Le point sur l'invasion de l'Ukraine par la Russie

Publié le à Paris (France) (AFP)

Situation sur le terrain, réactions internationales, sanctions: le point sur l'invasion de l'Ukraine par la Russie.

- Pourparlers russo-ukrainiens au Belarus -

Des pourparlers russo-ukrainiens doivent commencer jeudi matin à une heure non précisée au Bélarus, "non loin de la frontière avec la Pologne", selon le négociateur russe Vladimir Medinski. La présidence ukrainienne a confirmé qu'une délégation était en route et un cessez-le-feu sera au menu des discussions, selon Moscou.

- Les Russes à Kherson, bombardements à Marioupol et Kharkiv -

Des responsables ukrainiens ont confirmé dans la nuit de mercredi à jeudi la présence de l'armée russe à Kherson (Sud), que Moscou avait auparavant annoncé avoir capturée et, plus à l'est, à Marioupol, le principal port ukrainien de la mer d'Azov, "ça se dégrade d'heure en heure", a témoigné une de ses habitantes selon laquelle le centre-ville a été pilonné.

Les bombardements dans le centre de Kharkiv, la deuxième ville du pays, qui avaient fait mercredi au moins 21 morts selon le gouverneur régional, ont également endommagé une église orthodoxe, selon les autorités écclésiastiques citées par l'agence Interfax-Ukraine.

D'autres pilonnages russes à Izioum, près de Kharkiv, ont fait huit morts dont deux enfants, selon les autorités locales.

- Un million de réfugiés -

Un million de réfugiés ont fui l'Ukraine à destination des pays voisins depuis le début de l'invasion russe il y a une semaine, selon le haut-commissaire des Nations unies aux réfugiés, Filippo Grandi.

- Missiles allemands -

L'Alemagne, où des réfugiés ukrainiens commencent à affluer, va livrer 2.700 missiles antiaériens supplémentaires à l'Ukraine, de stype STRELA de fabrication soviétique provenant des stocks de l'armée de l'ancienne Allemagne de l'Est communiste, selon une une source gouvernementale.

- La France recommande à ses ressortissants de quitter la Russie -

La France a recommandé "fortement" à ses ressortissants "dont la présence et celle de leur famille n’est pas essentielle en Russie" de quitter le pays, les appelant "à faire preuve d’une vigilance renforcée".

"Il est possible que le pire soit devant nous", s'est inquiété le ministre des Affaires étrangères français Jean-Yves Le Drian.

Le président français Emmanuel Macron avait quant à lui affiché mercredi soir dans une allocution télévisée sa volonté de "rester en contact" avec son homologue russe Vladimir Poutine afin de "le convaincre de renoncer aux armes". "Nous ne sommes pas en guerre contre la Russie", avait-il souligné.

- Sanctions -

Les agences de notation financière Fitch et Moody's ont rétrogradé la Russie dans la catégorie des pays risquant de ne pas pouvoir rembourser leur dette, ce qui va compliquer la possibilité pour le pays de se financer.

Le constructeur automobile japonais Toyota a annoncé qu'il interrompait sa production en Russie à partir de vendredi, citant des problèmes d'approvisionnement.

Twitter va lui bloquer les comptes des médias russes RT et Sputnik dans l'UE, où leur interdiction est entrée en vigueur mercredi.

Le diffuseur satellite sud-africain Multichoice a suspendu la diffusion de RT sur son service panafricain DStv service. Une autre plate-forme sud-africaine, TelkomONE, suspend également la diffusion de RT.

Sous la pression, le Comité international paralympique (CIP) a finalement décidé d'exclure les sportifs russes et bélarusses des Jeux d'hiver qui démarrent vendredi à Pékin.

-Les cours du pétrole s'envolent -

Les cours du pétrole ont repris leur course folle jeudi, le WTI américain dépassant les 115 dollars le baril, un record depuis 2008, et le Brent frôlant 120 dollars, toujours dopés par les incertitudes sur l'approvisionnement en or noir

- La radio russe indépendante Ekho se saborde -

La radio indépendante russe Ekho Moskvy (Echo de Moscou), figure historique du paysage médiatique russe, a annoncé son auto-dissolution, après son interdiction d'antenne par les autorités du fait de sa couverture de l'invasion de l'Ukraine.

burs-jba/mw

© 2022 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.

A lire également

Notre Sélection d'annonces avec LOGIC-IMMO.BE

Fil info