Le point sur l'invasion russe de l'Ukraine

Publié le à Paris (AFP)

Situation sur le terrain, réactions internationales, sanctions: le point sur l'invasion de l'Ukraine par la Russie.

- Zelensky va s'adresser au Conseil de sécurité -

Le président ukrainien, Volodymyr Zelensky, s'exprimera mardi lors d'une réunion du Conseil de sécurité de l'ONU sur l'Ukraine, dominée par les récents événements à Boutcha, a annoncé lundi sur Twitter la mission diplomatique britannique qui préside en avril cette instance des Nations unies.

Interrogée, la mission n'a pas été en mesure de dire à ce stade si cette intervention par liaison vidéo, inédite à une réunion de l'ONU à New York depuis l'invasion russe du 24 février de l'Ukraine, serait en direct ou enregistrée à l'avance.

- Boutcha: Moscou rejette les accusations -

La Russie rejette "catégoriquement" toutes les accusations liées à la découverte d'un grand nombre de cadavres de civils à Boutcha, près de Kiev, a déclaré lundi le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov.

Le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov a plus tard indiqué que la Russie allait présenter, lors d'une conférence de presse à 19H30 GMT au siège des Nations unies à New York, des "documents" montrant, selon elle, la "vraie nature" des événements dans cette ville. Il a qualifié les images de corps de "fausses", dénonçant une campagne de "propagande" et de "désinformation".

Selon la procureure générale d'Ukraine, les corps sans vie de 410 civils ont été retrouvés dans les territoires de la région de Kiev récemment repris aux troupes russes. Son bureau a en outre fait état lundi soir des corps de cinq hommes avec les mains liées retrouvés dans la cave d'un sanatorium pour enfants à Boutcha.

- Zelensky dénonce un "génocide" -

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a estimé lundi en visitant Boutcha que des "crimes de guerre" qui seront "reconnus comme un génocide" y ont été commis.

Lioudmila Denissova, chargée des droits humains auprès du Parlement ukrainien, a de son côté affirmé que les soldats ukrainiens capturés par l'armée russe et récemment libérés avaient fait état de "traitements inhumains" subis en captivité.

- Biden veut "un procès pour crimes de guerre" -

Le président américain Joe Biden a déclaré vouloir un "procès pour crimes de guerre" et vouloir prendre "des sanctions supplémentaires" contre la Russie, en réaction aux événements de Boutcha.

- Nouvelles sanctions occidentales "cette semaine" -

Les Etats-Unis et leurs alliés veulent annoncer "cette semaine" de nouvelles sanctions économiques contre la Russie, tandis que l'Ukraine recevra plus d'assistance militaire, a annoncé lundi le conseiller à la Sécurité nationale de la Maison Blanche, Jake Sullivan.

L'Union européenne discute de son côté en "urgence" de nouvelles sanctions contre Moscou, réclamées notamment par la France et l'Allemagne, a indiqué le haut représentant de l'UE Josep Borrell.

Le président français Emmanuel Macron a évoqué des sanctions individuelles et des mesures sur "le charbon et le pétrole". L'Allemagne et l'Autriche ont exclu des sanctions contre le secteur gazier russe.

- Les habitants de Kiev ayant fui appelés à ne pas y retourner -

Les habitants de Kiev ayant fui l'invasion russe ont été appelés lundi par le maire de la capitale ukrainienne Vitali Klitschko à ne pas y retourner avant "au moins une semaine", des bombardements russes pouvant encore, selon lui, s'y produire.

- Washington et Londres veulent suspendre la Russie du Conseil des droits de l'Homme de l'ONU -

Les Etats-Unis et le Royaume-Uni ont réclamé lundi la "suspension" de la Russie du Conseil des droits de l'Homme de l'ONU, en réponse "aux images de Boutcha", ville ukrainienne où ont été retrouvés de nombreux cadavres après le départ des forces russes.

"Nous ne pouvons pas laisser un Etat membre qui est en train de saper tous les principes qui nous tiennent à coeur participer au Conseil des droits de l'Homme de l'ONU", a tweeté l'ambassadrice des Etats-Unis auprès des Nations unies, Linda Thomas-Greenfield.

Elle s'est adressée aux 140 pays sur les 193 que compte l'ONU qui ont "déjà voté pour condamner" l'invasion russe de l'Ukraine dans une résolution de l'Assemblée générale: "Les images de Boutcha et la dévastation à travers l'Ukraine nous imposent à présent de passer de la parole aux actes."

- "Attaque massive" redoutée dans l'est -

Les forces russes préparent une "attaque massive" contre les troupes ukrainiennes dans la région de Lougansk, dans l'est de l'Ukraine, a estimé lundi son gouverneur dans un message vidéo.

La situation est "tendue" dans tout le Donbass (est) sous contrôle ukrainien, où l'armée est prête à affronter les forces russes et la population civile doit évacuer sans délai, avait déclaré plus tôt le gouverneur de cette région.

Selon un haut responsable du Pentagone, les deux tiers des forces russes qui occupaient la région de Kiev depuis le début de l'invasion se sont repliées au Bélarus. Il s'agit selon lui vraisemblablement d'une réorganisation avant un nouvel assaut ailleurs en Ukraine, probablement dans le Donbass.

- Expulsions de diplomates russes -

L'Allemagne a décidé d'expulser une quarantaine de diplomates russes et la France 35.

La Russie a jugé que ses relations avec l'Allemagne allaient encore plus se "détériorer" après cette décision "inamicale".

burx/ob/ybl

© 2022 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.

A lire également

Notre Sélection d'annonces avec LOGIC-IMMO.BE

Fil info