Le point sur l'invasion russe de l'Ukraine

Publié le à Paris (AFP)

Situation sur le terrain, réactions internationales, sanctions: le point sur l'invasion de l'Ukraine par la Russie.

- Biden qualifie Poutine de "boucher" -

Le président américain Joe Biden a qualifié Vladimir Poutine de "boucher" lors d'une rencontre avec des réfugiés ukrainiens en Pologne samedi. La bataille "entre la démocratie et l'autocratie" va être longue mais les Etats-Unis sont "au côté" de l'Ukraine, a-t-il dit.

Le peuple russe "n'est pas notre ennemi", a-t-il insisté, mais il a mis en garde ses dirigeants: "Ne pensez même pas à avancer d'un centimètre en territoire de l'Otan".

"Pour l'amour de Dieu, cet homme ne doit pas rester au pouvoir", a-t-il lancé à propos de Poutine.

La Maison Blanche a précisé ensuite que M. Biden n'appelait pas là à "un changement de régime en Russie" mais faisait référence à ses actions à l'extérieur.

- Ralentissement du flux de réfugiés, manifestation à Londres -

Près de 3,8 millions de personnes ont fui l'Ukraine, majoritairement pour la Pologne, depuis l'invasion de l'armée russe le 24 février, selon l'ONU. Mais le nombre d'arrivées s'est très nettement ralenti depuis le début de la semaine.

Plusieurs milliers de personnes ont manifesté samedi à Londres pour soutenir les Ukrainiens, le maire travailliste de la capitale britannique Sadiq Khan jugeant trop timorée l'action du gouvernement envers les réfugiés.

- Sur le front militaire -

La ville de Lviv, dans l'ouest de l'Ukraine et relativement épargnée par les combats jusqu'ici, a subi deux frappes russes samedi après-midi, faisant au moins cinq blessés, selon le gouverneur de la région.

A environ 120 km au nord-est de Kiev, la ville de Tcherniguiv est encerclée par les forces russes, selon le maire.

Les forces ukrainiennes ont annoncé avoir repris le contrôle de la ville de Trostianets, dans le nord-est. Autour de Donetsk et de Lougansk, les deux grandes villes du Donbass, elles assurent "avoir infligé des pertes importantes aux envahisseurs russes", faisant état de trois avions abattus, huit chars détruits et quelques 170 soldats tués côté russe.

De son côté, le ministère russe de la Défense a fait état d'une bataille pour le contrôle de deux villages près de Donetsk. Au nord, l'armée russe a pris le contrôle de la ville de Slavoutitch, où réside le personnel de la centrale de Tchernobyl.

L'Ossétie du Sud, république autoproclamée qui a fait sécession de la Géorgie, a annoncé avoir envoyé des soldats en Ukraine pour "aider à protéger la Russie".

- Le maire de Kiev renonce à étendre le couvre-feu -

Le maire de Kiev a finalement renoncé à imposer un nouveau couvre-feu de 35 heures à partir de samedi soir, pour revenir au couvre-feu quotidien ne s'appliquant que de 20 heures à 7 heures.

- Conditions à une levée des sanctions -

Les sanctions britanniques décidées contre la Russie après son invasion de l'Ukraine pourraient être levées si Moscou s'engageait à respecter un cessez-le-feu total et retirait ses troupes, a déclaré samedi la ministre britannique des Affaires étrangères Liz Truss.

"Les sanctions ne pourront disparaître qu'avec un cessez-le-feu total et le retrait (des troupes), mais aussi avec l'engagement de ne plus commettre d'agressions" contre l'Ukraine, a déclaré Mme Truss au journal Sunday Telegraph, précisant que ces sanctions pourraient être réimposées en cas de nouvelle agression.

A l'égal d'autres pays occidentaux, le Royaume-Uni a pris des sanctions contre plus de 1.000 individus et entreprises russes ou bélarusses au cours des dernières semaines, la dernière salve datant d'il y a deux jours.

- Zelensky réclame plus d'armes -

Le président ukrainien Volodomyr Zelensky a appelé dans sa dernière vidéo samedi soir à la fourniture de plus d'armes.

"Nous avons besoin de plus d'armement. Nous devons non seulement protéger l'Ukraine mais aussi les autres pays d'Europe de l'Est, sous la menace d'une invasion russe. Nous l'avons dit clairement lors de nos entretiens avec nos homologues américains en Pologne", a-t-il dit.

"Que fait l'Otan? Est-elle dirigée par la Russie? Qu'attendent-ils?", a-t-il critiqué.

Les Etats-Unis ont assuré à Kiev samedi qu'ils n'avaient "pas d'objection" au transfert d'avions de combat polonais à l'Ukraine.

- Russie: le ministre de la Défense réapparaît -

Le ministre russe de la Défense Sergueï Choïgou, dont l'absence avait nourri des interrogations, a fait une première apparition publique en deux semaines, selon des images diffusées samedi.

Un grand flou règne quant au sort des généraux russes morts en Ukraine, au nombre de sept selon Kiev. Selon des responsables occidentaux un autre général, Vladislav Yerchov, a été démis de ses fonctions par le Kremlin à cause des lourdes pertes subies par les troupes russes. Seule la mort de deux hauts gradés a été confirmée par Moscou.

- Démenti russe d'une mobilisation générale -

Le ministère de la Défense russe a assuré samedi ne pas prévoir d'appeler ses réservistes pour rejoindre les combats en Ukraine, imputant aux services secrets ukrainiens de "faux appels" reçus par des Russes.

burs-fm-jba/elm/dth

© 2022 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.

A lire également

Notre Sélection d'annonces avec LOGIC-IMMO.BE

Fil info