Le point sur l'invasion russe de l'Ukraine

Publié le à Paris (AFP)

Situation sur le terrain, réactions internationales, sanctions: le point sur l'invasion de l'Ukraine par la Russie.

- Rien de "prometteur" dans les pourparlers -

Les pourparlers entre les Russes et les Ukrainiens à Istanbul mardi n'ont donné lieu à rien de "très prometteur" ni à aucune "percée", a déclaré mercredi le Kremlin, douchant les espoirs de véritables progrès vers la paix.

"Il y a beaucoup de travail à accomplir", a affirmé le porte-parole de la présidence russe, qualifiant de "positif" le fait que les Ukrainiens aient "enfin commencé à formuler de façon concrète (leurs) propositions et à les mettre par écrit".

La veille, le chef de la délégation russe avait pourtant fait état de "discussions substantielles" et dit que les propositions "claires" de l'Ukraine allaient être "étudiées très prochainement et soumises" au président Poutine.

- Bâtiment de la Croix-Rouge bombardé -

Un bâtiment du Comité international de la Croix-Rouge (CICR) a été la cible de bombardements russes à Marioupol, port stratégique assiégé du Sud-Est de l'Ukraine, a affirmé mercredi une responsable ukrainienne, sans pouvoir donner de bilan des éventuelles victimes.

La mairie a de son côté dénoncé l'évacuation forcée vers la Russie d'une maternité de Marioupol, où une autre maternité avait été bombardée le 9 mars.

- Malgré les promesses, Tcherniguiv bombardée -

La ville de Tcherniguiv (Nord) a été bombardée "toute la nuit", a annoncé le gouverneur de la région, malgré l'annonce faite la veille par Moscou d'une réduction de son activité militaire autour de Kiev et de cette ville.

Selon ce responsable, des infrastructures civiles ont été détruites et la ville est sans eau ni électricité.

- Reprise d'une autoroute stratégique -

L'armée ukrainienne a repris le contrôle d'une autoroute stratégique reliant Kharkiv, deuxième ville du pays, à Tchougouïv (Est), une ville de 30.000 habitants située à 50 km au sud-est, a constaté l'AFP.

Ces deux villes ont été intensément bombardées depuis plus d'un mois mais ne sont pas tombées.

- Plus de 4 millions de réfugiés (HCR) -

En cinq semaines, plus de 4 millions d'Ukrainiens ont fui leur pays, un flot de réfugiés inédit depuis la seconde guerre mondiale, selon le Haut Commissariat aux réfugiés (HCR).

Plus de 10 millions de personnes, soit plus d'un quart de la population, ont dû quitter leur foyer vers un autre pays ou trouver refuge ailleurs en Ukraine.

- Ordre mondial plus "juste" (Lavrov) -

Le ministre russe des Affaires étrangères s'est réjoui mercredi de la perspective d'un ordre mondial plus "juste", grâce au partenariat de la Russie avec la Chine, où il se rendait pour la première fois depuis l'invasion de l'Ukraine.

"Nous vivons une étape très sérieuse dans l'histoire des relations internationales", a déclaré Sergueï Lavrov. "Je suis convaincu qu'à l'issue de cette étape, la situation internationale sera nettement plus claire, et que nous, ensemble avec vous, et avec nos partisans, nous dirigerons vers un ordre mondial multipolaire, juste, démocratique".

- Un Norvégien pour enquêter sur les violations -

Le Conseil des droits de l'homme de l'ONU a chargé mercredi un juge norvégien ayant siégé dans plusieurs tribunaux internationaux de diriger l'enquête sur les violations commises par la Russie en Ukraine.

Erik Mose a été nommé président de la commission d'enquête internationale indépendante, approuvée le 4 mars dernier.

- Zelensky devant le Parlement norvégien -

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a appelé mercredi la Norvège, deuxième fournisseur de gaz naturel de l'Europe derrière la Russie, à fournir davantage d'énergie à son pays et à l'Union européenne.

Lors d'un discours par visioconférence devant le Parlement norvégien, M. Zelensky a aussi estimé que les navires russes "ne devraient pas avoir le droit d'utiliser les ports du monde libre".

- Avoirs russes gelés en Allemagne -

L'Allemagne a gelé près de 100 millions d'euros d'avoirs bancaires d'oligarques russes sur son territoire depuis le début de la guerre en Ukraine, a indiqué mercredi le ministère fédéral des Finances.

bur-ang-rap-paj/ber/mj

© 2022 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.

A lire également

Notre Sélection d'annonces avec LOGIC-IMMO.BE

Fil info