Le pape, souffrant du genou, reporte sine die son voyage en Afrique

Publié le à Cité du Vatican (AFP)

Le pape François a reporté vendredi sine die son voyage prévu début juillet en République démocratique du Congo (RDC) et au Soudan du Sud en raison de douleurs au genou, une annonce surprise qui risque de raviver les inquiétudes sur son état de santé.

"Acceptant la demande de ses médecins, et afin de ne pas compromettre les résultats des thérapies du genou encore en cours, le Saint-Père, à son grand regret, est contraint de reporter son voyage (...) à une date ultérieure qui reste à définir", a annoncé dans un communiqué le directeur du service de presse du Saint-Siège, Matteo Bruni.

Le communiqué ne mentionne pas le voyage au Canada prévu du 24 au 30 juillet, mais celui-ci "est maintenu jusqu'à nouvel ordre", a indiqué à l'AFP la salle de presse du Saint-Siège.

Le report de sa visite africaine, initialement prévue du 2 au 7 juillet, intervient alors que les préparatifs battaient leur plein, le Vatican ayant lui-même dévoilé le programme détaillé de ce voyage où le souverain pontife devait aller à Kinshasa, Goma et Juba.

Souffrant de fortes douleurs au genou droit, le pape argentin, qui apparaît depuis début mai en fauteuil roulant, a annoncé subir des infiltrations, des injections d'anti-inflammatoires à base de corticoïdes.

Selon une source vaticane, le traitement "suit son cours et porte ses fruits". "Il va mieux et a moins mal, mais pas assez pour pouvoir partir", a-t-elle indiqué, précisant qu'aucune opération chirurgicale n'était prévue à l'heure actuelle.

"Le pape est très attristé de cette décision: il a essayé jusqu'au bout, car il tenait beaucoup à ce voyage, mais il n'a pas eu d'autre choix", a souligné cette source.

"Cela fait un moment que je suis dans cet état, je n'arrive plus à marcher", avait confié le pape en mai dans une interview au quotidien italien Il Corriere della Sera, après avoir été obligé d'annuler plusieurs rencontres prévues à son agenda.

- Rumeurs infondées -

L'état de santé du pape, apparu grimaçant de douleur au moment de se lever lors d'apparitions publiques place Saint-Pierre, a récemment ravivé l'inquiétude des observateurs au Vatican, relançant l'hypothèse d'une éventuelle démission de François.

Si le Vatican refuse de réagir à ces rumeurs, le souverain pontife "conserve toute sa tête" et reste "déterminé", fait valoir une autre source vaticane, qui balaye d'un revers de la main les nombreux articles parus dans la presse, notamment en Italie, sur l'hypothèse d'un renoncement du pape à sa charge.

"Au nom du peuple congolais, le gouvernement de la République souhaite au pape François un prompt rétablissement et le rassure qu’il l’attend fermement en République démocratique du Congo", a réagi dans un communiqué le ministre de la Communication et porte-parole du gouvernement, Patrick Muyaya.

"Nous sommes des humains, il est donc normal qu'il ne puisse interrompre sa thérapie", a pour sa part déclaré à l'AFP Mgr Donatien Nshole, porte-parole et secrétaire général de la conférence des évêques du Congo, disant espérer "que cette visite sera reprogrammée très prochainement".

En mai, le Liban avait déjà annoncé le report de la visite du pape prévue en juin, en invoquant "des raisons de santé", mais c'est la première fois que le Vatican annonce le report d'un voyage à l'étranger pour raisons de santé.

Début avril, lors d'un voyage de deux jours à Malte, le Saint-Père était apparu diminué par ses problèmes d'articulations et avait dû utiliser une plate-forme élévatrice pour monter et descendre de son avion.

Jorge Bergoglio souffre aussi de douleurs à la hanche qui le font boiter et a subi en juillet 2021 une délicate opération au colon.

© 2022 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.

A lire également

Notre Sélection d'annonces avec LOGIC-IMMO.BE

Fil info