La Trump Organization prochainement inculpée?

Publié le à New York (AFP)

La Trump Organization inculpée dans les jours qui viennent? Les avocats de l'entreprise de l'ancien président Donald Trump devaient faire ce lundi une dernière tentative pour l'éviter, selon plusieurs médias américains.

Ces derniers jours, une série d'informations semblent indiquer que les enquêtes à huis clos sur les affaires de l'ex-magnat de l'immobilier new-yorkais - ouvertes depuis plus de deux ans par le procureur de Manhattan et la procureure de l'Etat de New York, deux élus démocrates, et portant sur des soupçons de fraude fiscale ou fraude aux assurances - s'apprêtent à porter leurs premiers fruits.

Selon des informations de plusieurs médias dont le Washington Post, les avocats de la Trump Organization, holding familiale non cotée en bourse qui détient clubs de golf, hôtels et propriétés de luxe, devaient présenter ce lundi aux procureurs leurs derniers arguments en faveur d'une non-inculpation de l'entreprise.

Une rencontre en personne était prévue, selon CNN.

D'autres sources anonymes citées vendredi par le New York Times avaient indiqué qu'une inculpation de la Trump Organization était à l'étude, liée à des avantages en nature non déclarés au fisc censés avoir été accordés au directeur financier de la holding, Allen Weisselberg, fidèle parmi les fidèles du magnat.

Sollicités par l'AFP, ni les procureurs concernés, ni les avocats de la Trump Organization ou de M. Weisselberg n'ont confirmé ces informations.

Ron Fischetti, un avocat de la Trump Organization, a simplement indiqué à CNN que les procureurs avaient été jusqu'ici peu "réceptifs" aux arguments contre une inculpation.

- "Question de jours" -

Pour Bennett Gershman, professeur de droit à l'université Pace et ex-procureur de Manhattan, une inculpation ne devrait plus être maintenant qu'"une question de jours".

La personne morale qu'est la Trump Organization pourrait-elle être poursuivie, sans que Donald Trump ou l'un des membres de sa famille - il a laissé les rênes de son entreprise à ses deux fils ainés et M. Weisselberg en partant pour la Maison Blanche début 2017 - le soit aussi?

De nombreux experts judiciaires jugent cela improbable, et s'attendent à ce que M. Weisselberg, qui a refusé jusqu'ici de collaborer avec la justice, soit lui aussi inculpé, en même temps que la Trump Organization ou peu après.

Mais pour l'ex-président républicain de 75 ans, qui a tenu samedi dans l'Ohio son premier grand meeting politique depuis son départ de la Maison Blanche et maintient l'ambiguïté sur une nouvelle candidature à la présidentielle en 2024, personne ne se risque à un pronostic.

Donald Trump, qui a quitté New York et est désormais établi en Floride, n'a pas fait de commentaire sur les informations du Washington Post. Mais il qualifiait fin mai encore ces deux enquêtes de "poursuite de la plus grande chasse aux sorcières de l'histoire des Etats-Unis".

Même s'il était un jour inculpé, cela ne l'empêcherait pas théoriquement de briguer un nouveau mandat présidentiel, selon les lois électorales américaines.

Les enquêtes en cours s'appuient notamment sur huit ans de déclarations d'impôts de l'ex-président obtenues par les procureurs après une longue bataille judiciaire, et sur des témoignages de son ex-avocat personnel Michael Cohen: condamné à trois ans de prison, ce dernier, qui collabore avec les enquêteurs, a affirmé que l'entreprise surévaluait ou sous-évaluait régulièrement ses actifs, constituant de possibles fraudes fiscales ou fraude aux assurances.

Une chose est sûre: les enquêtes devraient continuer au-delà des premières inculpations, laissant la porte ouverte à de nouvelles poursuites à terme.

Et la possibilité de voir la justice rattraper Donald Trump ne manque pas de réjouir ses adversaires: "il n'a jamais suivi les règles" et "mérite d'aller en prison", a notamment déclaré sur CNN Barbara Res, une ex-présidente de la Trump Organization, auteure d'un livre sur ses années passées à la tour Trump, intitulé "La tour des mensonges" ("Tower of Lies").

© 2021 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.

A lire également

Notre sélection d'annonces

Fil info