Le point sur l'invasion russe de l'Ukraine

Publié le à Paris (AFP)

Situation sur le terrain, réactions internationales, sanctions: le point sur l'invasion de l'Ukraine par la Russie.

- Rapatriement de diplomates russes expulsés par la France -

Un avion spécial affrété par Moscou a décollé samedi de l'aéroport de Paris-Roissy pour ramener en Russie des diplomates russes expulsés par la France en raison de la guerre en Ukraine, a appris l'AFP de source aéroportuaire.

Centre trente-sept passagers, des "persona non grata" avec leurs familles et proches, ont pris place à bord de ce vol, qui a décollé en fin d'après-midi, a rapporté cette source.

- Moscou vise une usine militaire à Kiev -

Une usine de matériel militaire fabriquant notamment des tanks a été visée samedi matin par un bombardement à Darnytsky, dans la banlieue de Kiev, a constaté un journaliste de l'AFP.

Ce bombardement, revendiqué par Moscou et qui a fait un mort et plusieurs blessés selon le maire de Kiev, Vitali Klitschko, intervient au lendemain de l'avertissement des forces russes qu'elles allaient intensifier leurs attaques sur la capitale ukrainienne.

"Des armes air-sol de haute précision et de longue portée ont détruit des bâtiments de production d'une usine d'armement à Kiev", a annoncé le ministère de la Défense russe dans un communiqué sur Telegram.

Vendredi, une frappe russe avait touché une usine de la région de Kiev, fabriquant des missiles Neptune que l'armée ukrainienne avait affirmé avoir utilisés pour frapper le croiseur russe Moskva.

- Raffinerie frappée dans l'est -

Les forces russes ont frappé samedi une raffinerie de pétrole à Lyssytchansk, une ville située tout près de la ligne de front, dans l'est de l'Ukraine, ont annoncé les autorités locales.

"Les Russes la ciblent systématiquement pour épuiser les sauveteurs. Il n'y a pas de carburant à cet endroit. Seuls des résidus d'hydrocarbures brûlent", a déclaré le gouverneur ukrainien de la région de Lougansk.

- La Russie diffuse une vidéo présentée comme montrant des rescapés du croiseur Moskva -

Le ministère russe de la Défense a diffusé samedi une vidéo présentée comme montrant une rencontre entre le chef de la marine et des rescapés du croiseur Moskva qui a sombré en mer Noire.

Dans cette vidéo d'une trentaine de secondes, on voit quelques dizaines d'hommes en uniforme de marin alignés au garde-à-vous face au chef de la marine, l'amiral Nikolaï Iévménov.

- Fin des négociations avec Moscou si les soldats ukrainiens sont "éliminés" à Marioupol (Zelensky) -

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a prévenu samedi que "l'élimination" des derniers soldats ukrainiens présents dans la ville portuaire de Marioupol assiégée par les forces russes "mettrait fin à toute négociation de paix" avec Moscou.

- Moscou avertit Washington de "conséquences" -

La Russie a adressé cette semaine aux Etats-Unis une plainte formelle avertissant le gouvernement américain de "conséquences imprévisibles" suite à son aide militaire en forte hausse à l'Ukraine, selon des informations de presse.

Selon cette note diplomatique, Moscou avertit les Etats-Unis et l'Otan contre l'envoi d'armes "plus sensibles" à l'Ukraine, jugeant que de tels équipements militaires mettaient de l'"huile sur le feu" et pourraient provoquer des "conséquences imprévisibles", a rapporté le Washington Post.

- Zelensky appelle le monde à "se préparer" à une possible attaque nucléaire russe -

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a appelé samedi le monde à "se préparer" pour l'éventuelle utilisation par la Russie de ses armes nucléaires, lors d'un entretien avec plusieurs médias ukrainiens.

"Nous ne devrions pas attendre le moment où la Russie décidera d'utiliser ses armes nucléaires. Nous devons nous préparer pour cela", a-t-il déclaré au cours de cette interview retransmise par six sites d'information ukrainiens, ainsi que par la présidence ukrainienne sur Telegram.

- Boris Johnson interdit d'entrée en Russie -

La Russie a annoncé samedi que le Premier ministre britannique Boris Johnson et plusieurs autres hauts responsables britanniques étaient interdits d'entrée dans le pays, en représailles des sanctions imposées à Moscou en raison de son opération militaire en Ukraine.

burx-cn/ob

© 2022 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.

A lire également

Notre Sélection d'annonces avec LOGIC-IMMO.BE

Fil info