Le candidat Macron, plus libéral qu'en 2017 et pour "travailler plus"

Publié le à Paris (AFP)

Plus libéral qu'en 2017, Emmanuel Macron veut une France où "chacun travaille plus", avec une retraite repoussée à 65 ans et un RSA conditionné à des heures d'activité, mais promet en contrepartie le plein emploi en cinq ans.

Favorable aux entreprises dont les impôts seraient allégés de 10 milliards d'euros, il propose qu'elles interviennent au collège pour des séances d'orientation, dans une école où les enseignants seraient récompensés au mérite.

"En même temps", il propose une série de mesures sociales, comme permettre aux couples en union libre de déclarer en commun leur impôt, verser automatiquement les aides et relever à 1.100 euros la retraite minimum à taux plein. S'il est désormais pour un mix énergétique avec plus de nucléaire, il veut en parallèle développer les énergies renouvelables.

Voici les principales mesures du président-candidat, qui a chiffré son programme à 50 milliards d'euros par an, hors baisses d'impôts:

EDUCATION

- Mettre les mathématiques dans le tronc commun du lycée

- 30 minutes de sport par jour en primaire dès 2022, 2 heures en plus par semaine au collège.

- Faire découvrir aux collégiens des métiers techniques et manuels et enseigner le code informatique.

- Réformer le lycée professionnel en accroissant les stages en entreprise.

- Moduler les places dans l'enseignement supérieur en fonction des besoins d'emploi.

- Garantir le remplacement des enseignants absents.

SANTÉ

- Relocaliser en France la production de médicaments.

- Lancer un chantier pour lutter contre les déserts médicaux.

- Recruter des infirmiers et aides-soignants à l'hôpital.

RETRAITE ET SENIORS

- Relever progressivement l’âge légal de départ à la retraite à 65 ans.

- Augmenter la pension minimale à taux plein à 1. 100 euros par mois.

- Recruter 50.000 infirmiers et aides-soignants supplémentaires en EHPAD d’ici 2027

- Proposer un cumul emploi-retraite plus simple et plus avantageux.

- Prime pour prendre en charge, selon les ressources, jusqu’à 70% des coûts des travaux d’adaptation des logements.

- Lancer une convention citoyenne pour réfléchir à la fin de vie.

TRAVAIL, IMPOTS ET CHARGES

- Conditionner le RSA à 15 ou 20 heures d'activité d'insertion.

- Supprimer la CVAE (cotisation sur la valeur ajoutée des entreprises), soit 10 milliards d'euros d'allègement fiscal par an).

- Tripler le plafond de la "prime Macron " (sans charges ni impôts).

- Une entreprise qui verse des dividende devra récompenser ses salariés (prime  Macron, participation ou intéressement)

- Supprimer la redevance audiovisuelle.

- Pas d'impôt sur les successions jusqu’à 150.000 € par enfant et 100.000 pour les autres membres de la famille.

- Mise en place d'un "compte épargne-temps universel" pour monétiser ses jours de congés ou les mettre de côté.

- Garantie d’une solution de garde "accessible" pour tout parent d’enfant de moins de trois ans et jusqu'à 12 ans pour les parents solo.

ECOLOGIE

- Construire six centrales nucléaires de nouvelle génération, étude de 8 autres

- Décupler la puissance solaire, implanter 50 parcs éoliens en mer d’ici 2050 produire des millions de véhicules électriques et hybrides.

- Conditionner la rémunération des dirigeants des grandes entreprises au respect des objectifs environnementaux et sociaux.

- Rénover 700.000 logements par an.

IMMIGRATION

- Renforcer le contrôle des frontières européennes et nationales.

- Accélérer les procédures d'asile et expulser plus efficacement s'il n'est pas accordé.

- Soumettre l'obtention d'un titre de long séjour à la réussite d'un examen de français et à une insertion professionnelle.

- Expulsion des étrangers qui troublent l’ordre public.

- Créer une "convention transpartisane" pour moderniser les institutions. (Emmanuel Macron s'est dit favorable au vote à la proportionnelle).

SECURITE

- Achever le doublement de la présence des forces de l’ordre sur la voie publique et le déploiement de 200 nouvelles brigades de gendarmerie

- Pour les délits du quotidien, instaurer des amendes forfaitaires.

- Recruter 8.500 magistrats et personnels de justice supplémentaires.

- Doubler le nombre de réservistes opérationnels des armées.

© 2022 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.

A lire également

Notre Sélection d'annonces avec LOGIC-IMMO.BE

Fil info