de l'an dernier", a commenté devant la presse le président de la BCP, Nuno Amado, attribuant ce résultat à la conjoncture économique qui est restée "défavorable" au Portugal malgré une légère reprise.

La BCP avait annoncé fin décembre avoir conclu avec les syndicats du secteur un accord sur des coupes salariales temporaires pour les revenus mensuels bruts supérieurs à 1.000 euros permettant de "sauvegarder plus de 400 postes".

Cet accord s'inscrivait dans le cadre d'un plan approuvé l'an dernier par la Commission européenne et qui prévoit notamment la réduction des effectifs de la banque au Portugal à 7.500 personnes d'ici 2017 afin de diminuer les coûts opérationnels. Fin décembre, la banque comptait 8.584 collaborateurs au Portugal.

"Nous ferons tout pour éviter des licenciements", a assuré Nuno Amado qui table sur des départs volontaires.

Les coûts opérationnels ont été réduits en 2013 de 15,1% à 733,8 millions d'euros au Portugal en données comparables, et ils ont baissé de 1,9% à 442,4 millions d'euros à l'international.

La BCP compte rembourser d'ici juin à l'Etat 400 millions d'euros des fonds publics de 3 milliards d'euros dont elle bénéficie depuis juin 2012, a annoncé par ailleurs M. Amado.

Le Portugal avait puisé ces fonds dans une enveloppe de 12 milliards d'euros prévue dans le cadre du plan de sauvetage de 78 milliards d'euros, accordé au Portugal en mai 2011.

Dans un contexte économique difficile, le produit net bancaire de la BCP a chuté de 15,8% à 1,769 milliard d'euros.

La BCP avait cédé sa filiale grecque Millennium Bank à la Banque du Pirée pour un million d'euros en avril dernier et avait définitivement quitté la Grèce fin octobre en vendant ses derniers actifs pour 494 millions d'euros.

Cette opération avait permis d'améliorer les ratios de solvabilité de la BCP, qui figure parmi les quatre banques portugaises soumises à l'examen des bilans et la revue de la qualité des actifs menés par la Banque centrale européenne (BCE).

Fin décembre, la BCP affichait un ratio de fonds propres Core Tier One de 10,8%, en légère hausse par rapport aux 10,2% enregistrés au troisième trimestre, selon les critères de l'Autorité bancaire européenne (ABE).

Dans le même temps, le taux de créances douteuses est passé à 11,9% en 2013, contre 13,1% fin 2012.

bh/rhl

BANCO COMERCIAL PORTUGUES

BANQUE DU PIREE

© 2021 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.

A lire également

Notre sélection d'annonces

Fil info