Le point sur l'invasion de l'Ukraine par la Russie

Publié le à Paris (AFP)

Situation sur le terrain, réactions internationales, sanctions: le point sur l'invasion de l'Ukraine par la Russie.

- Nouvelle utilisation de missiles hypersoniques -

La Russie a affirmé dimanche, pour le deuxième jour consécutif, avoir utilisé des missiles hypersoniques en Ukraine, cette fois pour détruire une réserve de carburant de l'armée ukrainienne dans le Sud du pays.

"Une importante réserve de carburant a été détruite par des missiles de croisière +Kalibr+ tirés depuis la mer Caspienne, ainsi que par des missiles balistiques hypersoniques tirés par le système aéronautique +Kinjal+ depuis l'espace aérien de la Crimée", a déclaré le ministère de la Défense dans un communiqué.

- Zelensky s'adresse à la Knesset -

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky, qui a mis en avant son héritage juif dans sa quête de soutien contre l'invasion de son pays par la Russie, doit s'adresser dimanche par visioconférence à la Knesset, le Parlement d'Israël, pays qui tente une médiation entre Moscou et Kiev.

Son discours à la Knesset, prévu à 18H00 (16H00 GMT) selon un porte-parole du Parlement, est attendu par la classe politique et la population dans un pays qui compte plus d'un million de citoyens originaires de l'ex-URSS.

- Une école d'art bombardée à Marioupol -

L'armée russe a bombardé une école d'art servant de refuge à plusieurs centaines de personnes à Marioupol, dans le Sud-Est de l'Ukraine, ont accusé dimanche les autorités locales, ajoutant que des civils étaient coincés sous les décombres.

"Hier (samedi), les occupants russes ont largué des bombes sur l'école d'art G12 située sur la rive gauche de Marioupol, où 400 habitants de Marioupol -- des femmes, des enfants et des personnes âgées -- s'étaient réfugiés", a déclaré la municipalité de cette cité portuaire assiégée par les forces de Moscou.

"Nous savons que le bâtiment a été détruit et que des gens pacifiques sont toujours sous les décombres. Le bilan concernant le nombre de victimes est en train d'être clarifié", a-t-elle ajouté dans un communiqué sur Telegram.

Ces déclarations ne pouvaient pas être vérifiées de manière indépendante dans l'immédiat.

- Important site sidérurgique à Marioupol bombardé -

L'usine sidérurgique et métallurgique Azovstal de Marioupol, une des plus grandes d'Europe, a été fortement endommagée par des bombardements, ont affirmé dimanche des responsables ukrainiens.

"Une des plus grandes usines métallurgiques d'Europe est détruite. Les pertes économiques pour l'Ukraine sont immenses", a affirmé la députée Lesia Vasylenko, qui a publié sur son compte Twitter une vidéo montrant d'épaisses colonnes de fumée s'élevant d'un complexe industriel.

Un autre député, Serhiy Taruta, a écrit sur sa page Facebook que les forces russes, qui assiègent Marioupol, "ont pratiquement détruit l'usine".

- Nombreux raids sur Mykolaïv -

Les raids aériens russes se sont succédé à un rythme rapide samedi sur Mykolaïv, une ville du Sud de l'Ukraine où des dizaines de soldats ont été tués la veille dans une frappe contre une caserne de l'armée, selon le gouverneur de la région.

"Pas moins de 200 soldats dormaient dans les baraquements", a raconté un militaire interrogé sur place, selon lequel "au moins 50 corps ont été extraits". Un autre militaire a estimé qu'il pourrait y avoir eu 100 morts.

- Nouvelles sanctions australiennes -

L'Australie a adopté dimanche de nouvelles sanctions contre la Russie en interdisant les exportations d'alumine et de bauxite, deux éléments de base pour la production d'aluminium, et a promis de fournir plus d'armes et d'aide humanitaire à Kiev.

L'interdiction de ces exportations vise à nuire à la production d'aluminium en Russie, qui dépend de l'Australie pour 20% de son alumine.

burx-ot/ber/lch/mm

© 2022 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.

A lire également

Notre Sélection d'annonces avec LOGIC-IMMO.BE

Fil info