Le point sur l'invasion de l'Ukraine par la Russie

Publié le à Paris (AFP)

Situation sur le terrain, réactions internationales, sanctions : le point sur l'invasion de l'Ukraine par la Russie.

- Moscou rejette la décision de la CIJ -

Le Kremlin a rejeté jeudi la décision de la Cour internationale de justice (CIJ), plus haut tribunal de l'ONU, qui a ordonné la veille à la Russie de suspendre immédiatement ses opérations militaires en Ukraine.

Le Kremlin a souligné que les deux parties devaient être d'accord pour qu'une telle décision puisse être mise en oeuvre et que ce n'était pas le cas.

Le chef de la diplomatie française Jean-Yves Le Drian a accusé Moscou de "faire semblant de négocier" un cessez-le-feu tout en continuant à "faire parler les armes".

L'ONG Human Rights Watch a par ailleurs demandé à l'Ukraine de cesser de mettre en scène les prisonniers de guerre russe car cela viole les conventions de Genève.

- Plus de trois millions de réfugiés -

Plus de 100.000 réfugiés se sont ajoutés en 24 heures aux trois millions de personnes qui ont déjà fui l'Ukraine depuis l'invasion de l'armée russe le 24 février, selon l'ONU, qui recense également environ deux millions de déplacés à l'intérieur du pays.

Le Conseil de l'Europe a de son côté alerté jeudi contre le risque pour les réfugiés ukrainiens de tomber dans des réseaux de trafic d'êtres humains.

- Entretien Biden-Xi Jinping vendredi -

Le président américain Joe Biden va s'entretenir par téléphone vendredi avec son homologue chinois Xi Jinping, notamment de l'invasion russe en Ukraine, a annoncé la Maison Blanche.

- Théâtre bombardé à Marioupol -

Les autorités ukrainiennes ont affirmé que la Russie avait détruit mercredi un théâtre dans lequel plus d'un millier de personnes s'étaient réfugiées dans la ville assiégée de Marioupol, le bilan humain restant à ce stade indéterminé.

Un député, Serguiï Tarouta, a indiqué sur Facebook, sans citer ses sources, que des gens sortaient vivant des décombres, l'abri sous le théâtre ayant tenu.

Jeudi matin, le Parquet général d'Ukraine a indiqué qu'il était pour l'instant "impossible d'établir le nombre exact de victimes car des bombardements se poursuivent en permanence".

Le ministère russe de la Défense a démenti ce bombardement, l'attribuant au bataillon nationaliste ukrainien Azov.

- Frappe meurtrière près de Kharkiv -

Des tirs d'artillerie russes ont fait jeudi au moins 21 morts et 25 blessés dans la localité de Merefa, près de la ville assiégée de Kharkiv (est), a annoncé le parquet régional.

Par ailleurs, les débris d'un missile abattu au-dessus de Kiev ont entraîné jeudi la mort d'au moins une personne, selon les services de secours.

- Zelensky dénonce un nouveau "Mur" -

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a reçu jeudi matin une ovation debout du Bundestag allemand avant une intervention vidéo dans laquelle il a exhorté l'Allemagne à abattre le nouveau "Mur" érigé en Europe contre la liberté depuis l'invasion russe de l'Ukraine.

Le conflit va diviser par deux la croissance allemande en 2022, a par ailleurs prédit jeudi l'institut IfW.

- Moscou dit éviter le défaut -

La Russie a assuré jeudi avoir payé une première échéance de remboursement d'obligations, éloignant dans l'immédiat la possibilité d'un défaut de paiement, alors que ses avoirs à l'étranger sont gelés par des sanctions occidentales.

- La croissance mondiale affectée par la guerre (OCDE) -

La guerre en Ukraine risque de coûter un point à la croissance mondiale en un an si ses effets sur les marchés énergétiques et financiers s'avèrent durables, a averti jeudi l'OCDE. Elle pourrait pousser l'inflation d'environ 2,5 points supplémentaires.

- Mission spatiale ExoMars suspendue -

L'Agence spatiale européenne (ESA) a acté jeudi la suspension de la mission russo-européenne ExoMars et la recherche d'alternatives pour le lancement de quatre autres missions, à la suite de l'arrêt de la coopération avec l'agence spatiale russe Roskosmos.

- L'Unesco aide les journalistes -

L'Unesco va fournir un premier lot de 125 casques et gilets pare-balles siglés "presse" pour que le "maximum possible de journalistes opérant en Ukraine ait cet équipement vital", a annoncé jeudi l'organisation.

burx-jba-ang/ber/cl

© 2022 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.

A lire également

Notre Sélection d'annonces avec LOGIC-IMMO.BE

Fil info