Le pape plaide pour une "solution pacifique" en Syrie

Publié le à Amman (AFP)

Le pape François a exhorté samedi à rechercher une "solution pacifique" à la guerre en Syrie et une "solution juste" au conflit israélo-palestinien, après son arrivée en Jordanie, première étape d'un voyage au Proche-Orient placé sous le signe du dialogue interconfessionnel.

Le souverain pontife, attendu ensuite à Bethléem puis Jérusalem, a également insisté sur la légitimité dans la région de la présence des chrétiens, "citoyens à part entière au Proche-Orient".

Sur une Jeep ouverte blanche qui a fait le tour du stade d'Amman, Jorge Bergoglio s'est prêté de bonne grâce à l'exercice du bain de foule, le premier des deux prévus au cours de ce voyage, prenant des bébés ou des enfants dans les bras.

François a célébré une messe dans le stade rempli de quelque 30.000 fidèles pavoisé des drapeaux jaune et blanc du Vatican, devant les portraits géants de deux de ses prédécesseurs qu'il a canonisés fin avril, Jean XXIII et Jean Paul II.

Auparavant, il avait été reçu au palais royal par le souverain jordanien Abdallah II, qu'il a déjà vu deux fois au Vatican, et qui accueillait son troisième voyage papal.

"J'encourage les autorités du royaume jordanien à persévérer dans leurs efforts pour rechercher une paix durable dans toute la région. Ce grand objectif nécessite d'urgence que soit trouvée une solution pacifique à la crise en Syrie, ainsi qu'une solution juste au conflit palestino-israélien", a-t-il affirmé dans une brève allocution.

Il a également prôné le respect de la liberté religieuse dans la région, en allusion à l'inquiétude du Vatican face à l'exode des chrétiens d'Orient, dont 2 millions ont quitté le Moyen-Orient ces 10 dernières années, selon le Centre catholique jordanien.

- Réfugiés palestiniens, syriens, irakiens -

François a ensuite gagné le stade d'Amman, où des dizaines de milliers de personnes étaient massées depuis des heures.

"Nous avons fait toute la route, jeunes et vieux, enfants et femmes, pour voir le pape. Nous avons besoin de sa bénédiction", a confié Warda Khoury, 23 ans, venue de Mafraq (nord-est), avec un drapeau du Vatican dans une main et de Jordanie dans l'autre.

Pour s?ur Rachel, 77 ans, le même âge que le souverain pontife, qui a assisté aux trois précédentes visites papales dans la région "ce pape est spécial. Il ne veut voir que les pauvres et des malades. Il est le protecteur des faibles".

"J'embrasse avec affection les nombreux chrétiens réfugiés de Palestine, de Syrie et d'Irak", a lancé le pape à l'assistance avant de repartir pour rencontrer sur les bords du Jourdain des réfugiés syriens chassés par la guerre. La Jordanie en accueille près de 600.000.

Ce pèlerinage de 55 heures dans le berceau du christianisme, où il sera le quatrième pape à se rendre après Paul VI en 1964, Jean Paul II en 2000 et Benoît XVI en 2009, "sera un voyage strictement religieux", a assuré François.

Le secrétaire d'Etat du Vatican Pietro Parolin a admis qu'il serait aussi forcément "politique", sur fond de guerre atroce en Syrie, d'impasse du processus de paix israélo-palestinien et de montée des intolérances religieuses dans la région.

Au total, 14 discours sont prévus, avec une succession de cérémonies dans des lieux chargés de symboles.

Les sites de la tradition chrétienne d'abord, de la naissance de Jésus (Bethléem), de son baptême (le Jourdain), de son dernier repas (le Cénacle à Jérusalem), de sa mort et de sa résurrection (le Saint-Sépulcre), mais aussi l'esplanade des Mosquées et le Mur des Lamentations, lieux saints de l'islam et du judaïsme, ou encore le Mémorial de Yad Vashem pour la Shoah.

Pour appuyer son appel au dialogue inter-religieux, François est accompagné d'un rabbin, Abraham Skorka, et d'un professeur musulman, Omar Abboud, vieux amis de Buenos Aires.

Surtout, il rencontrera le patriarche ?cuménique de Constantinople, Bartholomée, chef spirituel de l'Eglise orthodoxe, 50 ans après le sommet historique entre Paul VI et le chef de cette église, Athénagoras.

Dans une région troublée, la visite de ce pape rétif au protocole et qui a refusé une papamobile blindée donne aussi des sueurs froides à la sécurité. Des milliers de policiers ont été mobilisés pour les trois étapes.

© 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.

Betfirst - Livepartners

A lire également

Ailleurs sur le web

Votre horoscope du jour par Serge Ducas

Bélier

Soyez un peu plus à l’écoute de ceux qui vous entourent. Ne leur donnez pas l’impression que vous êtes indifférent.

Taureau

Il n’est pas impossible que vous vous sentiez rejeté dans votre cadre professionnel. Vous déplorez l’attitude de certaines personnes.

Gémeaux

Vous voulez quelque chose mais vous ne savez pas comment l’obtenir. Vos démarches sont vaines.

Cancer

Vous savez positiver dès qu’un problème apparaît. Vous ne vous laissez pas envahir par le doute.

Lion

Si vous êtes généreux avec vos proches, vous savez aussi vous imposer des limites pour ne pas tomber dans le rouge.

Vierge

Vous allez de l’avant en vous libérant d’anciens schémas qui vous ralentissaient.

Balance

Des préoccupations financières freinent votre enthousiasme pendant quelques jours. Vous attendez une rentrée.

Scorpion

De gros changements professionnels vous sont suggérés ou imposés, selon votre situation du moment.

Sagittaire

On vous impose des limites, vous qui adorez les dépasser. Vous allez sûrement vous sentir frustré.

Capricorne

Vous pouvez enfin déployer votre créativité ou votre originalité trop souvent refoulée.

Verseau

Ne doutez pas de vous et de vos capacités. Vous avez plus de ressources que vous ne le pensez.

Poissons

Votre secteur relationnel est fortement sollicité. Vous êtes par ailleurs déçu par l’attitude de quelques personnes.

Notre sélection d'annonces