Le gouvernement Merkel fragilisé par la démission de la cheffe du SPD

Publié le à Berlin (AFP)

La cheffe des sociaux-démocrates allemands a annoncé dimanche sa démission après sa débâcle aux Européennes, fragilisant encore la coalition gouvernementale d'Angela Merkel dont le parti est lui-même en difficulté à quelques mois d'importants élections régionales.

Andrea Nahles cristallisait les critiques depuis le revers du SPD aux Européennes : largement devancé par des Verts à plus de 20%, le parti de centre-gauche a recueilli 15% des votes, son plus bas niveau historique.

"Les discussions au sein du groupe parlementaire et les nombreuses réactions du parti m'ont montré que je n'ai plus le soutien nécessaire à l'exercice de mes fonctions", a-t-elle déclaré dans un communiqué.

La première femme dirigeante du SPD jette l'éponge deux jours avant un vote en interne qui devait sceller son sort. Elle renonce aussi à son mandat de députée, selon un porte-parole du parti.

Le départ de Nahles, malmenée en interne depuis sa prise de fonction il y a un an par des frondeurs partisans d'une sortie de la coalition au pouvoir, pourrait donc accélérer, par effet domino, la décomposition du gouvernement.

Au SPD, on réfléchit à quitter l'alliance formée avec la CDU d'Angela Merkel, au risque de provoquer des élections anticipées et un départ prématuré de la chancelière, dont le mandat s'achève en 2021.

Les sociaux-démocrates avait prévu de trancher cette question en septembre, à mi-mandat et autour de scrutins régionaux délicats dans trois régions de l'ancienne Allemagne de l'Est. Dans ces Länder, l'extrême droite AfD espère doubler le parti chrétien-démocrate (CDU).

- Retourner dans l'opposition -

La coalition gouvernementale, la GroKo formée dans la douleur début 2018 avec un SPD récalcitrant et qui navigue depuis de crise en crise, semble donc plus menacée que jamais, de l'aveu même de certains partisans.

"A ceux qui se réjouissent de son départ: c'est une grande perte pour la politique allemande. Nahles défendait l'existence de la GroKo, dont la stabilité est désormais remise en question", a déploré Harald Christ, vice-président du forum économique du SPD dans les colonnes de Bild.

L'envie de se reconstruire dans l'opposition, quitte à provoquer des législatives anticipées, fait son chemin au sein du plus vieux parti d'Allemagne depuis des législatives catastrophiques en 2017.

Trois figures de l'aile gauche du mouvement, dont le responsable des Jeunes du parti, Kevin Kühnert, ont pris lundi la plume pour exiger que le SPD impose un virage à gauche ou claque la porte du gouvernement "si nécessaire" avant la fin de la législature.

"Nous n'avons pas pris un abonnement avec la droite" pour gouverner ensemble, écrivent-ils dans leur appel.

Un des éléphants du parti, Olaf Scholz, vice-chancelier et ministre des Finances a lui jugé dans la presse que la Groko ne devait pas être reconduite après 2021 car "trois grandes coalitions d'affilée ne sont pas bénéfiques pour la démocratie allemande".

- AKK aussi sur la sellette -

Inquiète, la CDU est à la manœuvre pour maintenir son partenaire junior dans son giron. La direction du parti, qui se réunit dimanche après-midi, a assuré qu'il allait réfléchir aux moyens de poursuivre le format de coalition actuel.

Sa cheffe, Annegret Kramp-Karrenbauer, dauphine supposée de la chancelière, doit s'exprimer lundi soir lors d'une conférence de presse post-européennes prévue depuis plusieurs jours.

Mais celle qu'on surnomme AKK est aussi en difficulté depuis les Européennes où les chrétiens-démocrates sont arrivés en tête, mais avec un score historiquement bas.

AKK, qui a aussi multiplié les faux pas, s’aliénant notamment d'influents YouTubeurs, se retrouve contestée en interne, un an après avoir succédé à Angela Merkel à la tête du parti.

CDU et SPD creusent leurs différences sur le fond depuis des mois, problème auquel s'ajoute leur incapacité à s'entendre sur un thème devenu stratégique : la lutte contre le changement climatique, un domaine où l'Allemagne est à la traine et devenu cher aux électeurs, comme l'illustre le score des Verts.

Ces derniers poursuivent leur ascension. Samedi, ils sont passés pour la première fois en tête des intentions de vote au niveau national (27%), devant la CDU (26%)et loin devant le SPD (12%).

© 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.

Betfirst - Livepartners

A lire également

Ailleurs sur le web

Votre horoscope du jour par Serge Ducas

Bélier

Vous êtes intransigeant dans le cadre d’une négociation. Vous installez un rapport de force.

Taureau

Vous prenez vos initiatives ou vos décisions sans tenir compte des autres. Vous avez sans doute raison.

Gémeaux

Vous détestez les conflits, surtout si cela concerne votre famille. Vous ne vous mêlez plus de rien.

Cancer

Vous désarçonnez votre entourage en prenant une décision totalement imprévisible. Cela peut se retourner contre vous.

Lion

Vous apprenez une nouvelle qui ne vous fait pas plaisir, qui vous inquiète ou vous angoisse.

Vierge

Une question d’argent s’invite dans les conversations. Il peut être question de réclamer votre dû.

Balance

Vous sortez plus facilement de vos gonds si quelque chose vous déplaît. Mieux vaut ne pas se mettre en travers de votre route.

Scorpion

Vous êtes très motivé dans votre cadre professionnel. La perspective d’un nouveau défi décuple votre créativité.

Sagittaire

Vous avez un projet sur le feu. Le moment est venu de le concrétiser afin de conserver votre crédibilité.

Capricorne

Prenez bien le temps de la réflexion. Ne vous engagez pas avant d’avoir analysé les conséquences d’une décision.

Verseau

Vous avez la force et le courage de vous imposer, de contrer la plupart de vos adversaires.

Poissons

Vous réglez enfin un problème d’argent qui vous poursuit depuis un bon moment. Vous êtes soulagé.

Notre sélection d'annonces