Le point sur l'invasion de l'Ukraine par la Russie

Publié le à Paris (AFP)

Situation sur le terrain, réactions internationales, sanctions: le point sur l'invasion de l'Ukraine par la Russie.

- Washington et Bruxelles dénoncent des "crimes de guerre" -

Le gouvernement américain "a établi que les membres des forces russes ont commis des crimes de guerre en Ukraine", a affirmé mercredi le secrétaire d'Etat américain Antony Blinken.

"Ces crimes de guerre doivent cesser immédiatement", a déclaré mercredi soir le président du Conseil européen Charles Michel. "Nous voyons la Russie attaquer de plus en plus la population civile, viser des hôpitaux, des écoles et des refuges", a-t-il dit dans un communiqué.

- Expulsion de diplomates -

La Russie a décidé d'expulser des diplomates américains en représailles à l'expulsion par Washington de 12 membres de la mission diplomatique russe auprès de l'ONU, a indiqué mercredi la diplomatie russe dans un communiqué.

Les Etats-Unis avaient expulsé début mars, en pleine crise ouverte avec la Russie au sujet de l'Ukraine, 12 membres de la mission diplomatique russe auprès de l'ONU, accusés d'"espionnage".

- Frappes sur Kiev -

A Kiev, une nouvelle frappe sur le parking d'un centre commercial a fait un mort et deux blessés, selon le maire Vitali Klitschko.

Plus tôt dans la journée, quatre personnes avaient été blessées dans des bombardements sur des immeubles.

Kiev reste un objectif de l'armée russe, mais celle-ci est bloquée au nord-ouest et à l'est de la capitale ukrainienne.

L'armée russe a reculé de plus 30 km à l'est de Kiev depuis 24 heures et a commencé à établir des positions défensives sur plusieurs fronts en Ukraine, a indiqué mercredi un haut responsable du Pentagone.

- Biden en Europe -

Le président américain Joe Biden est arrivé mercredi en Europe, afin de cimenter l'unité des Occidentaux dont les options de représailles contre la Russie se réduisent au fur et à mesure que la guerre en Ukraine se poursuit.

"Ce que nous aimerions entendre (de la part des alliés des Américains) est que cette fermeté partagée que nous avons vue au cours du mois dernier durera autant qu'il le faudra", a déclaré son conseiller à la sécurité nationale Jake Sullivan, lors d'un échange avec la presse à bord d'Air Force One, en route pour Bruxelles.

- Zelensky appelle à manifester à travers le monde -

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a appelé mercredi soir les citoyens du monde entier à descendre dans les rues pour protester contre l'invasion de son pays par la Russie.

"Allez-y avec des symboles ukrainiens pour défendre l'Ukraine, pour défendre la liberté, pour défendre la vie!", a lancé M. Zelensky dans un message vidéo en anglais. "Retrouvez-vous sur les places, dans la rue, montrez-vous et faites-vous entendre!"

- Ministre lituanien à Kiev -

Le ministre lituanien de la Défense Arvydas Anushauskas a effectué mercredi une visite à Kiev, la première d'un ministre de la Défense depuis le début de l'attaque russe contre l'Ukraine, a annoncé son homologue ukrainien Oleksii Reznikov.

- Livraison britannique de chars à l'Ukraine -

Le Royaume-Uni va livrer 6.000 missiles antichars supplémentaires à l'Ukraine, multipliant par plus de deux ses livraisons d'armes après l'invasion russe du pays, a annoncé mercredi le Premier ministre britannique Boris Johnson.

- Journaliste russe tuée à Kiev -

Une journaliste russe a été tuée mercredi dans un bombardement sur Kiev, a annoncé dans la soirée le média indépendant en ligne pour lequel elle travaillait, The Insider.

Oksana Baulina a été tuée par une roquette pendant qu'elle était en train de filmer les dommages causés par une précédente frappe sur un centre commercial de l'arrondissement de Podil, dans le nord-ouest de la capitale ukrainienne, selon un communiqué de son journal.

- L'accès à News.Google restreint en Russie -

Le régulateur russe des médias (Roskomnadzor) a restreint l'accès au service en ligne News.Google, accusé de fournir l'accès à de "fausses" informations sur l'offensive russe en Ukraine, ont rapporté mercredi les agences de presse russes.

- Renault suspend les activités de son usine à Moscou -

Le constructeur automobile français Renault a annoncé mercredi soir suspendre immédiatement les "activités de l'usine Renault de Moscou" et évaluer "les options possibles concernant sa participation" dans sa filiale russe AvtoVAZ, alors que la pression monte sur sa présence, importante, en Russie.

Cette usine produit des SUV Duster, Kaptur, Arkana et Nissan Terrano. Mais la majorité de la présence du groupe en Russie passe par sa filiale AvtoVAZ, qui l'a aidé à vendre près de 500.000 véhicules en Russie en 2021, faisant du pays son deuxième marché derrière l'Europe.

Un peu plus tôt dans la journée, le chef de la diplomatie ukrainienne Dmytro Kouleba avait appelé à un "boycott" mondial de Renault en raison de "son refus de quitter la Russie".

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky avait déjà exhorté les entreprises françaises implantées en Russie à cesser de soutenir "la machine de guerre" russe et à quitter ce pays, citant Renault, Auchan et Leroy Merlin, lors d'un discours devant le Parlement français.

- Sanctions et réactions -

L'Assemblée générale de l'ONU regroupant 193 Etats devrait adopter jeudi une nouvelle résolution qui va "exiger" de la Russie un arrêt "immédiat" de la guerre en Ukraine.

Les Etats-Unis vont annoncer jeudi "un ensemble de sanctions qui concernent à la fois des personnalités politiques" et "des oligarques", a annoncé le conseiller à la sécurité nationale Jake Sullivan.

L'Organisation internationale du travail a décidé de "suspendre provisoirement" sa coopération avec la Russie.

Le géant suisse de l'alimentation Nestlé a annoncé qu'il allait réduire encore la gamme de ses produits vendus en Russie mais maintenir l'approvisionnement en produits pour bébé et aliments médicalisés.

Le laboratoire pharmaceutique français Sanofi a annoncé mercredi "arrêter toute nouvelle dépense qui ne serait pas directement liée" à la fourniture de ses "médicaments essentiels et vaccins en Russie et au Bélarus".

burs-acm/ber/ial/nzg/ybl

© 2022 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.

A lire également

Notre Sélection d'annonces avec LOGIC-IMMO.BE

Fil info