La Corse en proie aux premiers incendies de l'année, difficiles à maîtriser

Publié le à Ajaccio (AFP)

Une série d'incendies, attisés par des vents violents, ont ravagé plus d'un millier d'hectares de végétation en une nuit en Corse et poursuivaient dimanche leur progression, notamment en Balagne, au nord-ouest de l'île de Beauté.

A Calenzana près de Calvi, où le feu a touché 1.250 hectares de végétation, les moyens aériens venus renforcer les pompiers au sol dispersaient des produits retardants dimanche après-midi, selon le préfet Gérard Gavory présent sur place.

"L'incendie progresse encore, il y a beaucoup de vent, donc on veut à tout prix éviter qu'il se propage", a-t-il expliqué à l'AFP. "Aucune habitation ni aucune exploitation agricole n'a été touchée par le feu", a-t-il précisé.

L'incendie qui a débuté vers 20H00 samedi a "traversé le village en moins d'une demi-heure, c'était impressionnant", a raconté à l'AFP le maire de Calenzana, Pierre Guidoni. Très ému, il a avoué avoir eu vraiment peur cette nuit, "notamment pour mes personnes âgées. On a réussi à les confiner chez eux et à leur porter assistance. Il y a une solidarité du voisinage qui a été exemplaire", raconte-t-il.

Dimanche matin, les confinements ont été levés, le village n'étant plus menacé, a assuré la préfecture. Le préfet de Haute-Corse a dénoncé, "malgré des avertissements répétés des autorités, des pratiques d'écobuages mal maîtrisées qui, combinées à un vent très puissant, mettent le feu".

"Nous avons eu 20 départs de feu hier et 8 aujourd'hui", a comptabilisé M. Gavory. Dimanche après-midi, 170 personnes (pompiers et gendarmes notamment) oeuvraient encore dans le département à lutter contre le feu, notamment à Sisco (au nord de Bastia) où 65 hectares sont partis en fumée dans des zones de montagne inacessibles aux pompiers, et à Ghisoni, en plein centre de l'île.

- Une "catastrophe écologique" -

Alors que le maire de Calenzana dénonce "une catastrophe écologique inadmissible", fustigeant un acte "criminel et lâche", la procureure de la République de Bastia, Caroline Tharot, a assuré que des experts menaient les premières constations sur place mais "aucune piste n'est privilégiée", a-t-elle ajouté.

La Corse du Sud a également connu une nuit difficile avec de multiples départs de feu. L’incendie le plus important du département se propageait toujours dimanche à la mi-journée à Tolla, à l'est d'Ajaccio, ont indiqué les pompiers à l'AFP.

Il a ravagé 80 hectares en ligne de crête et s’étend désormais sur le territoire de quatre communes. "Il a démarré sur la commune de Tolla, mais il concerne aussi les communes de Cuttoli, Peri et Ocana. Il est inaccessible aux engins de secours. Il continue sa progression et pourrait à terme menacer la commune d’Ocana ou de Cuttoli", a souligné le colonel Christophe Magny, directeur adjoint des pompiers de Corse-du-Sud.

Des moyens aériens ont été demandés dimanche matin. Attendus dans l’après-midi, ils devraient être prioritairement engagés sur l’incendie de Sampolo, en plein centre de la Corse, où les flammes ont parcouru 50 hectares.

"Le feu reste toujours très actif avec un vent important et des rafales jusqu’à 80 km/h sur zone. Le feu n’est pas stoppé dans sa propagation", a indiqué le colonel Magny en précisant que les soldats du feu concentrent leurs efforts sur la protection des habitations. "On a du maquis mais aussi de la châtaigneraie qui est touchée, ainsi que du relief et du vent. Tout est rassemblé pour que ce soit un feu important", a-t-il ajouté.

L’île de Beauté est toujours affectée par des vents violents qui ont toutefois baissé d’intensité dimanche matin. Météo-France a placé les deux départements corses sous "vigilance jaune" au vent fort jusqu’à 15h00.

La Corse a connu un été 2018 exceptionnellement calme sur le front des incendies alors que durant l'été 2017 en France, plus de 4.000 feux avaient parcouru près de 25.000 hectares. La Corse et les Alpes-de-Haute-Provence avaient même connu des incendies jusqu'en janvier 2018, à cause d'un hiver peu pluvieux.

© 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.

Betfirst - Livepartners

A lire également

Ailleurs sur le web

Votre horoscope du jour par Serge Ducas

Bélier

Même si cela ne vous enchante pas, vous devez vous plier aux exigences de votre activité.

Taureau

N’hésitez pas à prendre conseil auprès d’un ami avant de prendre une décision.

Gémeaux

Ne vous mêlez pas systématiquement des affaires des autres. Balayez d’abord devant votre porte.

Cancer

Votre activité professionnelle revient au cœur de vos préoccupations. Vous êtes face à un choix.

Lion

Il n’est pas trop tard pour prendre une bonne résolution financière. Ne vous enfoncez pas davantage.

Vierge

L’ambiance familiale est au beau fixe et votre vie de couple harmonieuse. Que demander de plus ?

Balance

De nouveaux contacts vous ouvrent de belles perspectives dans votre cadre de travail. Vous pouvez les saisir sans crainte.

Scorpion

Vous constatez beaucoup de jalousie tout autour de vous. Vous préférez l’ignorer.

Sagittaire

Optimiste comme souvent vous pouvez l’être, vous vivez aujourd’hui l’instant présent sans vous poser de question.

Capricorne

Vous redoublez de vigilance dans votre cadre professionnel. Vous ne voulez pas prendre le risque de perdre un avantage.

Verseau

C’est le volet financier d’un contrat qui vous préoccupe aujourd’hui. Lisez bien entre les lignes.

Poissons

Vous avez une bonne concentration, idéal si vous devez faire preuve de précision, au travail ou dans une activité.

Notre sélection d'annonces