Le point sur l'invasion de l'Ukraine par la Russie

Publié le à Paris (AFP)

Situation sur le terrain, réactions internationales, sanctions: le point sur l'invasion de l'Ukraine par la Russie.

- Frappes russes -

La Russie a affirmé dimanche, pour le deuxième jour consécutif, avoir utilisé des missiles hypersoniques en Ukraine, cette fois pour détruire une réserve de carburant de l'armée ukrainienne dans le Sud.

En utilisant ce genre d'armes, la Russie "tente de retrouver un élan" dans le conflit où son armée s'est enlisée, a affirmé le ministre américain de la Défense Lloyd Austin, estimant que ces armements ne "changeaient pas la donne".

A Marioupol, ville stratégique dans le sud-est de l'Ukraine, bombardée depuis des semaines et souffrant d'une pénurie d'eau, de gaz et d'électricité, les autorités locales ont accusé l'armée russe d'avoir bombardé la veille une école d'art servant de refuge à plusieurs centaines de personnes, assurant que des civils étaient coincés sous les décombres.

L'usine sidérurgique et métallurgique Azovstal de Marioupol, une des plus grandes d'Europe, a également été fortement endommagée par des bombardements.

Dans le nord-ouest de Kiev, un obus a explosé dans une cour juste devant un immeuble d'habitation blessant au moins cinq personnes.

- Israël doit "faire son choix" -

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a demandé à Israël de "faire un choix" en soutenant concrètement l'Ukraine face à la Russie, lors d'une allocution en visioconférence devant les députés de la Knesset, le Parlement israélien.

"L'Ukraine a fait son choix il y a 80 ans et nous avons des Justes qui ont caché des juifs, il est temps pour Israël de faire son choix (...) l'indifférence tue, les calculs tuent", a déclaré M. Zelensky, alors qu'Israël s'est abstenu jusqu'à présent de prendre position, ménageant ses liens avec Moscou.

- Orphelins évacués de Marioupol -

Un groupe de 19 enfants, pour la plupart orphelins, bloqués dans un sanatorium de Marioupol et dont la situation suscitait une vive inquiétude, a été évacué vers les régions prorusses de l'est du pays, ont indiqué leurs proches.

- Dix millions de déplacés -

Dix millions de personnes, soit plus d'un quart de la population en Ukraine, ont désormais fui leurs foyers en raison de la guerre menée par la Russie, a affirmé le Haut-Commissaire des Nations unies pour les réfugiés Filippo Grandi.

"La guerre en Ukraine est si dévastatrice que 10 millions de personnes ont fui, soit déplacées à l'intérieur du pays, soit réfugiées à l'étranger", a-t-il déclaré.

- Négociations: des progrès, selon Ankara -

La Turquie a assuré que la Russie et l'Ukraine avaient fait des progrès dans leurs négociations et étaient proches d'un accord.

De son côté, Volodymyr Zelensky a répété être toujours "prêt à des négociations" avec Vladimir Poutine, dans un entretien diffusé par CNN. "Peu importe les discussions entre nos équipes de négociateurs, je pense que seuls nous deux, moi et Poutine, pouvons parvenir à un accord", a-t-il dit.

- La Slovaquie reçoit des missiles -

Un système américain de missiles anti-aériens Patriot est en cours d'acheminement vers la Slovaquie, a déclaré le ministre de la Défense Jaroslav Nad, mouvement qui pourrait ouvrir la voie à la livraison par ce pays à l'Ukraine du système S-300 de conception russe dont il dispose.

- Pékin dément aider militairement Moscou -

Pékin n'envoie pas d'assistance militaire à Moscou pour son offensive en Ukraine, a affirmé l'ambassadeur de Chine aux Etats-Unis, sans préciser si cette position valait également pour l'avenir.

"Il y a de la désinformation selon laquelle la Chine procure une assistance militaire à la Russie. Nous la rejetons", a déclaré Qin Gang.

- Sanctions -

La France a immobilisé près de 850 millions d'euros d'avoirs d'oligarques russes - yachts, appartements, comptes bancaires - sur son territoire.

L'Australie a adopté de nouvelles sanctions contre la Russie en interdisant les exportations d'alumine et de bauxite, deux éléments de base pour la production d'aluminium, et a promis de fournir plus d'armes et d'aide humanitaire à Kiev.

burs-acm/ber/lpt

© 2022 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.

A lire également

Notre Sélection d'annonces avec LOGIC-IMMO.BE

Fil info