Le point sur l'invasion de l'Ukraine par la Russie

Publié le à Paris (AFP)

Situation sur le terrain, réactions internationales, sanctions: le point sur l'invasion de l'Ukraine par la Russie.

- Zelensky prêt à discuter du Donbass et de la Crimée avec Poutine

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky s'est dit prêt lundi à discuter avec son homologue russe Vladimir Poutine d'un "compromis" sur le Donbass et la Crimée pour "arrêter la guerre".

Tout compromis au sujet de ces territoires devra toutefois être ratifié par les Ukrainiens par référendum, et être accompagné de garanties de sécurité pour son pays, a-t-il cependant averti.

- Zelensky: pas d'adhésion à l'Otan, car l'Alliance a peur de la Russie

"Nous l'avons tous déjà compris. Nous ne sommes pas acceptés (dans l'Otan), parce qu'ils (ses Etats membres) ont peur de la Russie. C'est tout. Et nous devons nous calmer et dire: OK, (il faudra) d'autres garanties de sécurité", a déclaré lundi M. Zelensky dans une interview à Suspilne, un média public régional ukrainien.

"Il y a des pays de l'Otan qui veulent être des garants de la sécurité (de l'Ukraine) (...) qui sont prêts à faire tout ce que l'Alliance devrait faire si nous en étions membres. Et je pense que c'est un compromis normal", a ajouté M. Zelensky.

- La France achemine 55 tonnes d'aide humanitaire vers l'Ukraine

La France a acheminé lundi 55 tonnes de matériel médical, informatique, de lait pour enfants ainsi que des groupes électrogènes vers l'Ukraine via la Pologne, a annoncé le ministère français des Affaires étrangères.

- La Russie bloque le site de la chaîne française Euronews

Le régulateur russe des médias a bloqué lundi l'accès au site de la chaîne française Euronews, nouveau média interdit en Russie sur fond de contrôle accru sur les informations liées à l'offensive en Ukraine. Le motif de ce blocage n'a pas été précisé.

- Zelensky rejette tout ultimatum et veut rencontrer Poutine

"L'Ukraine ne peut accepter aucun ultimatum de la Russie. Il faut d'abord tous nous détruire, alors seulement leurs ultimatums seront respectés", a déclaré lundi le président ukrainien Volodymyr Zelensky.

Il a aussi insisté sur la nécessité d'une "rencontre", "sous quelque forme que ce soit", avec son homologue russe Vladimir Poutine pour "arrêter la guerre" en Ukraine. "Je crois que, sans cette rencontre, il est impossible de comprendre pleinement ce à quoi ils (les Russes) sont prêts pour arrêter la guerre", a déclaré M. Zelensky dans un entretien avec Suspilne, un média public régional ukrainien.

- Un rescapé des camps nazis tué dans un bombardement en Ukraine

Un rescapé des camps de concentration nazis, Boris Romantschenko, a été tué dans le bombardement de l'immeuble où il vivait, à Kharkiv, dans le nord-est de l'Ukraine, a indiqué lundi la Fondation allemande des Mémoriaux de Buchenwald et Mittelbau-Dora.

- Marioupol refuse de capituler

L'Ukraine ne "déposera pas les armes et ne quittera pas la ville" assiégée de Marioupol (sud), a déclaré sa vice-Première ministre, ignorant un ultimatum russe.

L'Union européenne a dénoncé les destructions indiscriminée dans la ville assiégée comme un "crime de guerre majeur" et décidé de doubler son soutien financier pour les achats d'armements envoyés à Kiev.

- Un yacht de l'oligarque russe Abramovitch amarré en Turquie

Un yacht appartenant au milliardaire russe Roman Abramovitch a accosté dans le sud-ouest de la Turquie, pays qui n'applique pas les sanctions occidentales contre les oligarques russes, dont le propriétaire du club de Chelsea.

- Relations Etats-Unis/Russie proches de la "rupture"

La Russie a convoqué lundi l'ambassadeur américain à Moscou et accusé le président Joe Biden d'avoir conduit les relations russo-américaines "au bord de la rupture".

- Ukraine: 3,5 millions de réfugiés

Près de 3,5 millions de personnes ont fui l'Ukraine depuis le 24 février, selon le décompte de l'ONU publié lundi. Quelque 90% d'entre eux sont des femmes et des enfants: les Ukrainiens âgés de 18 à 60 ans n'ont pas le droit de quitter leur pays.

La Pologne accueille à elle seule plus de la moitié des réfugiés.

- Moscou abandonne les négociations avec Tokyo, le Japon proteste

Le Japon a "fermement" protesté mardi contre la décision de la Russie d'abandonner les négociations pour un traité de paix entre les deux pays en raison, selon Moscou, de la "position inamicale" de Tokyo sur le conflit en Ukraine.

- Facebook et Instagram interdits en Russie

Un tribunal de Moscou a interdit Facebook et Instagram en Russie estimant qu'ils menaient des activités "extrémistes".

- Oneweb se replie sur SpaceX

L'opérateur de satellites OneWeb, qui a dû suspendre ses lancements prévus avec la fusée russe Soyouz en raison de la crise ukrainienne, a annoncé lundi qu'il allait les reprendre en utilisant les services de l'américain SpaceX pour poursuivre le déploiement de sa constellation.

burx-cn/roc

© 2022 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.

A lire également

Notre Sélection d'annonces avec LOGIC-IMMO.BE

Fil info