Le Comité d'éthique ouvre la voie à la PMA pour toutes les femmes

Publié le à Paris (AFP)

Le Comité d'éthique a ouvert la voie à l'extension de la PMA aux couples de femmes et aux femmes seules en réaffirmant mardi qu'il y était favorable, quelques semaines avant le début du processus législatif.

L'impossibilité d'avoir un enfant est "une souffrance" qui "doit être prise en compte", même si les raisons ne sont pas biologiques, a estimé le Comité consultatif national d'éthique (CCNE).

Très attendu, son avis n'était pourtant pas entouré d'un grand suspense: cet organisme consultatif s'était déjà prononcé en 2017 pour l'extension de la PMA (procréation médicalement assistée), à laquelle est favorable le président Macron.

Mais le timing est important puisque le processus politique va bientôt s'enclencher. L'avis publié mardi doit nourrir les discussions parlementaires sur la prochaine révision de la loi de bioéthique. Le gouvernement a prévu de présenter avant la fin de l'année un projet de loi qui sera débattu par le Parlement début 2019.

"A de rares exceptions près", la majorité parlementaire est favorable à l'ouverture de la PMA pour toutes les femmes, a assuré sur Europe 1 le porte-parole du gouvernement, Benjamin Griveaux.

"Je souhaite qu'on puisse aller jusqu'au bout car nous avons un mantra: nous faisons ce que nous avions annoncé que nous ferions", a-t-il ajouté.

L'avis du CCNE fait suite à une consultation publique appelée "États généraux de la bioéthique", qu'il a organisée entre janvier et avril autour de neuf thèmes.

Deux sont des thèmes sociétaux (procréation et fin de vie) et les sept autres sont strictement médicaux (examens génétiques, recherche sur l'embryon...).

Sans surprise, la PMA, débat qui divise la société française, a éclipsé les autres thèmes. Le CCNE a d'ailleurs souligné que tous ses membres n'étaient pas d'accord entre eux. Deux de la quarantaine de membres ont même signé un "avis minoritaire" opposé à l'extension de la PMA.

Sur l'ensemble des thèmes, "l'avis s'est construit non pas de façon consensuelle, mais avec un assentiment majoritaire", selon le président du CCNE, Jean-François Delfraissy.

- Non à la GPA et à l'euthanasie -

La Manif pour tous, mouvement qui avait mené bataille contre l'ouverture du mariage aux couples de même sexe en 2013, a dénoncé un avis "qui n'est pas éthique mais politique".

En cas d'élargissement de la PMA, "il y aura des manifestations très importantes parce qu'on touche au droit de l'enfant", a affirmé sa présidente, Ludovine de la Rochère.

A l'inverse, la présidente de l'association GayLib, Catherine Michaud, souhaite qu'on "légifère sans tarder".

"Le gouvernement et le président de la République ont toutes les cartes en main pour qu'on avance", a-t-elle dit à l'AFP. "La PMA n'est plus un sujet de bioéthique, c'est un sujet de courage et de volonté politique".

Outre la question de l'extension de la PMA, le Comité d'éthique s'est prononcé pour "la levée de l'anonymat des futurs donneurs de sperme", sous réserve qu'ils soient d'accord.

Cette revendication a été portée ces derniers mois par des adultes conçus par PMA, qui veulent avoir accès à leurs origines.

En revanche, le Comité d'éthique reste opposé à la GPA (gestation pour autrui), c'est-à-dire le recours à une mère porteuse, notamment pour les hommes homosexuels.

Il invoque pour cela de grands principes éthiques comme le "respect de la personne humaine", le "refus de l'exploitation de la femme" et le "refus de la réification de l'enfant".

Autre ligne rouge: il juge que la loi Claeys-Leonetti de 2016 sur la fin de vie, qui interdit l'euthanasie et le suicide assisté, ne doit pas être modifiée.

Il "insiste sur l'impérieuse nécessité que cette loi soit mieux connue et mieux respectée", et "souhaite qu'un nouveau plan gouvernemental de développement des soins palliatifs soit financé".

Le gouvernement a déjà assuré que la fin de vie ne figurerait pas dans son projet de loi de bioéthique, puisqu'elle fait l'objet d'une loi à part.

© 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.

Betfirst - Livepartners

A lire également

Ailleurs sur le web

Votre horoscope du jour par Serge Ducas

Bélier

Vous faites une rencontre inattendue si vous êtes un cœur à prendre. En couple, quelques tensions apparaissent.

Taureau

Vous devez faire face à des contretemps dans le cadre de votre travail. Vous prenez du retard.

Gémeaux

Vous vivez à cent pour cent votre histoire d’amour. Vous êtes à l’écoute de votre partenaire.

Cancer

N’hésitez pas à prendre conseil auprès de vos amis. Donnez-vous un temps de réflexion avant de prendre une décision.

Lion

Votre vie de couple est quelque peu agitée aujourd’hui. Vous en êtes probablement l’instigateur.

Vierge

Vous êtes rigoureux dans votre cadre de travail. Vous êtes attentif au moindre détail. Toutefois, certaines responsabilités vous pèsent.

Balance

Prévoyez une discussion avec un enfant ou un membre de votre famille. Vous devez faire un compromis.

Scorpion

Il est question d’une transaction financière après avoir pris la peine d’en mesurer tous les risques.

Sagittaire

Vous avez besoin de quitter vos repères. Votre quotidien commence sérieusement à vous agacer.

Capricorne

Vous investissez beaucoup d’énergie dans un projet professionnel qui tarde encore à se concrétiser.

Verseau

Vous vous complaisez dans votre situation si vous êtes célibataire. Cela ne vous empêche pas de papillonner.

Poissons

Vous tâchez en cette fin de semaine de mettre en place une nouvelle organisation de travail. Vous voulez être plus efficace.

Notre sélection d'annonces