La tempête Elsa frappe Cuba, La Havane se prépare aux fortes pluies

Publié le à La Havane (AFP)

La Havane et ses habitants se préparaient lundi aux fortes pluies attendues sur le passage de la tempête tropicale Elsa, qui a touché terre dans l'ouest de l'île après avoir fait trois morts dans les Caraïbes pendant le week-end.

Les commerces de la capitale ont fermé à la mi-journée et les transports publics ont été suspendus, les déplacements de véhicules privés étant également interdits, sauf ceux de la défense civile ou des secours.

Certains habitants mettaient à l'abri leurs meubles, surtout ceux vivant en rez-de-chaussée ou sur le Malecon, le célèbre boulevard côtier de La Havane risquant d'être inondé, selon des images à la télévision et sur internet.

Après avoir fait trois morts en République Dominicaine et à Sainte-Lucie, Elsa a touché Cuba à 14h00 heure locale (18h00 GMT) au niveau du parc national Ciénaga de Zapata, dans la région de Matanzas (ouest), a annoncé le Centre national des ouragans (NHC) des Etats-Unis.

Elle était accompagnée de vents allant à 95 km/h et une vitesse de déplacement de 22km/h, en direction du nord-ouest, a-t-il précisé.

La tempête tropicale devrait perdre en intensité pendant sa traversée de l'île, d'une durée estimée d'environ six heures, avant de rejoindre le détroit de Floride. Les pluies continueront malgré tout.

- 100.000 personnes évacuées -

Par précaution, plus de 100.000 personnes, principalement dans les zones basses ou côtières, ont été évacuées en lieu sûr, une tâche compliquée par la pandémie liée au coronavirus, Cuba étant confronté à un fort rebond du nombre des nouveaux cas.

"La protection contre Elsa ne signifie pas baisser la garde contre le Covid", a déclaré lundi le Premier ministre Manuel Marrero, selon le journal télévisé.

Cuba, jusque-là peu touché par la maladie, a vu le nombre des cas grimper ces dernières semaines pour arriver à un total de 207.322 dont 1.372 morts pour une population de 11,2 millions d'habitants.

Selon les experts de l'Institut national de météorologie de Cuba (Insmet), la tempête devrait reprendre la mer vers 20H00 heure locale (00H00 GMT) près de la ville de Santa Cruz, dans la province de Mayabeque.

A la télévision cubaine, le météorologue José Rubiera a prévenu que la tempête était "chargée en pluies très fortes" depuis son passage par la mer à partir de l'est de l'île jusqu'à la province de Matanzas.

Il a également alerté sur le risque d'inondations puisque ces pluies tomberont sur des sols déjà saturés par les précipitations estivales des jours précédents.

- Cap vers les Etats-Unis -

Après avoir quitté Cuba en fin de soirée pour s'engager dans le détroit de Floride, Elsa "passera près de l’archipel des Keys, tôt le mardi. Ensuite, elle devrait aller près de ou sur certaines portions de la côte ouest de la Floride, mardi et mercredi", prévoit le NHC.

Le cap vers les Etats-Unis d'Elsa est habituel pour les cyclones qui passent par Cuba entre le 1er juin et le 30 novembre, la saison traditionnelle des ouragans.

Cela a poussé les centres météorologiques des deux pays à collaborer et échanger des informations, malgré les tensions diplomatiques entre Washington et La Havane, le sujet étant considéré comme relevant de la sécurité nationale.

La tempête Elsa a suscité l'inquiétude à Surfside, en Floride, où les secours s'activent dans les décombres d'un immeuble qui s'est partiellement effondré la semaine dernière, faisant au moins 24 morts et 121 disparus.

Les autorités ont choisi d'accélérer la démolition du reste du bâtiment, dont ils craignaient qu'il s'écroule à son tour, pour qu'elle soit menée à terme dans la nuit de dimanche à lundi, avant l'arrivée de la tempête.

© 2021 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.

A lire également

Notre sélection d'annonces

Fil info