Le point sur l'invasion de l'Ukraine par la Russie

Publié le à Paris (AFP)

Situation sur le terrain, réactions internationales, sanctions: le point sur l'invasion de l'Ukraine par la Russie.

- Echec des négociations russo-ukrainiennes -

Les chefs de la diplomatie russe et ukrainienne ont échoué jeudi à s'accorder sur un cessez-le-feu en Ukraine au cours de leur première rencontre depuis le début de l'offensive de l'armée russe.

Sergueï Lavrov et Dmytro Kuleba ont campé sur leurs positions au cours de leurs discussions à Antalya (Turquie).

Le ministre ukrainien a déclaré que son homologue russe lui avait assuré que la Russie "allait continuer (son) agression jusqu'à ce que nous acceptions sa demande de capituler". Mais l'Ukraine "ne se rendra pas", a-t-il clamé.

- Chars russes aux portes de Kiev -

Des chars russes sont arrivés jeudi à la lisière nord-est de la capitale ukrainienne Kiev, qu'ils menacent d'encercler après être déjà parvenus dans ses faubourgs nord et ouest.

La moitié de la population de l'agglomération de Kiev a fui en deux semaines, selon le maire de la capitale Vitali Klitschko, qui estime la population restante à "un peu moins de deux millions d'habitants".

- Moscou annonce des couloirs humanitaires vers la Russie -

Le ministère russe de la Défense a promis jeudi l'ouverture de couloirs humanitaires pour permettre aux Ukrainiens fuyant les combats de rejoindre son territoire, "chaque jour à partir de 10H00 du matin", alors que Kiev réclame des couloirs permettant l'évacuation de civils à l'intérieur de l'Ukraine.

Les couloirs allant "dans d'autres directions seront négociés avec la partie ukrainienne", a-t-il ajouté.

- Zelensky accuse Moscou d'une "attaque" sur un couloir humanitaire -

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a accusé vendredi l'armée russe d'empêcher l'évacuation de civils des villes encerclées de Marioupol et Volnovakha (sud-est) et d'avoir mené une attaque sur le trajet prévu d'un couloir humanitaire. Il a ajouté qu'environ 100.000 personnes avaient pu quitter ces deux derniers jours d'autres villes ukrainiennes en proie aux combats.

- Hôpital bombardé: "mise en scène" pour Moscou -

L'armée russe a qualifié jeudi de "mise en scène" de "nationalistes" ukrainiens la frappe ayant visé la veille une maternité et un hôpital pédiatrique de la ville encerclée de Marioupol, dans le sud-est de l'Ukraine. Cette attaque qui a fait trois morts dont une fillette, a suscité une vague de condamnations internationales.

- Appel du G7 à augmenter les livraisons de gaz et pétrole -

Les pays du G7 ont appelé jeudi les pays producteurs de gaz et de pétrole à "augmenter leurs livraisons" pour faire face à la hausse des prix de l'énergie et aux risques de pénuries liés à l'invasion de l'Ukraine.

L'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) "a un rôle clé à jouer" alors qu'elle se refuse pour l'instant à accroître sa production pour soulager le marché, ont-ils ajouté.

- Vers de nouvelles sanctions -

Les Etats-Unis et leurs alliés européens envisagent d'imposer des sanctions supplémentaires à la Russie, a déclaré jeudi la secrétaire américaine au Trésor, Janet Yellen, évoquant les "atrocités" contre les civils qui "semblent s'intensifier".

- Nucléaire: Moscou et Kiev prêts à discuter (AIEA) -

L'Ukraine et la Russie sont "prêtes" à discuter pour garantir la sécurité des sites nucléaires ukrainiens, chaque jour plus compromise par la guerre, a déclaré jeudi le chef de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA). Une annonce qui intervient alors que Kiev "a perdu toute communication" avec la centrale de Tchernobyl.

- Washington envisage d'envoyer plus d'armes sol-air -

Les Etats-Unis ont affirmé jeudi que l'Ukraine n'avait pas vraiment besoin d'avions de combat pour contrer les attaques russes, mais ont envisagé de lui fournir davantage de systèmes de défense sol-air.

"Quand on analyse la destruction semée par le Kremlin sur des régions d'Ukraine, c'est essentiellement dû à des missiles", "à des roquettes", "à des tirs d'artillerie", a déclaré le porte-parole de la diplomatie américaine Ned Price. "Les avions ne sont pas les mieux placés pour éliminer ces armes".

- Le FMI va abaisser sa prévision de croissance mondiale -

Le Fonds monétaire international va abaisser sa prévision de croissance mondiale en raison de la guerre en Ukraine, a annoncé jeudi sa directrice générale Kristalina Georgieva, prévenant qu'un défaut de paiement de la Russie n'était plus "improbable".

- Facebook: pas de suppression des contenus hostiles à l'armée russe -

Facebook a annoncé jeudi faire des exceptions à son règlement sur les contenus violents et haineux, en ne supprimant pas des messages hostiles à l'armée et aux dirigeants russes. "Nous continuons de ne pas autoriser des appels crédibles à la violence contre des civils russes", ajoute-t-il.

- Abramovitch sanctionné par Londres -

La vente du club anglais de football de Chelsea est suspendue en raison des sanctions annoncées jeudi par le gouvernement britannique contre son propriétaire russe Roman Abramovitch.

burs-ang-ot-fm/am/ybl

© 2022 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.

A lire également

Notre Sélection d'annonces avec LOGIC-IMMO.BE

Fil info