Le point sur l'invasion russe de l'Ukraine

Publié le à Paris (AFP)

Situation sur le terrain, réactions internationales, sanctions: le point sur l'invasion de l'Ukraine par la Russie.

- Les Etats-Unis réunissent leurs alliés -

Une quarantaine de pays se réunissent mardi en Allemagne, à l'invitation des Etats-Unis, pour renforcer la défense de l'Ukraine qui, selon le ministre américain de la Défense Lloyd Austin "peut gagner" face à la Russie, si on lui en donne les moyens.

Au moment où la Russie vise le contrôle total du sud de l'Ukraine et de la région du Donbass, cette réunion organisée sur la base aérienne américaine de Ramstein, dans l'ouest de l'Allemagne, est destinée à "générer des capacités supplémentaires pour les forces ukrainiennes", a déclaré M. Austin, au retour d'une visite à Kiev.

- L'Allemagne va autoriser la livraison de chars à Kiev -

L'Allemagne va autoriser la livraison à l'Ukraine de chars de type "Guepard", a annoncé mardi une source gouvernementale, ce qui constitue un tournant majeur dans la politique prudente suivie jusqu'ici par Berlin dans son soutien militaire à Kiev.

Les détails et notamment le nombre de chars, spécialisés dans la défense anti-aérienne, doivent être dévoilés dans la journée, lors d'une réunion sur la base militaire américaine de Ramstein.

- Lavrov met en garde contre une 3e guerre mondiale -

Le chef de la diplomatie russe, Sergueï Lavrov, a mis en garde lundi les Occidentaux contre le danger "réel" d'une troisième guerre mondiale. "Le danger est grave, il est réel, on ne peut pas le sous-estimer", a déclaré M. Lavrov, cité par l'agence Interfax.

M. Lavrov a accusé le président ukrainien Volodymyr Zelensky de "faire semblant" de négocier. "Mais nous continuons de mener des négociations avec l'équipe déléguée par (Volodymyr Zelensky), et ces contacts vont se poursuivre", a-t-il assuré.

- Moldavie : explosions dans une région prorusse -

La présidente de la Moldavie va réunir mardi son conseil de sécurité nationale après une série d'explosions dans la région séparatiste prorusse de Transdniestrie qui fait craindre un débordement du conflit en Ukraine dans ce petit pays d'Europe orientale.

Les autorités de la région ont affirmé que des explosions s'étaient produites mardi dans une tour radio près de la frontière avec l'Ukraine. "Tôt le 26 avril, deux explosions ont été entendues dans le village de Maïak", a déclaré le ministère de l'Intérieur de cette "république" autoproclamée, non reconnue par la communauté internationale.

Elles n'ont pas fait de victimes, mais deux "puissantes" antennes qui relayaient les fréquences radio russes ont été mises hors service, a affirmé le ministère, publiant des photos présentées comme montrant ces émetteurs gisant au sol.

- Nouvel appel humanitaire de l'Onu -

Les Nations unies ont annoncé mardi avoir doublé leur appel d'urgence pour apporter de l'aide humanitaire en Ukraine.

"Plus de 2,25 milliards de dollars sont désormais nécessaires pour répondre aux besoins en Ukraine, soit plus du double du montant demandé (1,1 milliard de dollars) lorsque nous avons lancé l'appel le 1er mars, quelques jours après le début de la guerre. L'appel a également été prolongé de trois à six mois", a indiqué l'ONU.

- Londres supprime les droits de douane pour l'Ukraine -

Le Royaume-Uni a annoncé lundi la suppression de tous les droits de douane pour les produits ukrainiens et l'interdiction d'exporter certaines technologies sensibles vers la Russie, afin d'aider Kiev à faire face à l'invasion russe.

Londres va par ailleurs fournir à l'Ukraine un "petit nombre" de blindés lance-missiles antiaériens Stormer, a annoncé lundi le ministre britannique de la Défense, Ben Wallace.

burs-jba/cds/def

© 2022 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.

A lire également

Notre Sélection d'annonces avec LOGIC-IMMO.BE

Fil info