Le point sur l'invasion de l'Ukraine par la Russie

Publié le à Paris (AFP)

Situation sur le terrain, réactions internationales, sanctions: le point sur l'invasion de l'Ukraine par la Russie.

- L'armée russe avance à l'ouest -

L'armée russe étend son offensive en Ukraine: elle a visé deux aéroports militaires dans l'ouest du pays et frappé, pour la première fois, la ville de Dnipro, un centre industriel situé sur le Dniepr, fleuve qui marque la séparation entre l'Est en partie prorusse et le reste du pays.

Après avoir atteint les faubourgs de Kiev, l'armée russe tente aussi d'éliminer les défenses ukrainiennes dans plusieurs localités à l'ouest et au nord de la capitale pour la "bloquer", a expliqué l'état-major ukrainien.

S'il reste un peu moins de deux millions d'habitants dans la capitale - la moitié de sa population a déjà fui -, "Kiev s'est transformée en forteresse", a dit le maire, Vitali Klitschko.

- Les Syriens peuvent se porter volontaires pour combattre (Kremlin) -

Le Kremlin autorise des ressortissants syriens à se porter volontaires pour combattre en Ukraine. Les volontaires sont "avant tout des ressortissants du Proche-Orient, des Syriens", a précisé le Kremlin.

Peu avant, le président russe Vladmir Poutine avait ordonné à son armée de faciliter l'envoi de combattants "volontaires" en Ukraine, en représailles de l'acheminement par l'Occident, selon lui, de "mercenaires".

Le président russe a en outre indiqué voir "des avancées positives" dans les pourparlers avec l'Ukraine, à l'occasion d'une rencontre avec son allié bélarusse Alexandre Loukachenko.

- L'Otan a la responsabilité d'éviter une "guerre ouverte" avec la Russie -

L'Otan a la responsabilité d'empêcher que le conflit entre la Russie et l'Ukraine devienne "une guerre ouverte entre la Russie et l'Otan", a déclaré vendredi son secrétaire général Jens Stoltenberg dans un entretien à l'AFP, à Antalya (sud de la Turquie).

"Nous avons la responsabilité d'empêcher que ce conflit s'intensifie au-delà des frontières de l'Ukraine et devienne une guerre ouverte entre la Russie et l'Otan", a-t-il expliqué, pour justifier le refus de l'Alliance atlantique d'imposer une zone d'exclusion aérienne au-dessus de l'Ukraine.

- Londres sanctionne 386 élus russes -

La ministre britannique des Affaires étrangères Liz Truss a annoncé vendredi des sanctions contre 386 députés de la Douma russe ayant soutenu l'invasion de l'Ukraine.

Ces élus, qui avaient voté pour reconnaître l'indépendance des régions séparatistes prorusses de Donetsk et de Lougansk dans l'est de l'Ukraine, se voient frappés d'une interdiction de voyager et d'un gel de leurs avoirs au Royaume-Uni, où ils ne peuvent plus faire d'affaires.

- Aide américaine de 14 milliards -

Le Congrès américain a adopté un nouveau budget fédéral, avec une enveloppe faramineuse de près de 14 milliards de dollars pour la crise ukrainienne.

Le texte comprend un volet économique et humanitaire, mais aussi des armes et des munitions pour Kiev.

- Zelensky accuse Moscou d'une "attaque" sur un couloir humanitaire -

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a accusé vendredi l'armée russe d'empêcher l'évacuation de civils des villes encerclées de Marioupol et Volnovakha (sud-est) et d'avoir mené une attaque sur le trajet prévu d'un couloir humanitaire.

Moscou s'est engagé à ouvrir quotidiennement des couloirs humanitaires pour permettre aux Ukrainiens de gagner la Russie. Mais l'Ukraine, où la population des villes assiégées par les troupes russes vit terrée, réclame des corridors humanitaires à l'intérieur de ses frontières.

- Plus de 2,5 millions de personnes ont fui l'Ukraine -

Les Nations unies estiment que plus de 2,5 millions de personnes ont fui l'Ukraine depuis le déclenchement de l'invasion russe le 24 février, dont 116.000 proviennent de pays tiers.

Parmi elles, plus de 1,5 million de personnes ont trouvé refuge en Pologne.

- Le départ des entreprises étrangères contrôlé par la justice russe -

Le parquet russe a ordonné un "contrôle strict" des entreprises étrangères qui, de Coca-Cola à H&M, en passant par McDonald's, Ikea, Shell ou BP, ont suspendu leurs activités en représailles à l'intervention russe en Ukraine.

La justice va contrôler le "respect de la législation du travail, des paiements des salaires, de l'exécution des obligations contractuelles envers les contractants et envers la fédération de Russie", a annoncé le procureur général.

- Des chaînes allemandes reprennent leur couverture en Russie -

Les chaînes allemandes ARD et ZDF ont annoncé vendredi reprendre depuis la Russie leur couverture. Elles s'étaient interrompues après l'adoption par Moscou d'une loi menaçant les médias de sanctions pour toute diffusion "d'informations mensongères sur l'armée". "

"La couverture de la situation militaire en Ukraine" sera assurée par d'autres rédactions d'ARD et ZDF.

burs-rap-ot/mw/mba

© 2022 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.

A lire également

Notre Sélection d'annonces avec LOGIC-IMMO.BE

Fil info