La Bourse d'Athènes perd 3,6%, l'indice des banques chute de 7,3%

Publié le à Athènes, 30 oct 2014 (AFP)

La Bourse d'Athènes se trouvait de nouveau sous pression jeudi, l'indice général perdant 3,6% une heure et demie après l'ouverture de la séance, avec un plongeon des banques de 7,3% sur fond d'inquiétudes des marchés sur l'économie grecque.

Sous pression depuis le début de la semaine, après la publication dimanche des résultats des tests de résistance de la BCE, Eurobank (-7,14%), la Banque nationale de Grèce-BNG (-8%) et la Banque du Pirée (-5,88%) accusaient les plus forts replis à 10H00 GMT.

Ces trois banques grecques figurent sur la liste des établissements ayant échoué aux tests.

Alpha bank, la quatrième banque plus importante du pays, la seule ayant réussi aux tests, perdait 5%.

Parallèlement, le rendement des obligations grecques s'envolait jeudi à 10H30 GMT à plus de 8%.

Lundi, au lendemain de la publication des résultats des tests de résistance, l'indice général (Athex) avait fini avec des pertes de 3,29% tandis que celui des banques avait chuté de 3,77% avant une nouvelle baisse mercredi de 2,67% et 5,68% respectivement.

Mardi, jour férié en Grèce, la Bourse d'Athènes était fermée.

Eurobank, la BNG et la banque du Pirée se trouvaient sur la liste des 25 banques européennes qui ont échoué aux tests de résistance de la BCE à fin 2013. Après des recapitalisations pratiquées cette année, la Banque du Pirée est sortie de la liste, et il restait encore respectivement 1,76 md et 0,93 md à trouver à Eurobank et la BNG.

Mais en prenant en compte les opérations encore dans les tuyaux, "Eurobank n'a pratiquement pas besoin de capital supplémentaire, et la Banque nationale de Grèce n'en a pas besoin", a indiqué la BCE.

La Banque de Grèce, qui s'était déjà félicitée des résultats dimanche après-midi, a vigoureusement réinsisté sur ce point dans un communiqué publié lundi : "aucune des quatre banques grecques examinées au cours de l'exercice n'a de problème de capital", a-t-elle souligné.

Eurobank a encore besoin en réalité de 18 millions d'euros, selon l'Autorité bancaire européenne, mais pense les avoir déjà largement trouvés, grâce à une loi fiscale récente, et à des résultats des neuf premiers mois de 2014 meilleurs que dans le scenario retenu par la BCE.

Le gouvernement grec avait aussi exprimé dimanche sa satisfaction et sa confiance sur la solidité du système bancaire grec.

hec/od/cg

HELLENIC EXCHANGES - ATHENS STOCK EXCHANGE SA

EUROBANK ERGASIAS

NATIONAL BANK OF GREECE

© 2020 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.

A lire également

Notre sélection d'annonces

Fil info