Le point sur l'invasion russe de l'Ukraine

Publié le à Paris (AFP)

Situation sur le terrain, réactions internationales, sanctions: le point sur l'invasion de l'Ukraine par la Russie.

- Malgré les promesses, Tcherniguiv bombardée -

La ville de Tcherniguiv, dans le Nord de l'Ukraine, a été bombardée "toute la nuit", a annoncé mercredi le gouverneur de la région, malgré l'annonce faite la veille par Moscou d'une réduction de son activité militaire dans cette zone.

"Tcherniguiv a été bombardée toute la nuit" avec de l'artillerie et des avions, a annoncé sur Telegram le gouverneur Viatcheslav Tchaous, précisant que des infrastructures civiles avaient été détruites et que la ville se trouvait toujours sans eau ni électricité.

Mardi, la Russie avait annoncé la "réduction de l'activité militaire" autour de Kiev et Tcherniguiv à l'issue de pourparlers de paix, une annonce accueillie avec scepticisme par l'Ukraine et ses alliés occidentaux, même si le président Volodymyr Zelensky avait fait état de signes "positifs" dans les négociations.

- Une maternité de Marioupol évacuée de force vers la Russie -

La mairie de Marioupol a dénoncé mercredi l'évacuation forcée vers la Russie d'une maternité de cette ville assiégée dans le Sud-Est de l'Ukraine où une autre maternité avait été bombardée par les Russes le 9 mars.

- Lavrov annonce un ordre mondial plus "juste" -

Le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, a annoncé mercredi un ordre mondial plus "juste" en partenariat avec la Chine, lors de sa première visite dans ce pays depuis l'invasion de l'Ukraine.

"Nous vivons une étape très sérieuse dans l'histoire des relations internationales", a déclaré le chef de la diplomatie du Kremlin, au début d'un entretien bilatéral avec son homologue chinois, Wang Yi.

"Je suis convaincu qu'à l'issue de cette étape, la situation internationale sera nettement plus claire, et que nous, ensemble avec vous, et avec nos partisans, nous dirigerons vers un ordre mondial multipolaire, juste, démocratique", a-t-il lancé au ministre chinois.

- Gaz: l'Allemagne active son plan d'urgence -

L'Allemagne a activé mercredi le premier niveau de son plan d'urgence pour garantir l'approvisionnement en gaz naturel face à la menace d'un arrêt des livraisons russes, a annoncé le ministre de l'Économie.

"Une cellule de crise est maintenant mise en place au sein du ministère" afin de superviser la situation alors que le G7 a rejeté la demande russe de paiement en roubles, a expliqué Robert Habeck .

Les réserves sont actuellement remplies à 25%, a précisé le ministre, relevant qu'un arrêt des livraisons aurait de "graves conséquences" mais que l'Allemagne "pourra y faire face".

- Risque d'arrestation arbitraire pour les Américains en Russie -

Les citoyens américains en Russie risquent d'être arbitrairement arrêtés par les autorités, a averti mardi le département d'Etat des Etats-Unis, qui a renouvelé son appel à ne pas se rendre dans le pays ou à le quitter immédiatement.

- Les entreprises françaises appelées à respecter les sanctions contre Moscou -

Les entreprises françaises doivent appliquer les sanctions prises contre la Russie, "toutes les sanctions et rien que les sanctions", a affirmé mercredi le ministre de l'Économie Bruno Le Maire, quelques jours après que le président ukrainien les a exhortées à quitter la Russie.

- La Russie accusée de provoquer une crise alimentaire mondiale -

Devant le Conseil de sécurité de l'ONU, la Russie a été accusée mardi d'avoir provoqué une "crise alimentaire mondiale" voire de faire courir un risque de "famine" en ayant déclenché une guerre contre l'Ukraine, le "grenier à blé de l'Europe".

Le président russe "Vladimir Poutine a commencé cette guerre. Il a créé cette crise alimentaire mondiale. Et il est celui qui peut l'arrêter", a martelé la numéro deux de la diplomatie américaine Wendy Sherman lors d'une réunion du Conseil de sécurité consacrée à la situation humanitaire en Ukraine.

© 2022 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.

A lire également

Notre Sélection d'annonces avec LOGIC-IMMO.BE

Fil info